DVD Jaquette de : Rossini - Petite Messe Solennelle

Distribution

Interprètes
  • Alexandrina Pendatchanska
    Soprano
  • Manuela Custer
    Alto
  • Stefano Secco
    Tenor
  • Mirco Palazzi
    Bass
  • Michael Schönheit
    Organ
  • Choir of the Leipzig Opera
  • GewandhausChoir
Orchestre
Gewandhausorchester Leipzig
Chef d'orchestre
Riccardo Chailly
Réalisation
Micahel Beyer
Origine
Gewandhaus Leipzig
Année
2008

Informations techniques

Durée
84'
Nombre de disques
1
Zone/Région
Zone ALL
Éditeur
EuroArts
Distributeur
Harmonia Mundi
Date de sortie
02/12/2010

Vidéo

Couleurs/N&B
Couleurs
Format images
1.78
Format vidéo
16/9 compatible 4/3
Codec/Standard vidéo
NTSC

Audio

Version(s) sonore(s)
5.1 DD
5.1 DTS Plein débit
Stéréo PCM
Sous-titres
•  Allemand
•  Anglais
•  Espagnol
•  Français
•  Latin

Rossini - Petite Messe Solennelle DVD

Note générale : 7/10

Gioachino Rossini

Concert


La Petite messe solennelle de Rossini, comme toutes ses compositions "religieuses", pose un problème difficile pour l'interprète : musique sacrée ou opéra déguisé ? Ce dilemme ne se pose plus pour Riccardo Chailly, grand rossinien au théâtre, qui sait depuis longtemps naviguer dans ces eaux dangereuses.

 

Riccardo Chailly dirige le Gewandhausorchester Leipzig dans la Petite Messe solennelle de Rossini en 2008.

 

Jamais, on n'aura en effet l'impression plus ou moins agréable de n'être ni à l'église, ni au théâtre. L'option choisie par Riccardo Chailly réussit bienheureusement à prendre ce qu'il y a de plus sérieux (le Kyrie initial par exemple) ou de plus brillant (Gloria ou Et Resurrexit), et à se laisser porter par les couleurs, les rythmes et les messages sans chercher à forcer un texte ou une musique qui ne veut pas dire plus que ce pour quoi il a été écrit.

L'orgue de la Gewandhaus de Leipzig.La musique de Rossini, de par sa simplicité et son efficacité, reste en effet rebelle à une quelconque surcharge interprétative pour laquelle elle n'est pas faite. Ce testament musical n'avait plus rien à prouver et ne fut pas plus écrit en réponse à une nécessité intérieure. Les genres s'y mélangent le plus naturellement possible, et c'est cela que doivent saisir les interprètes.

Le présent DVD nous montre un Riccardo Chailly visiblement très à l'aise, souriant, à la gestique souple. L'orchestre du Gewandhaus de Leipzig diffuse de belles couleurs et répond le mieux possible aux intentions du chef, dans une unité sonore conférant un habillage sur mesure à cette "sacrée musique", comme se plaisait à le souligner Rossini en personne. On s'arrêtera ici pour souligner l'intervention de Michael Schönheit dans le Preludio religioso, à la tribune du très impressionnant orgue de la salle. Durant cet intermède assez important, la caméra nous fera profiter visuellement du mécanisme de l'instrument en multipliant les plans sur la tuyauterie.

 

De gauche à droite : Alexandrina Pendatchanska, Manuela Custer, Riccardo Chailly (de dos), Stefano Secco et Mirco Palazzi.

