DVD Jaquette de : Don Giovanni (Keenlyside - Covent Garden)

Distribution

Interprètes
  • Simon Keenlyside
    Don Giovanni
  • Kyle Ketelsen
    Leporello
  • Éric Halfvarson
    Commendatore
  • Marina Poplavskaya
    Donna Anna
  • Joyce DiDonato
    Donna Elvira
  • Ramón Vargas
    Don Ottavio
  • Miah Persson
    Zerline
  • Robert Gleadow
    Masetto
  • The Royal Opera House Chorus
Mise en scène
Francesca Zambello
Chorégraphie
Stephen Mear
Orchestre
The Orchestra of the Royal Opera House
Chef d'orchestre
Charles Mackerras
Réalisation
Robin Lough
Origine
Royal Opera House - London
Année
2008

Informations techniques

Durée
177'
Nombre de disques
2
Zone/Région
Zone ALL
Éditeur
Opus Arte
Distributeur
DistrArt Musique
Date de sortie
23/04/2009

Vidéo

Couleurs/N&B
Couleurs
Format images
1.78
Format vidéo
16/9 compatible 4/3
Codec/Standard vidéo
NTSC

Audio

Version(s) sonore(s)
5.1 DTS Plein débit
Stéréo PCM
Sous-titres
•  Allemand
•  Anglais
•  Espagnol
•  Français
•  Italien

Don Giovanni (Keenlyside - Covent Garden) DVD

Don Juan

Note générale : 8/10

Wolfgang Amadeus Mozart

Opéra


La belle production classique de Francesca Zambello pour la Royal Opera House Covent Garden de Londres est placée sous la remarquable direction de Sir Charles Mackerras. Elle est servie par une distribution équilibrée et homogène…

 

 

Ce Don Giovanni jouit de beaucoup d’atouts : une distribution homogène, autour de son duo principal Don Juan/Leporello, respectivement chantés par Simon Keenlyside et Kyle Ketelsen.
Si Keenlyside est la coqueluche du moment de la plupart des scènes d’opéra, cela est justifié car il est un magnifique musicien, bon comédien au physique avantageux. Rien de cela n’échappe du reste à Francesca Zambello qui le met notoirement à son avantage. Partant, on comprend vite que ce Don Giovanni est aussi amoureux de ses conquêtes féminines que de son propre ego et qu’il est fasciné par sa puissance sensuelle à séduire.



Miah Persson et Simon Keenlyside.  Photo © Catherine AshmoreAucune voix ni aucune présence ne vient écraser les autres protagonistes de la distribution. Chacun dans sa psychologie propre permet une construction dramatique à tout instant lisible et parfaitement en phase avec la musique.

Le jeu d’acteurs très élaboré, soutenu par de magnifiques costumes, anime un théâtre remarquable d’où ressort la noirceur perverse d’un Don Giovanni cynique et égocentrique à l’extrême.
On regrettera néanmoins le décor peu signifiant de l’Acte I, encore qu’il affiche une certaine sobriété élégante. Loin de nous l'idée de contester l’efficacité de cette façade arrondie sertie d’escaliers sans issue, mais ce sera au jeu et à lui seul d’occuper l’espace scénique. La muraille de l’Acte II paraîtra plus appropriée, plus efficace sur le plan visuel.
Mais on attend malgré tout un peu plus de cette production, qui semble quelque peu figée dans l’action sur le devant de la scène et qui ne nous laisse pas vraiment de forte impression.



Ramón Vargas interprète Don Ottavio.Les duos Ottavio/Donna Anna et Zerline/Masetto nous comblent et la présence de Ramón Vargas nous offre un Ottavio de luxe qui n’est pour une fois, ni falot ni ectoplasmique comme cela est encore trop souvent le cas pour ce rôle.
On notera que le Leporello de l’américain Kyle Ketelsen n’est pas loin d’égaler - musicalement autant que dramatiquement - son maître. En effet, il en a pratiquement le physique et la caméra nous montre qu’il est plus jeune que lui.
Joyce DiDonato se taille un franc succès en Donna Elvira, son air "Mi tradi quell’anima ingrata" de l’Acte II est une vraie réussite ; elle domine à l’évidence le trio féminin sans toutefois qu’il en en soit affecté, tant il est finement équilibré.

