SACD Jaquette de : Elizabeth Watts : J.S. Bach - Cantates & Arias

Distribution

Interprètes
  • Elizabeth Watts
    Soprano
  • Katharina Spreckelsen
    Hautbois
  • Mark Bennett
    Trompette
Orchestre
The English Concert
Chef d'orchestre
Harry Bicket
Origine
All Hallows Church, Gospel Oak, Londres
Année
2010

Informations techniques

Durée
65'
Nombre de disques
1
Éditeur
Harmonia Mundi USA
Distributeur
Harmonia Mundi
Date de sortie
28/02/2011

Vidéo

Audio

Version(s) sonore(s)
5.0 DSD
Stéréo DSD
Stéréo PCM
Sous-titres
•  Aucun

Elizabeth Watts : J.S. Bach - Cantates & Arias SACD

Note générale : 8/10

Johann Sebastian Bach

Concert


La soprano anglaise Elizabeth Watts livre ici un récital de cantates et arias de Bach des plus intéressants. Quant à la musique du Kantor, elle bénéficie non seulement d’une interprétation pour le moins rafraîchissante, mais aussi du support sonore SACD qui en magnifie l'écoute.

 

Elizabeth Watts. Photo © Marco BorggreveElle devait être archéologue, mais la vie en a décidé autrement. Et voilà que la jeune Elizabeth Watts passe de la Sheffield University au Royal College of Music pour entamer une carrière remarquée alors même qu’elle commence à peine. Un très beau récital Schubert chez Sony, et la voici devenir révélation internationale. Elle signe aujourd’hui chez Harmonia Mundi un récital - Bach cette fois - et c’est un nouveau succès.

Une des raisons de ce succès tient à la personnalité très attachante de la soprano, qui n’est pas sans rappeler la fraîcheur de Cecilia Bartoli. Le chant d'Elizabeth Watts n’est pas technique, il vient directement du cœur, en prise directe avec les textes musical et littéraire.
Est-ce la chanteuse qui a inspiré l’English Concert ou le chef Harry Bicket qui a formidablement dirigé la chanteuse ? Qu’importe, le résultat est là et on a rarement entendu un Bach aussi libre, aussi risqué et aussi lyrique. Il faut remonter à Nikolaus Harnoncourt pour entendre une telle liberté par rapport au texte, notamment par l’adjonction de nuances inédites à des partitions qui en sont originellement dépourvues, laissant ainsi le champ libre à l’interprète, ou à la tradition voire aux deux. À ce titre, l’aria "Ich wünschte mir den Tod", extraite de la Cantate BWV 57 est exemplaire de nuances dramatisées avec un goût parfait. Le résultat en est tout à fait poignant.

L’ensemble de ce programme est très équilibré entre l’ombre en première partie (avec notamment la Cantate BWV 199 "Mein Herz schwimmt im Blut"), et la lumière en seconde (avec la Cantate BWV 51 "Jauchzet Gott in allen Landen !"). On louera également les solistes instrumentaux, du délicat hautbois à la trompette virtuose.

Elizabeth Watts. Photo © Marco BorggreveEn revanche, qui dit prise de risque dit également excès de tout genre, et il faut reconnaître que cet enregistrement n’en est pas exempt. Par exemple, l’idée est intéressante de prendre les notes de l’aria "Letze Stunde, brich herein" par en dessous, dans une lumière presque éteinte qui illustre fort bien l’idée du texte. Mais dans le même temps, cela occasionne certaines indélicatesses au niveau de la justesse qui gâchent immanquablement notre écoute. De même, l’articulation de la chanteuse dans les vocalises des mouvements rapides manque parfois de précision et savonne quelque peu. Enfin, certaines accentuations frisent la lourdeur, comme dans la reprise de l’aria d’ouverture de la BWV 51 avec des "jauchzet" malhabilement appuyés à l’extrême.

Ceci observé, cet enregistrement apporte une véritable pierre à l’édifice bachien en se proposant comme une approche historique avec instruments anciens associée à une rhétorique parfaitement digérée et totalement au service du propos et de l’émotion. Peut-être le parcours atypique d’Elizabeth Watts lui a-t-il permis de ne pas plonger dans une norme baroquiste par trop stéréotypée et lui a donné le recul nécessaire pour revivifier son interprétation en allant au cœur même du texte.

On attend avec impatience les prochains enregistrements de l’artiste !




À noter : Ce SACD hybride est compatible avec tous les lecteurs de CD. Pour bénéficier des pistes multicanales et stéréo encodées en DSD, il faut utiliser un lecteur SACD.

 



Retrouvez la biographie de Bach sur le site de notre partenaire Symphozik.info.

Jérémie Noyer

Bande-annonce du SACD

Critique Images et Son du SACD

Images

Le format SACD ne comporte aucune piste vidéo.

Son

La prise de son réalisée par Brad Michel atténue légèrement les harmoniques supérieures pour un résultat qui tire sur le soyeux, gommant parfois l’acidité naturelle des violons et quelques défauts d’ensemble dans les coups d’archets. Hautbois, trompette et voix ressortent avec un timbre assez fruité dont la présence varie en fonction de la piste sonore. Les basses sont très "anglaises", présentes mais discrètes, toutes en rondeur et précision, ce qui fonctionne bien dans les mouvements méditatifs, mais peut-être moins dans les moments plus dramatiques.
La piste stéréo PCM rend parfaitement justice à la captation par son équilibre et sa réverbération contenue. Elle réserve de beaux contrastes à même de vivifier l'écoute.
Avec l'encodage stéréo DSD, la présence globale est accrue, la richesse des timbres accentuée, et la sensation de respiration plus prégnante.
Quant à la piste multicanale 5.0 DSD, elle est à prendre plus pour sa dimension ambiantale que spatiale. Le son enveloppe l'auditeur d’une aura nimbée grâce à l'utilisation assez importante des voix surround. Jamais exagérément réverbérant, ce mixage reste à tout instant très lisible.

Note technique : 8/10

Acheter ce titre

Tutti-magazine.fr est un site gratuit. Vous pouvez lui apporter votre soutien en commandant dans la Boutique Amazon les titres présentés aux mêmes prix et conditions de livraison que sur Amazon.fr

Les derniers tests

Envoyer cette page à un(e) ami(e)

Envoyer

Imprimer cette page

Imprimer

Peuvent également vous intéresser

Tutti Ovation
Wozzeck mis en scène par Andreas Homoki - Tutti Ovation
Saul mis en scène par Barrie Kosky à Glyndebourne, Tutti Ovation
Adam's Passion d'Arvo Pärt mis en scène par Robert Wilson - Tutti Ovation
L'Elixir d'amour - Baden-Baden 2012 - Tutti Ovation
Les Maîtres chanteurs de Nuremberg - Salzbourg 2013 - Tutti Ovation

Se connecter

S'identifier

 

Mot de passe oublié ?

 

Vous n'êtes pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous

Fermer

logoCe texte est la propriété de Tutti Magazine. Toute reproduction en tout ou partie est interdite quel que soit le support sans autorisation écrite de Tutti Magazine. Article L.122-4 du Code de la propriété intellectuelle.