DVD Jaquette de : Macbeth

Distribution

Interprètes
  • Dmitris Tiliakos
    Macbeth
  • Ferruccio Furlanetto
    Banco
  • Violeta Urmana
    Lady Macbeth
  • Letitia Singleton
    Dama di Lady Macbeth
  • Stefano Secco
    Macduff
  • Alfredo Nigro
    Malcolm
  • Yuri Kissin
    Medico/Domestico
  • Chœurs de l'Opéra National de Paris
  • Chœur d'enfants de l'Opéra National de Paris
  • maîtrise des Hauts-de-Seine
Mise en scène
Dmitri Tcherniakov
Orchestre
Orchestre de l'Opéra National de Paris
Chef d'orchestre
Teodor Currentzis
Réalisation
Andy Sommer
Origine
Opéra Bastille, Paris
Année
2009

Informations techniques

Durée
161'
Nombre de disques
2
Zone/Région
Zone ALL
Éditeur
Bel Air Classiques
Distributeur
Harmonia Mundi
Date de sortie
28/04/2011

Vidéo

Couleurs/N&B
Couleurs
Format images
1.78
Format vidéo
16/9 compatible 4/3
Codec/Standard vidéo
NTSC

Audio

Version(s) sonore(s)
5.1 DD
Stéréo PCM
Sous-titres
•  Allemand
•  Anglais
•  Espagnol
•  Français
•  Italien

Macbeth DVD

Note générale : 8/10

Giuseppe Verdi

Opéra


Dans le cadre de la collaboration entre l’Opéra de Paris et celui de Novossibirsk, la grande scène de l’Opéra Bastille accueillait le chef Teodor Currentzis et le metteur en scène Dmitri Tcherniakov pour une version actuelle et rajeunie de Macbeth de Verdi. Violeta Urmana, Dimitri Tiliakos et Ferrucio Furlanetto se partageaient l'affiche. Blu-ray et DVD sont édités par bel Air Classiques.

 

Dmitri Tcherniakov signe la mise en scène, le décor et les costumes de <i>Macbeth</i> à l'Opéra de Paris.  Photo © Ruth Walz

 

Nous sommes transportés dans une petite ville, peut-être de la banlieue parisienne à l’époque contemporaine et l'on passe d’un lieu à l’autre via Google Earth. Nous nous trouvons donc bien loin de l’Écosse du XIe siècle où était censé se dérouler ce Macbeth de Verdi.

Mais notre guide n’est autre que Dmitri Tcherniakov, l’enfant terrible de l’opéra actuel, qui a la fâcheuse habitude de prendre les livrets à rebrousse-poil pour mieux en extraire toute l’actualité et la force, pour exemple ce Dialogues des Carmélites que nous avons également critiqué.
Dimitri Tiliakos interprète Macbeth.Ce détournement s’accompagne ici dans le même temps d’une tentative de réhabilitation du traître Macbeth. Cette dernière, avouons-le, ne prend pas. Mais pour le reste, il est vrai que le passage au crible du microcosme des petites villes fonctionne bien. Le recours à ce pseudo Google Earth, au contraire de représenter un gadget racoleur, s’avère un outil efficace pour le spectateur afin de bien saisir la petitesse de l’espace, avec ces gens de tous milieux qui se côtoient sans se connaître et parmi lesquels les plus grandes tragédies peuvent se dérouler. Ce ressort agit formidablement sur le proche et le lointain. On se prend soit pour un oiseau, soit pour Dieu en regardant de haut cette petite communauté mais, dans le même temps, il nous permet de rentrer dans le quotidien de ces gens et de réaliser que, quelque part, nous n’en sommes pas si éloignés.
Au final, Macbeth en ressort plus proche que jamais de son épouse sans pour autant en sortir réhabilité mais peut être un peu mieux compris, ce qui n’est déjà pas si mal. D’autant que les interprètes sont de tout premier ordre…

 

Acte IV de <i>Macbeth</i> à l'Opéra de Paris, mis en scène par Dmitri Tcherniakov.  Photo © Ruth Walz

 

L’Orchestre de l'Opéra de Paris, tout d’abord, surprend par sa vivacité et ses couleurs sous la direction - à mains nues - de Teodor Currentzis, l’un des piliers de l’Opéra de Novossibirsk, qui souligne des détails souvent négligés de la partition, insufflant des micro-accents insoupçonnés qui lui apportent une vie, un dynamisme et une jeunesse bienvenus. Sous son impulsion, les cordes revêtent un galbe tantôt dramatique tantôt sensuel, tandis que les cuivres sonnent à plein poumon. Teodor Currentzis nous offre ainsi une relecture passionnante de ces pages maintes fois interprétées.