 

 

Marina Poplavskaya dans le rôle de Donna Anna devant le décor imaginé par la talentueuse Maria Björnson.La Donna Anna de Marina Poplavskaya affiche cette fragilité psychologique qui caractérise le rôle ; tout au plus est-elle trahie par quelques couleurs saturées dans le registre aigu, ou par une technique de vocalise inégale, mais cela est vite compensé par sa remarquable musicalité.
La Zerline de Miah Persson est vocalement idéale, fraîche et ravissante comédienne au demeurant et l’on rêve d’entendre son magnifique Masetto (Robert Gleadow) en Figaro.
Éric Halfvarson est un beau commandeur plus terrifiant musicalement que dramatiquement, mais on admettra que les flammes infernales qu’il provoque du geste à la fin du dîner, font sensation.

 

 


Eric Halfvarson, un Commandeur à l'allure accentuée par les éclairages de Paul Pyant.Dans l’ombre de la fosse de Covent Garden, la direction sûre, souveraine, dramatique et remarquablement présente du grand Sir Charles Mackerras nous transporte. Jusqu’au bout, le chef australien (né à New York) nous tient en haleine par une direction vigoureuse, dense et nerveuse, qui ne manque jamais de transparence ni de clarté.

On ne peut que recommander ce Don Giovanni en raison de la qualité de sa distribution et de sa direction musicale. Cependant, l'ensemble de la production de facture classique, bien que réussi, ne parvient pas à nous transporter à l’égal du chef-d’œuvre de son auteur, un des ouvrages fondateurs du répertoire lyrique.



Lire le test du Blu-ray

 

 

 

Retrouvez l'hommage rendu à Charles Mackerras par notre partenaire Symphozik.info.

Gilles Delatronchette

Suppléments du DVD

Sont proposés sur le DVD 1, en version anglaise stéréo sous-titrée en français, Italien, allemand et espagnol :

- Synopsis illustré.
- Casting.
- Court sujet sans commentaire et peu convaincant montrant la déambulation d'une danseuse "fantôme" dans la Royal Opera House.
- Visite rapide de Covent Garden guidée par la danseuse Deborah Bull, avec plusieurs interventions d’artisans au travail sur une production (9').
- Entretien tout à fait intéressant avec Sir Charles Mackerras et Antonio Pappano, l’actuel directeur musical du Théâtre, qui établit un parallèle singulier entre les personnages complexes à l’opéra que sont notamment Carmen et Don Giovanni (5').
- Entretien entre Antonio Pappano et Francesca Zambello, pour sa mise en scène de Don Giovanni (5').

 

 

Bande-annonce du DVD

Critique Images et Son du DVD

Images

Soignées, dotées de couleurs somptueuses et riches en puissants contrastes, elles rendent brillamment la beauté des costumes signés Maria Björson, comme cet habit d'un magnifique bleu porté par Ramón Vargas, à la texture à ravir. Les fumigènes de la fin de l'Acte II, habituellement bête noire du support DVD, sont particulièrement bien gérés. Seules les zones sombres et la précision des détails des plans larges ne sauraient rivaliser avec la Haute Définition du Blu-ray.

Son

L'orchestre jaillit des enceintes avec puissance et brillance dès l'Ouverture pour nous saisir instantanément. La projection des timbres instrumentaux est spectaculaire et, bien qu'un peu acide sur les cordes, procure une joie auditive incontestable. La piste stéréo est assez large, limpide et puissante. Sans projeter de la même façon l'orchestre, elle séduit toutefois avec ses moyens plus limités. En revanche, les voix sont parfois couvertes par la puissance de l'orchestre, situation qui ne se présente pas avec la piste multicanale, grâce à la ventilation 5.1. Les timbres vocaux se révèlent riches et très bien reproduits sur les deux options.

Note technique : 9/10

Acheter ce titre

Tutti-magazine.fr est un site gratuit. Vous pouvez lui apporter votre soutien en commandant dans la Boutique Amazon les titres présentés aux mêmes prix et conditions de livraison que sur Amazon.fr

Mots-clés

Ramon Vargas

Index des mots-clés

Les derniers tests

Envoyer cette page à un(e) ami(e)

Envoyer

Imprimer cette page

Imprimer

Peuvent également vous intéresser

Tutti Ovation
Wozzeck mis en scène par Andreas Homoki - Tutti Ovation
Saul mis en scène par Barrie Kosky à Glyndebourne, Tutti Ovation
Adam's Passion d'Arvo Pärt mis en scène par Robert Wilson - Tutti Ovation
L'Elixir d'amour - Baden-Baden 2012 - Tutti Ovation
Les Maîtres chanteurs de Nuremberg - Salzbourg 2013 - Tutti Ovation

Se connecter

S'identifier

 

Mot de passe oublié ?

 

Vous n'êtes pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous

Fermer

logoCe texte est la propriété de Tutti Magazine. Toute reproduction en tout ou partie est interdite quel que soit le support sans autorisation écrite de Tutti Magazine. Article L.122-4 du Code de la propriété intellectuelle.