DVD Jaquette de : Mozart-Beethoven - Quintets for piano and wind instruments

Distribution

Interprètes
  • James Levine
    Piano
  • Hansjörg Schellenberger
    Oboe
  • Günter Högner
    Horn
  • Karl Leister
    Clarinet
  • Milan Turković
    Bassoon
Orchestre
Ensemble Wien-Berlin
Chef d'orchestre
James Levine
Réalisation
Jean-Pierre Ponnelle
Origine
Schloss Hellbrunn, Salzburg
Année
1986

Informations techniques

Durée
58'
Nombre de disques
1
Zone/Région
Zone ALL
Éditeur
EuroArts
Distributeur
Harmonia Mundi
Date de sortie
26/04/2010

Vidéo

Couleurs/N&B
Couleurs
Format images
1.33
Format vidéo
4/3
Codec/Standard vidéo
NTSC

Audio

Version(s) sonore(s)
5.1 DD
5.1 DTS mi-débit
Stéréo PCM
Sous-titres
•  Aucun

Mozart-Beethoven - Quintets for piano and wind instruments DVD

Beethoven & Mozart - Quintets pour piano et vents

Note générale : 8/10

Ludwig van Beethoven  - Wolfgang Amadeus Mozart

Concert


La fine fleur du Symphonique de Vienne et du Philharmonique de Berlin se réunissait en 1986 avec le pianiste et chef d’orchestre américain James Levine pour un programme chambriste classique marqué par le bonheur de jouer ensemble.

L’Ensemble Wien-Berlin a été fondé en 1983 par le bassoniste Milan Turković qui prouvait une fois de plus qu’il avait plus une corde à son arc, lui qui, en marge de ses activités très appréciées de soliste, jouait simultanément dans le Symphonique de Vienne et le Concentus Musicus Wien de Nikolaus Harnoncourt. C’est ainsi la grande tradition germanique des ensembles à vent qui s’associait en 1986 avec l’américain James Levine. Une association étrange sur le papier, mais ô combien efficiente en réalité, tant la musique faite par de vrais musiciens dépasse les frontières. En vérité, James Levine est, entre autres, un mozartien convaincu et sa connaissance et son amour de ce langage ne pouvaient que se marier idéalement avec le discours naturel de ces musiciens tombés tout petits dans la marmite viennoise. L’écoute entre les artistes est de chaque instant et le réalisateur Jean-Pierre Ponnelle, metteur en scène bien connu, adopte de facto une approche très distanciée, sans recherche particulière, ce qui est plutôt rare chez lui.

 

L'Ensemble Wien-Berlin et James Levine en 1986.  Photo © EuroArts

 

L'Ensemble Wien-Berlin et James Levine.On s’interrogera cependant sur la disposition des musiciens. Dans le Quintette pour piano et vents K.452, le fait de placer le pianiste sur le devant de la "scène" est propice à la fois à la vision et à l’échange en accord avec cette pièce. En revanche, le Quintette op. 16 de Beethoven se présentant plutôt comme une sorte de concerto pour piano avec accompagnement de vents, on se demande bien d’où est venue l’idée de cette disposition où l’ensemble à vent tourne le dos au pianiste, à l’inverse du Mozart. On n’en ressent que davantage d’admiration pour ces musiciens qui ont réussi à donner corps à cette pièce malgré ces conditions et à nous emporter dans un monde de poésie et de fluidité, qui ne sombre jamais dans la routine ni la mièvrerie, le véritable danger dans ce répertoire.


Au contraire, le toucher du pianiste est délicatement ciselé, naturel et évident, mais jamais facile et répond idéalement à la rigueur teintée d’humanité des vents.
Un exemple d’équilibre, de pensée, mais surtout de musique…

Jérémie Noyer

Suppléments du DVD

Milan Turković.
- Documentaire "We have a lot of fun" - The Ensemble Wien-Berlin. Ce film réalisé par Bill Fertik en 1994 nous permet de découvrir plusieurs aspects de l'ensemble, tant sur son fonctionnement que sur la personnalité des musiciens qui le composent. Nous les suivons en répétition, lors de leurs déplacements, en studio et recueillons leurs témoignages face à la caméra. Le rythme est vivant et c'est là l'occasion d'entendre de nombreux extraits musicaux. Mais ce documentaire en anglais et allemand uniquement sous-titré en anglais est à réserver aux anglophones. (Stéréo PCM, 47')


- Quatre bandes-annonces de DVD. (Stéréo DD)

 

 

Bande-annonce du DVD

Critique Images et Son du DVD

Images

Le cadre du château Hellbrunn aurait mérité un traitement plus lumineux que cette sinistrose peu compatible avec la musique interprétée. Pour Beethoven, l’éclairage se montre insuffisant pour les musiciens mais plus encore pour les remarquables fresques et dorures de la salle. L’ensemble fait vraiment daté et l'on perçoit en outre une accentuation peu discrète des détails. D'où une vision fatigante aggravée par des blancs presque phosphorescents.

Son

La captation est tout à fait honnête compte tenu de son âge.
La stéréo est claire, détaillée et assez nuancée.
Les pistes 5.1 sont assez réverbérées et ont tendance à diluer les fins de sons. Mais l’équilibre piano/vent du Beethoven est bien respecté, tandis que dans Mozart, le multicanal offre une acuité bienvenue aux échanges entre instruments. Mention spéciale pour la douceur et la délicatesse du piano de James Levine avec l'encodage DTS.
Un léger souffle constant.

Note technique : 5/10

Acheter ce titre

Tutti-magazine.fr est un site gratuit. Vous pouvez lui apporter votre soutien en commandant dans la Boutique Amazon les titres présentés aux mêmes prix et conditions de livraison que sur Amazon.fr

Mots-clés

James Levine
Ludwig van Beethoven
Wolfgang Amadeus Mozart

Index des mots-clés

Les derniers tests

Envoyer cette page à un(e) ami(e)

Envoyer

Imprimer cette page

Imprimer

Peuvent également vous intéresser

Tutti Ovation
Wozzeck mis en scène par Andreas Homoki - Tutti Ovation
Saul mis en scène par Barrie Kosky à Glyndebourne, Tutti Ovation
Adam's Passion d'Arvo Pärt mis en scène par Robert Wilson - Tutti Ovation
L'Elixir d'amour - Baden-Baden 2012 - Tutti Ovation
Les Maîtres chanteurs de Nuremberg - Salzbourg 2013 - Tutti Ovation

Se connecter

S'identifier

 

Mot de passe oublié ?

 

Vous n'êtes pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous

Fermer

logoCe texte est la propriété de Tutti Magazine. Toute reproduction en tout ou partie est interdite quel que soit le support sans autorisation écrite de Tutti Magazine. Article L.122-4 du Code de la propriété intellectuelle.