 

Alexandrina Pendatchanska et Manuela Custer.Le choix des solistes et leurs prestations donnent nettement la préférence aux deux voix féminines. La Bulgare Alexandrina Pendatchanska possède une voix surprenante de soprano dramatique, aux aigus aussi clairs et dénués de tension qu'aux graves suaves et très bien timbrés délivrés dans le Crucifixus. En cela, elle rejoint l'alto roumaine Manuela Custer, presque moins impressionnante dans sa tessiture mais néanmoins d'une présence indéniable. C'est avec sa voix associée aux chœurs que nous prendrons congé de cette Petite messe avec un Agnus Dei très intériorisé et très émouvant. Lors de leurs parties communes, ces deux voix féminines Mirco Palazzi.aux couleurs que l'on pourrait qualifier de quasiment jumelles dans les intonations, se montrent parfaites.
Un déséquilibre intervient malheureusement en ce qui concerne les voix masculines. Le ténor Stefano Secco est moyennement convaincant, laissant entendre un son modérément agréable et tendu, une voix de gorge peu colorée, dans un Domine Deus certes difficile à chanter et très proche d'un air d'opéra. Ses nombreux regards vers le chef laissent à penser une incertitude ou un doute expressif. Quant à la basse Mirco Palazzi, bien que se laissant tenter par un léger vibrato, elle relève le niveau avec un Quoniam mieux défini stylistiquement et sans doute aussi plus à sa place dans une messe.

La réussite de la Petite messe solennelle repose toutefois sur les chœurs. Celui de l'opéra de Leipzig couplé à celui du Gewandhaus magnifie et tire vers les hauteurs cette interprétation. Le court Sanctus chanté a cappella permettra d'en apprécier l'homogénéité et la précision.

Les nombreux rythmes de marche, les tempi parfois amples et majestueux, les brusques changements d'atmosphère sont autant de pièges sournois tendus aux interprètes qui peuvent transformer une partition ambiguë en musique vulgaire ou banale. Riccardo Chailly s'investit totalement dans l'œuvre et la maîtrise parfaitement, avec beaucoup d'aisance.

Nicolas Mesnier-Nature

Suppléments du DVD

Quatre bandes-annonces de DVD de l'éditeur. (Stéréo DD)

Bande-annonce du DVD

Critique Images et Son du DVD

Images

La captation en Haute Définition se laisse immédiatement deviner au vu de la précision de ces fort belles images. En effet, à l'exception des plans larges qui avouent un déficit de détails en raison des limites du support DVD, la vidéo se montre d'une grande précision. La colorimétrie naturelle, des noirs profonds et des contrastes plus que satisfaisants se conjuguent en un ensemble de qualité au sein duquel les instruments, bois et cuivres en particulier, renvoient des reflets saisissants.

Son

La piste stéréo propose une image équilibrée soutenue par des graves assez consistants. Toutefois l'ampleur fait défaut pour rendre justice au nombre d'exécutants rassemblés pour cette Petite Messe solennelle. Les voix des solistes ressortent bien.
Avec la piste 5.1 DD, les chœurs gagnent un peu de volume et l'orchestre devient plus expressif. Mais l'encodage 5.1 DTS plein débit au niveau plus élevé diffuse au mieux un mixage parfaitement équilibré entre orchestre et voix assorti d'une subtilité des timbres accrue.
Regrettons cependant le peu d'implication des voix arrière qui aurait pu, mixées à bon escient, participer à une meilleure immersion musicale de l'auditeur.

Note technique : 7/10

Acheter ce titre

Tutti-magazine.fr est un site gratuit. Vous pouvez lui apporter votre soutien en commandant dans la Boutique Amazon les titres présentés aux mêmes prix et conditions de livraison que sur Amazon.fr

Les derniers tests

Envoyer cette page à un(e) ami(e)

Envoyer

Imprimer cette page

Imprimer

Peuvent également vous intéresser

Tutti Ovation
Wozzeck mis en scène par Andreas Homoki - Tutti Ovation
Saul mis en scène par Barrie Kosky à Glyndebourne, Tutti Ovation
Adam's Passion d'Arvo Pärt mis en scène par Robert Wilson - Tutti Ovation
L'Elixir d'amour - Baden-Baden 2012 - Tutti Ovation
Les Maîtres chanteurs de Nuremberg - Salzbourg 2013 - Tutti Ovation

Se connecter

S'identifier

 

Mot de passe oublié ?

 

Vous n'êtes pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous

Fermer

logoCe texte est la propriété de Tutti Magazine. Toute reproduction en tout ou partie est interdite quel que soit le support sans autorisation écrite de Tutti Magazine. Article L.122-4 du Code de la propriété intellectuelle.