DVD Jaquette de : La Flûte enchantée pour enfants

Distribution

Interprètes
  • Philippe Duminy
    Papageno (français)
  • Ruben Drole
    Papageno (allemand)
  • Rebeca Olvera
    Papagena (français)
  • Franziska Rabl
    Papgena (allemand)
  • James Elliott
    Tamino (français)
  • Bogusław Bidziński
    Tamino (allemand)
  • Christiane Kohl
    Panina (français)
  • Iriny Kyriakidou
    Pamina (allemand)
  • Eugenia Enguita
    La Reine de la Nuit (français)
  • Sen Guo
    Königin der Nacht (allemand)
  • Christine Zoller
    Dame
  • Jeffrey Krueger
    Monostatos
  • Morgan Moody
    Sarastro
Mise en scène
Ulrich Peter
Orchestre
Orchester der Oper Zürich
Chef d'orchestre
Thomas Barthel
Réalisation
Felix Breisach
Origine
Opernhaus Zürich/Théâtre du Jorat
Année
2009

Informations techniques

Durée
119'
Nombre de disques
1
Zone/Région
Zone ALL
Éditeur
Arthaus Musik
Distributeur
Intégral Distribution
Date de sortie
15/03/2010

Vidéo

Couleurs/N&B
Couleurs
Format images
1.78
Format vidéo
16/9 compatible 4/3
Codec/Standard vidéo
NTSC

Audio

Version(s) sonore(s)
VF stéréo PCM
VO stéréo PCM
Sous-titres
•  Français

La Flûte enchantée pour enfants DVD

Die Zauberflöte für Kinder

Note générale : 6/10

Wolfgang Amadeus Mozart  - Alexander Krampe (arrangement)

Opéra


Une version "allégée" de la célèbre Flûte enchantée de Mozart destinée à un jeune public.

 

Le  Théâtre du Jorat présente la version française.
Intéressante idée que d’essayer de donner le goût de l’opéra aux plus jeunes tant nos grandes maisons grisonnent désespérément.

Le parti pris ici, à l’heure du zapping, du digest et des compils est de ne pas surcharger nos chères petites têtes blondes par "trop de notes" et de proposer une version abrégée du célèbre Singspiel, en remplaçant la quasi-totalité des dialogues par une narration signée Papageno, et surtout en coupant à la hache parmi les différents airs.

XX

XX
Le résultat ne manque ni de pertinence, ni d’efficacité et le produit final est plutôt à la hauteur.
Notez que ce programme ayant été produit en Suisse, c’est assez naturellement que le DVD se divise en deux : une version totalement allemande et une version avec l’histoire racontée en français et les airs en version originale sous-titrée. Chacune dure environ 1 heure.
De fait, ce sont deux spectacles légèrement différents qui nous sont proposés, essentiellement du point de vue de la distribution, la mise en scène et la narration demeurant les mêmes.


La version allemande a été tournée à l'Opéra de Zürich, la version française, au Théâtre du Jorat, à Mézières.


Philippe Duminy est le Papageno de la version française.Ruben Drole est le Papageno de la version allemande.

X
X
XX
X
X
X

X

Côté français, notre Papageno (Philippe Duminy) fait montre d’une voix solide et posée, intéressante sur le plan musical, mais moins sur le plan du jeu d’acteur.
Le courant passe d’ailleurs assez difficilement dans les parties narratives tant que l'interprète reste en retrait par rapport au public, et démontre plus qu'il ne joue les scènes décrites.
C’est d’ailleurs exactement l’inverse de son collègue allemand qui brille par ses talents de comédiens et de mime, qui font mouche tant auprès des enfants que de nous, spectateurs, tandis que sa performance vocale, pour enthousiaste, soulève malgré tout des réserves sur le plan technique de par son imprécision due pour partie à un vibrato mal contrôlé.

Eugenia Enguita chante La Reine de la Nuit dans la version française.Même dichotomie du côté des Reines de la Nuit, avec une Eugenia Enguita bien fluette au niveau du timbre, mais qui s’en tire avec les honneurs dans son air, alors que l’aplomb consommé de Sen Guo ne la protège pas de problèmes de souffle, de phrasé et de justesse.

Dans le même registre, la Pamina "française" de Christiane Kohl paraît bien formelle face à sa jumelle "germanique".

Et autour de ce petit monde, on distinguera des Tamino uniformément bien pâles et étriqués dans leurs costumes de soie, des Monostatos calamiteux et surtout un même Sarastro bien superficiel.

 

Face à ce plateau hétérogène - qui nous invite bien à visionner les deux versions proposées sur le disque, indéniablement complémentaires -, l’orchestre de l’opéra de Zürich, très allégé, apporte un liant bienvenu.
S’il faut dire adieu aux subtiles orchestrations mozartiennes, l’ensemble est malgré tout de bonne tenue et participe activement de la narration, finalement davantage dans l’esprit d’un Musical que d’un véritable opéra.

