DVD Jaquette de : Il Matrimonio segreto

Distribution

Interprètes
  • Cinzia Forte
    Carolina
  • Priscille Laplace
    Elisetta
  • Damiana Pinti
    Fidalma
  • Alberto Rinaldi
    Il Signor Geronimo
  • Aldo Caputo
    Paolino
  • Mario Cassi
    Il Conte Robinson
Mise en scène
Stefano Mazzonis di Pralafera
Orchestre
Orchestre de l'Opéra Royal de Wallonie
Chef d'orchestre
Giovanni Antonini
Réalisation
Christian Raynaud
Origine
Opéra Royal de Wallonie, Liège
Année
2008

Informations techniques

Durée
175'
Nombre de disques
1
Zone/Région
Zone ALL
Éditeur
Dynamic
Distributeur
Codæx France
Date de sortie
25/02/2010

Vidéo

Couleurs/N&B
Couleurs
Format images
1.78
Format vidéo
16/9 compatible 4/3
Codec/Standard vidéo
NTSC

Audio

Version(s) sonore(s)
Stéréo PCM
Sous-titres
•  Allemand
•  Anglais
•  Espagnol
•  Français
•  Italien

Il Matrimonio segreto DVD

Le Mariage secret

Note générale : 8/10

Domenico Cimarosa

Opéra


Enregistrement réalisé en février 2008 à l'Opéra Royal de Wallonie avec un casting essentiellement italien dirigé par le célèbre chef d'orchestre Giovanni Antonini, par ailleurs très largement spécialisé en musique baroque, et plus particulièrement Vivaldi.

 

Final de l'Acte I de <i>Il Matrimonio segreto</i>.

 

Il Matrimonio Segreto est l'œuvre la plus connue de Domenico Cimarosa, compositeur italien à situer entre Mozart et Rossini, tant sur le plan chronologique qu'esthétique.
Créé en 1792 à Vienne, capitale de l'Empire d'Autriche sous Léopold II, ce Mariage secret - fait sans doute unique dans les annales du théâtre - fut intégralement bissé, à la demande de l'Empereur, le soir de sa création.
À Paris, au XIXe siècle, cet opéra fut représenté 400 fois !
Ce n'est certes pas le fait du hasard…

Une comédie très visuelle

Les interprètes de <i>Il Matrimonio segreto</i>.La mise en scène de Stefano Mazzonis di Pralafera, comme les décors signés par Jean-Guy Lecat, et les costumes de Fernand Ruiz, se montrent très classiques, pour ne pas dire conventionnels, ce qui, en soit, ne constitue pas une critique.
Les lieux - chambre à coucher et salon -, comme le soin apporté aux tenues des femmes et des hommes, sont bien ceux d'un XVIIIe siècle finissant.

Dans ce qui relève de la tradition de l'opéra-comique italien de genre "buffa" napolitain, tous les interprètes réunis pour cette représentation sont globalement bons sur le plan de la comédie.
Aucun ne surjoue, et les effets comiques se montrent très drôles : la grosse mèche de Geronimo, marchand enrichi de Bologne, qui se soulève ; les cheveux de Paolino, son commis secrètement marié à Carolina (fille cadette de Geronimo), qui se dressent soudainement ; la poitrine grossissante et offerte de Fidalma, la sœur de Geronimo, etc.
À ce niveau de comédie, ces idées burlesques signent un des points forts de ce spectacle lyrique.
Il faut dire que ce Mariage secret vaut d'abord par son excellent livret, ce qui facilite la mise en scène et le jeu des acteurs-chanteurs.

Un orchestre très convaincant

Dès la Sinfonia initiale, sorte d'ouverture que nous pouvons situer entre Mozart et Rossini, Giovanni Antonini dirige l'Orchestre de l'Opéra Royal de Wallonie avec une belle maîtrise et une énergie communicative.
On retrouvera aussi de grands moments d'énergie et d'unité dans les ensembles, si importants dans cet opéra, particulièrement au final de l'Acte I et celui de l'Acte II, énormes réussites du livret, de la partition, et du présent orchestre à la pulsation remarquable.
Le soutien équilibré qu'il apporte aux interprètes est exemplaire tout au long de la représentation.

Des chanteurs inégaux

Commençons par ce qui apparaît comme les grands atouts de ces soirées…

Le très populaire Alberto Rinaldi se montre remarquable dans son registre de "basse-bouffe", essentiellement comique. La tenue de sa ligne de chant apparaît comme superbe, ainsi que sa diction et son débit dans les passages où le tempo s'accélère, jusqu'à devenir une véritable performance vocale et physique. Par ailleurs, une grande partie de la charge comique de la partition repose sur son excellente prestation.

Mario Cassi, dans le rôle du Comte Robinson, représente également une très bonne voix de basse. Mais, il n'a pas, bien évidemment, à faire passer une dimension "bouffe" telle celle du personnage de Geronimo. Sa prestation vocale et théâtrale n'appelle aucune réserve.