 

Violeta Urmana interprète Lady Macbeth.

 

Côté voix, le couple Dimitri Tiliakos/Violeta Urmana fonctionne à merveille. Sans offrir de timbre particulièrement remarquable, il brille surtout par son implication, son intensité et son harmonie.
Nous avons également été tout particulièrement touchés par le Banco de Ferrucio Furlanetto, d’une profondeur de timbre appréciable, mais surtout d’une humanité bouleversante.

 

Dimitri Tiliakos dans le dernier Acte de <i>Macbeth</i>.

 

Épurée dans ses décors, cette production de Macbeth impressionne et interpelle dans son attention méticuleuse aux détails. Pas un rôle ne se trouve négligé et tous participent à l’expressivité du groupe. Un vrai travail de troupe, beaucoup plus profond que pourraient le laisser présager les images médiatiques du chef et du metteur en scène.

À noter : Un menu au design et à l'interaction assez ludiques nous accueille après les mentions légales et logos habituels.
Les DVD 1 proposent les Actes I et II ; le DVD 2 propose les Actes III et IV.


Lire le test de Macbeth en Blu-ray

 

 

Retrouvez la biographie de Verdi sur le site de notre partenaire Symphozik.info.

Jean-Claude Lanot

Suppléments du DVD

Dmitri Tcherniakov.  Photo © Damir Yusupov
En russe stéréo DD, avec des sous-titres français, anglais et allemands.

- Documentaire assez intéressant, filmé en grande partie à Novossibirsk, dans lequel on peut principalement découvrir la vision du metteur en scène sur ses personnages ainsi que ses méthodes de travail - pour le moins énergiques - en répétition. Les principaux solistes confient leurs impressions. (32')

- Bande-annonce d'Eugene Onegin.

 

 

 

Bande-annonce du DVD

Critique Images et Son du DVD

Images

Le master vidéo d'origine HD parvient à délivrer sur DVD ses qualités de précision dans les plans moyens et rapprochés mais peine à conserver cette qualité sur les ensembles. Les couleurs sont globalement assez ternes mais respectent la création de Gleb Filshtinsky pour la scène. De nombreux panoramiques rapides et plans serrés sont assez indigents voire insupportables dans la mesure où ils sont la plupart du temps accompagnés de petites saccades fort peu esthétiques.

Son

La stéréo, précise, diffuse une lisibilité parfaite de l'orchestre - un peu acide cependant - et des voix. Toutefois, son manque d'envergure nous fait opter sans hésitation pour le mixage multicanal.
La piste 5.1 Dolby Digital, bien que ce format d'encodage compresse trop les harmoniques, se montre beaucoup plus présente, aérée et colorée. Elle met en avant le robuste pupitre des cuivres, et du côté vocal, les couleurs suaves du rôle-titre, l’aplomb de Dimitri Tiliakos et des aigus très équilibrés. Néanmoins, les voix résonnent un peu trop et certains forte de Violeta Urmana sont un peu trop criards. Le mixage arrière, tout en étant discret, nous invite à une immersion sonore subtile, tandis que l'usage du caisson de graves apporte un indéniable soutien à l'ensemble.

Note technique : 7/10

Acheter ce titre

Tutti-magazine.fr est un site gratuit. Vous pouvez lui apporter votre soutien en commandant dans la Boutique Amazon les titres présentés aux mêmes prix et conditions de livraison que sur Amazon.fr

Mots-clés

Dmitri Tcherniakov
Giuseppe Verdi

Index des mots-clés

Les derniers tests

Envoyer cette page à un(e) ami(e)

Envoyer

Imprimer cette page

Imprimer

Peuvent également vous intéresser

Tutti Ovation
Wozzeck mis en scène par Andreas Homoki - Tutti Ovation
Saul mis en scène par Barrie Kosky à Glyndebourne, Tutti Ovation
Adam's Passion d'Arvo Pärt mis en scène par Robert Wilson - Tutti Ovation
L'Elixir d'amour - Baden-Baden 2012 - Tutti Ovation
Les Maîtres chanteurs de Nuremberg - Salzbourg 2013 - Tutti Ovation

Se connecter

S'identifier

 

Mot de passe oublié ?

 

Vous n'êtes pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous

Fermer

logoCe texte est la propriété de Tutti Magazine. Toute reproduction en tout ou partie est interdite quel que soit le support sans autorisation écrite de Tutti Magazine. Article L.122-4 du Code de la propriété intellectuelle.