 

L'Opéra de Zürich accueille la version allemande.


Bref, s’il ne faut s’attendre à rien de bouleversant, la facture de ce mini-opéra reste très honorable et montre bien que les initiateurs de ce projet ont vraiment souhaité maintenir la barre haute et ne pas "brader" le monde de l’opéra.
Ambition plus que louable certes, et qui fait la valeur du présent programme. Or, si la validité de cette entreprise ne fait aucun doute sur ce plan , c’est sur les moyens qu’on pourra vraiment discuter tant ils posent problème.

En effet, est-ce vraiment en coupant une œuvre qu’on la rend plus accessible ou, mieux, plus appréciée ?
L’idée a déjà été tentée en littérature où certains éditeurs ont proposé des versions "expurgées" de romans, pièces de théâtre et autres nouvelles parmi les grands classiques.
Une initiative qui a eu l’avantage de faciliter le travail de nombreux lycéens en dissertation mais cela leur a-t-il vraiment donné le goût de lire ?
Est-ce vraiment grâce à ce subterfuge que l’on peut espérer voir revenir la jeunesse à la littérature ?
Le succès retentissant de sommes et de pavés tels Harry Potter ou Eragon prouve bien que ce n’est pas forcément la taille qui pose problème mais bien ce qu’on exprime, ce qu’on raconte et la manière d’y amener le public.

James Elliott interprète Tamino dans la version française.De fait, et pour en revenir à notre opéra, on peut légitimement se demander si, pour plus "digeste" qu’elle est ainsi devenue, cette Flûte aura donné envie aux jeunes d’aller à l’opéra, le vrai.
Rien n’est moins sûr car, en allégeant le texte original, on le prive en même temps de toute sa continuité, de son équilibre, de sa succession subtile de tensions et de détentes, de sa conduite raffinée vers tel ou tel climax positif ou négatif.
On nous prive d’une réelle plongée à l’intérieur du monde de l’œuvre qui reste à jamais celle de ce petit livre pop-up presque risible planté sur la scène sans vraiment l’occuper.

On se prend alors à rêver que les directeurs de théâtres et d’opéras développent une vraie politique à l’endroit des enfants pour mieux les conduire aux vraies œuvres : prix plus attractifs, mises en scènes adaptées mais pas bradées, avec une vraie ambition familiale et non plus seulement vainement élitiste.
Pour autant, La Flûte enchantée n’est pas Le Soulier Magique de Chantal Goya, et les enfants le ressentent vraiment, pour peu qu’on ne les traite pas avec condescendance.

Alors, oui aux jeunes à l’opéra, mais alors vraiment à l’opéra et non dans une salle annexe, avec des effectifs et œuvres tronqués !

Jérémie Noyer

Suppléments du DVD

Aucune.

Bande-annonce du DVD

Critique Images et Son du DVD

Images

De beaux noirs et des contrastes nourris permettent d'apprécier le spectacle lorsqu'il est bien éclairé, ce qui n'est pas constamment le cas.
L'ensemble est toutefois convenable, même si les matières irisées et miroitantes des costumes de Sarastro et de la Reine de la Nuit auraient mérité une meilleure définition.
Les deux captations partagent globalement le même rendu.

Son

Version française : La piste stéréo apparaît assez sèche, et souligne en fait l’orchestre peu conséquent, tandis que la captation des voix, assez proche, ne fait aucun cadeau aux chanteurs.
Version allemande : L'acoustique de la salle permet une meilleure reproduction musicale.

Note technique : 6/10

Acheter ce titre

Tutti-magazine.fr est un site gratuit. Vous pouvez lui apporter votre soutien en commandant dans la Boutique Amazon les titres présentés aux mêmes prix et conditions de livraison que sur Amazon.fr

Mots-clés

La Flûte enchantée
Orchestre de l'Opéra de Zürich
Wolfgang Amadeus Mozart

Index des mots-clés

Les derniers tests

Envoyer cette page à un(e) ami(e)

Envoyer

Imprimer cette page

Imprimer

Peuvent également vous intéresser

Tutti Ovation
Wozzeck mis en scène par Andreas Homoki - Tutti Ovation
Saul mis en scène par Barrie Kosky à Glyndebourne, Tutti Ovation
Adam's Passion d'Arvo Pärt mis en scène par Robert Wilson - Tutti Ovation
L'Elixir d'amour - Baden-Baden 2012 - Tutti Ovation
Les Maîtres chanteurs de Nuremberg - Salzbourg 2013 - Tutti Ovation

Se connecter

S'identifier

 

Mot de passe oublié ?

 

Vous n'êtes pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous

Fermer

logoCe texte est la propriété de Tutti Magazine. Toute reproduction en tout ou partie est interdite quel que soit le support sans autorisation écrite de Tutti Magazine. Article L.122-4 du Code de la propriété intellectuelle.