DVD Jaquette de : The Rosamunde Quartet - Celibidache’s Heritage

Distribution

Interprètes
  • Rosamunde Quartet
  • Jay Tuck
    Narrator
Réalisation
Christian Gramstadt
Origine
Allemagne
Année
1999

Informations techniques

Durée
53'
Nombre de disques
1
Zone/Région
Zone ALL
Éditeur
Digital Classics
Distributeur
Codæx France
Date de sortie
25/05/2010

Vidéo

Couleurs/N&B
Couleurs
Format images
1.78
Format vidéo
16/9 compatible 4/3
Codec/Standard vidéo
NTSC

Audio

Version(s) sonore(s)
Anglais Stéréo PCM
Sous-titres
•  Aucun

The Rosamunde Quartet - Celibidache’s Heritage DVD

Note générale : 5/10

Ludwig van Beethoven  - Luigi Nono  - Dino Saluzzi

Documentaire


Le magnifique quatuor à cordes Rosamunde compte aujourd'hui parmi les meilleures formations de ce type qui puissent être. Ce documentaire - L'Héritage de Celibidache - représente avant tout un élément biographique et promotionnel destiné à nous familiariser avec l’ensemble. Mais nous apporte-t-il autre chose ?

 

Tout d’abord il y a lieu de rappeler que le Rosamunde Quartet, formation allemande fondée en 1992 et basée à Munich - objet du présent documentaire - n'a aucun lien de parenté avec son alter ego français, le Quatuor Rosamonde fondé en 1981.

Le Rosamunde Quartet.  © Photo Roberto MasottiLe Rosamunde Quartet est composé de très remarquables musiciens, soit anciens éléments du rang de l’Orchestre Philharmonique de Berlin sous Karajan, soit élèves d’Isaac Stern, d’Heinrich Schiff ou de Janos Starker. C’est dire que d’emblée, la barre est fixée très haut. Mais d’excellents solistes ne font pas nécessairement un excellent quatuor. Il faut en effet y ajouter l’importance décisive que cette alchimie, mêlée de psychologie, de notions d’individuel, de collectif ou de leadership, dans les personnalités respectives des membres qui le composent, constitue et en fait la raison d’être. Il faut surtout que les musiciens s’accordent sur la base de l’excellence, sur une conception commune, une philosophie partagée de la musique et de son interprétation.
C’est évidemment le cas ici, et cela s’entend lors d’extraits de séances de travail - les plus représentatifs de ce point de vue - et de concerts.
Chaque musicien, non sans humour parfois, se raconte, comme la violoncelliste Anja Lechner qui, enfant, se voyait davantage vouée au piano qu’à l'instrument pratiqué aujourd'hui.

 

© Photo Roberto Masotti

 

© Photo Roberto MasottiLes musiciens ont ici en commun, en tout cas pour trois d’entre eux, la proximité avant tout philosophique avec le chef roumain Sergiu Celibidache, disparu en 1996. L’un d’eux, issu de l’Orchestre de Munich que le chef a dirigé, confie combien Celibidache, à la différence de Karajan dont l'autorité était nettement plus péremptoire, impliquait délibérément ses interprètes dans la nature même de l’œuvre, assuré qu’ils puissent en comprendre l’essence et s’en inspirer. De fait, en réaction à sa démarche, ils prenaient eux aussi en charge la notion d’interprétation, voire de recréation de l’œuvre, qui ne se trouvait ainsi plus dans les seules mains du chef, mais partagée avec ses musiciens. Vision utopique, idéaliste et emprunte d’angélisme sans aucun doute, mais qui fit la gloire et le bonheur de ceux qui l’ont connu, qui ont joué © Photo Roberto Masottisous sa direction et qui nous l’ont rapporté. Plusieurs solistes, ou ex-solistes, de l’Orchestre National de France en parlent d’ailleurs encore et relatent une expérience unique, voire jamais égalée dans leur carrière. On n’a pas oublié non plus les "libertés" que Celibidache pouvait prendre avec les partitions, sur les tempi notamment, sujets des plus cuisantes controverses sur l’interprétation.
Mais les musiciens que nous entendons aujourd’hui ne parlent plus d’un "gourou" ni d’un personnage fantasque aux caprices artistiques parfois insurmontables, mais d’une source d’inspiration et d’humilité vis-à-vis du texte musical que leur expérience à ses côtés leur a inculquée. Il va de soi que c’est bien là l’essentiel et que, grandis, expérimentés et mûris, les présents interprètes fondent leur conception commune sur ces valeurs, précisément, et les élèvent au rang de lois naturelles d’interprétation au sein du quatuor. À entendre la formation, à commencer par la perfection de son homogénéité, le résultat tient du miracle qu’on appelle perfection. À chacun de se faire son idée en allant écouter le Rosamunde Quartet en concert, le plus vite possible.

Au final, ce film exclusivement en anglais, se présente comme une intéressante carte de visite documentaire sur l’ensemble munichois. Mais on demeure frustré de ne pas entendre une seule œuvre en entier, voire ne serait-ce qu’un simple mouvement. Quant à la rencontre avec Dino Saluzzi, auteur-compositeur bandonéoniste argentin, elle n’est finalement que survolée et ne constitue qu’un épiphénomène. Notre note générale, de fait, est moyenne.


À noter : Ce programme est à réserver malheureusement aux seuls anglophones dans la mesure où seuls des sous-titres anglais apparaissent à l'écran lors des intervention en allemand.

Gilles Delatronchette

Suppléments du DVD

Aucune.

Bande-annonce du DVD

Critique Images et Son du DVD

Images

Ce master présente une bonne qualité globale, tant au niveau de la colorimétrie, naturelle et équilibrée dans la plupart des environnements filmés, que de la précision, globalement satisfaisante.
Les documents anciens présentent naturellement quelques accidents et une qualité qui se positionne nettement en deçà.

Son

Les timbres de voix, celle du narrateur Jay Tuck comme celles des diverses interventions en anglais ou en allemand, sont particulièrement bien rendus avec de riches harmoniques. L'intelligibilité est constante, au premier plan d'illustrations sonores de circonstance bien gérées.
La musicalité des passages orchestraux est fort bonne, ouvrant ainsi des parenthèses fort séduisantes bien que trop courtes.

Note technique : 8/10

Acheter ce titre

Tutti-magazine.fr est un site gratuit. Vous pouvez lui apporter votre soutien en commandant dans la Boutique Amazon les titres présentés aux mêmes prix et conditions de livraison que sur Amazon.fr

Mots-clés

Ludwig van Beethoven
Luigi Nono
Rosamunde Quartet
Sergiu Celibidache

Index des mots-clés

Les derniers tests

Envoyer cette page à un(e) ami(e)

Envoyer

Imprimer cette page

Imprimer

Peuvent également vous intéresser

Tutti Ovation
Wozzeck mis en scène par Andreas Homoki - Tutti Ovation
Saul mis en scène par Barrie Kosky à Glyndebourne, Tutti Ovation
Adam's Passion d'Arvo Pärt mis en scène par Robert Wilson - Tutti Ovation
L'Elixir d'amour - Baden-Baden 2012 - Tutti Ovation
Les Maîtres chanteurs de Nuremberg - Salzbourg 2013 - Tutti Ovation

Se connecter

S'identifier

 

Mot de passe oublié ?

 

Vous n'êtes pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous

Fermer

logoCe texte est la propriété de Tutti Magazine. Toute reproduction en tout ou partie est interdite quel que soit le support sans autorisation écrite de Tutti Magazine. Article L.122-4 du Code de la propriété intellectuelle.