Un peu en retrait, mais tout à fait respectable, se tient le ténor Aldo Caputo dans le rôle de Paolino.
Son interprétation est homogène et juste, aussi bien dans ses duos avec son épouse "secrète" Carolina, que dans les ensembles, ou dans ses interventions en soliste.
L'aria de Paolino à l'Acte II ("Pria que spunti in ciel l'aurora"), assez largement pré-romantique dans son annonce de ce que sera bientôt le Bel Canto de la première moitié du XIXe siècle, est un des rares passages de tension dramatique du Matrimonio Segreto.
On peut trouver qu'Aldo Caputo remplit ici son contrat, même s'il n'est ni Fritz Wunderlich, ni Léopold Simoneau, ténors mozartiens ou belcantistes quasi mythiques. Mais, peut-on le lui reprocher ?

Parmi les personnages féminins, celui de Fidalma, interprété par la mezzo-soprano Damiana Pinti, se hisse à la hauteur des chanteurs masculins, aussi bien sur le plan vocal que comique.

En revanche, les faiblesses de cette représentation résident dans les deux sopranos distribuées dans les rôles des filles de Geronimo : Carolina et Elisetta.

Priscille Laplace (Elisetta ) et Alberto Rinaldi (Il Signor Geronimo).Cinzia Forte (Carolina, femme "secrète" de Paolino) possède une voix dont le timbre n'est pas agréable du tout et le vibrato assez instable. C'est tout de même un peu ennuyeux eu égard à la fonction de son personnage dans l'œuvre de Cimarosa. Carolina et Paolino sont au cœur de l'intrigue.
Heureusement, ses talents de comédienne ne sauraient être contestés.

Priscille Laplace, dans le rôle d'Elisetta, pose un problème un peu différent.
Au début de la représentation, elle semble vocalement bien en place. Mais, bientôt, tout se gâte.
C'est surtout dans l'Acte II que le timbre de sa voix apparaît comme de plus en plus ingrat, les sons projetés devenant pointus, resserrés, étroits pour tout dire.
Il manque ici ouverture et rondeur, même si la soprano doit jouer effectivement un rôle moins sympathique que celui de sa sœur, et que cela doit clairement apparaître.
Toutes proportions gardées, par moments, on croirait avoir affaire à une sorte de sous-"Reine de la nuit" qui ne serait pas en possession de ses notes les plus aiguës ! Par ailleurs, Priscille Laplace n'est pas la plus douée du casting sur le plan de la pure comédie.



Mais reconnaissons que le travail d'équipe est tout à fait honorable et fait honneur à la partition. Les inégalités vocales au niveau des interprètes féminines ne sauraient faire oublier une belle mise en scène classique et un chef vraiment dynamisant, dont la réputation internationale à la tête d'Il Giardino Armonico n'est plus à faire depuis longtemps…

 

 

Jean-Luc Lamouché

Suppléments du DVD

Aucune.

Bande-annonce du DVD

Critique Images et Son du DVD

Images

De bons contrastes et des couleurs particulièrement vives mettent en valeur les costumes pour la plupart chamarrés mais occasionnent des dominantes et des saturations parfois un peu violentes.
La précision est honnête et permet d'apprécier les détails de cette production bien éclairée.
À signaler également quelques solarisations sur les visages.
Mais on regrettera surtout les trop nombreux cadrages hésitants aux ajustements brutaux et l'instabilité de certains plans qui font très "amateur".

Son

Les qualités d'une très belle stéréo sont réunies ici : bonne dynamique (final de l'Acte I), relief et profondeur, équilibre spectral, transparence et lisibilité. Ainsi, distingue-t-on parfaitement les différents pupitres instrumentaux de l'orchestre, dès la Sinfonia.
Les basses sont toutefois un peu trop timides.

Note technique : 6/10

Acheter ce titre

Tutti-magazine.fr est un site gratuit. Vous pouvez lui apporter votre soutien en commandant dans la Boutique Amazon les titres présentés aux mêmes prix et conditions de livraison que sur Amazon.fr

Les derniers tests

Envoyer cette page à un(e) ami(e)

Envoyer

Imprimer cette page

Imprimer

Peuvent également vous intéresser

Tutti Ovation
Wozzeck mis en scène par Andreas Homoki - Tutti Ovation
Saul mis en scène par Barrie Kosky à Glyndebourne, Tutti Ovation
Adam's Passion d'Arvo Pärt mis en scène par Robert Wilson - Tutti Ovation
L'Elixir d'amour - Baden-Baden 2012 - Tutti Ovation
Les Maîtres chanteurs de Nuremberg - Salzbourg 2013 - Tutti Ovation

Se connecter

S'identifier

 

Mot de passe oublié ?

 

Vous n'êtes pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous

Fermer

logoCe texte est la propriété de Tutti Magazine. Toute reproduction en tout ou partie est interdite quel que soit le support sans autorisation écrite de Tutti Magazine. Article L.122-4 du Code de la propriété intellectuelle.