Blu-ray Jaquette de : Rattle conducts Tchaikovsky, Rachmaninoff & Stravinsky

Distribution

Interprètes
  • Yefim Bronfman
    Piano
Orchestre
Berliner Philharmoniker
Chef d'orchestre
Simon Rattle
Réalisation
Henning Kasten
Origine
Waldbühne Berlin
Année
2009

Informations techniques

Durée
104'
Nombre de disques
1
Zone/Région
Région ALL
Éditeur
Medici Arts
Distributeur
Harmonia Mundi
Date de sortie
26/08/2010

Vidéo

Couleurs/N&B
Couleurs
Format images
1.78
Codec/Standard vidéo
AVC
Résolution vidéo
1080i

Audio

Version(s) sonore(s)
5.1 PCM
Stéréo PCM
Sous-titres
•  Aucun

Rattle conducts Tchaikovsky, Rachmaninoff & Stravinsky Blu-ray

The Nutcracker - Piano Concerto No. 3 - Le Sacre du Printemps

Note générale : 9/10

Pyotr Ilyich Tchaikovsky  - Sergei Rachmaninov  - Igor Stravinsky

Concert


Le concert annuel du Berliner Philharmoniker à la célèbre Waldbühne de Berlin est toujours un événement. Et plus encore lorsque Simon Rattle dirige.
Alors, qu'importent les éléments qui se déchaînent : si le public est trempé, l'orchestre est, lui, enflammé !

Depuis 2002, le Berliner a changé. La tradition et la profondeur perdurent, mais un souffle nouveau, une souplesse et une humanité nouvelles ont fait leur apparition sous la baguette de Simon Rattle, son actuel directeur musical et en font plus que jamais le meilleur orchestre du monde. La confiance entre le chef et son orchestre est palpable. Plus encore, une véritable magie.
Et tout cela avec un naturel déconcertant.


Simon Rattle dirige le Berlin Philharmoniker en 2009.

Pour preuve ce merveilleux concert d'été au programme fort bien conçu : russe de bout en bout (si l'on excepte le traditionnel Berliner Luft en bis !), mais sous les aspects les plus divers.
Simplicité et fraîcheur marquent les quelques extraits de Casse-Noisette ici présentés et l'on se prend déjà à en redemander. C'est Noël en plein été, et ça marche ! Le ton juste, délicatement phrasé, mais sans excès, jamais racoleur ; sobre, mais jamais froid.



Yefim Bronfman dans Rachmaninov.À suivre, le Troisième Concerto de Rachmaninov est un modèle de lyrisme et d'élégance, avec un Yefim Bronfman impérial, tout en puissance maîtrisée, et surtout en plaisir de jouer et de partager.

Quant au Sacre du Printemps, il bénéficie d'une part du magnifique sens du rythme et de la pulsation propre au chef anglo-saxon tandis que les passages plus lents comme le mythique thème inaugural - joués parfois très lents - bénéficient du talent des solistes qui font véritablement vivre chaque phrase, révélant des aspects des motifs que même un Boulez n'avait pas envisagés.



Devant un tel déploiement de talents, on comprend que le public en ait oublié la pluie qui était tombée en même temps que la nuit, totalement fasciné par la très haute tenue de ce concert qui, pourtant jamais ne se prend au sérieux.

 

 

Lire le test du DVD

Jérémie Noyer

Suppléments du Blu-ray

Quatre bandes-annonces (stéréo Dolby Digital).

Bande-annonce du Blu-ray

Critique Images et Son du Blu-ray

Images

La variété des couleurs, celles strictes des musiciens du Berliner, comme celles chamarrées du public assemblé massivement, est particulièrement bien gérée par un master de bonne tenue qui surpasse par sa précision et sa définition ce même programme disponible en DVD.
Les plans larges gagnent un incontestable détail fort bienvenu.
Les contrastes, un peu faibles au début du concert dans le cadre de la cohabitation lumière artificielle/lumière du jour, gagnent en profondeur avec la tombée de la nuit pour devenir finalement très satisfaisants.

Son

La piste stéréo est assez large, précise et dynamique. Dans le Concerto de Rachmaninov, le piano s'exprime avec clarté, mais a tendance à prendre le pas sur l'orchestre.
La piste encodée en 5.1 renforce le détail de la scène avant et le relief apporté permet à l'oreille une bien meilleure distinction des pupitres et des timbres.
Lorsqu'intervient le piano, l'orchestre n'est nullement supplanté et le dialogue avec l'instrument soliste devient équilibré avec musicalité.
Les graves sont également un peu plus ronds malgré une négligence du canal de graves pourtant retenu pour le mixage multicanal.
De même, les enceintes surround s'avèrent sous-exploitées.
De façon générale, la prise de son manque de corps.
Le très pompier Berliner Luft de Lincke qui conclut le concert en est la preuve flagrante.

Note technique : 7/10

Acheter ce titre

Tutti-magazine.fr est un site gratuit. Vous pouvez lui apporter votre soutien en commandant dans la Boutique Amazon les titres présentés aux mêmes prix et conditions de livraison que sur Amazon.fr

Les derniers tests

Envoyer cette page à un(e) ami(e)

Envoyer

Imprimer cette page

Imprimer

Peuvent également vous intéresser

Tutti Ovation
Wozzeck mis en scène par Andreas Homoki - Tutti Ovation
Saul mis en scène par Barrie Kosky à Glyndebourne, Tutti Ovation
Adam's Passion d'Arvo Pärt mis en scène par Robert Wilson - Tutti Ovation
L'Elixir d'amour - Baden-Baden 2012 - Tutti Ovation
Les Maîtres chanteurs de Nuremberg - Salzbourg 2013 - Tutti Ovation

Se connecter

S'identifier

 

Mot de passe oublié ?

 

Vous n'êtes pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous

Fermer

logoCe texte est la propriété de Tutti Magazine. Toute reproduction en tout ou partie est interdite quel que soit le support sans autorisation écrite de Tutti Magazine. Article L.122-4 du Code de la propriété intellectuelle.