DVD Jaquette de : Clara (Geliebte Clara)

Distribution

Interprètes
  • Martina Gedeck
    Clara Schumann
  • Pascal Greggory
    Robert Schumann
  • Malik Zidi
    Johannes Brahms
  • Béla Fesztbaum
    Tausch
  • Péter Takátsy
    Wazielewski
  • Christine Oesterlein
    Bertha
Réalisation
Helma Sanders-Brahms
Origine
France/Hongrie/Allemagne
Année
2008

Informations techniques

Durée
104'
Nombre de disques
1
Zone/Région
Zone 2
Éditeur
Bodega Films
Distributeur
SPHE-TF1 Vidéo
Date de sortie
19/11/2009

Vidéo

Couleurs/N&B
Couleurs
Format images
1.66
Format vidéo
16/9 compatible 4/3
Codec/Standard vidéo
PAL

Audio

Version(s) sonore(s)
VF 5.1 DD
Sous-titres
•  Aucun

Clara (Geliebte Clara) DVD

Note générale : 5/10

Robert Schumann  - Clara Schumann  - Johannes Brahms

Film


Les Schumann arrivent à Düsseldorf où ils espèrent trouver la stabilité qu'ils recherchaient depuis longtemps. Mais les événements ne se passeront pas comme ils le souhaitent et seront en partie bouleversés par l'arrivée d'un futur génie : Johannes Brahms.

 

Martina Gedeck et Pascal Greggory. © Bodega FilmsCe type de film présente plusieurs défis.
D'abord poser une base historique à une époque charnière pour et sur des personnalités musicales très connues.
Schumann va bientôt finir sa carrière, Brahms l'entame.
Entre eux, l'épouse du premier, au centre d'une relation triangulaire.
Ensuite, utiliser à bon escient leurs musiques.
Enfin, choisir les bons acteurs.
Au final, il s'agit de satisfaire à la fois un public populaire pas nécessairement initié à la musique classique, mais aussi un public plus connaisseur, voire professionnel, tous deux attirés par le sujet.
De fait, les réactions sont bien souvent aux antipodes, et les uns ne sont pas d'accord avec les autres.

Martina Gedeck et Malik Zidi. © Bodega FilmsS'agissant d'une coproduction franco-germano-hongroise, les deux acteurs français ont joué dans leur langue, l'actrice allemande en fit de même dans la sienne.
On connaît peu en France Martina Gedeck, ce qui facilite pour nous son assimilation à Clara.
Mais on peut s'interroger sur le choix des acteurs français, dont l'image peut être reliée à d'autres univers cinématographiques.
C'est sans doute le souci majeur posé par ce type de films : mieux vaut choisir des visages inconnus qu'on associera plus facilement aux personnages et qui réduiront l'écart entre l'acteur et son rôle.
De plus, le jeu des comédiens s'avère ici surfait : Pascal Greggory, maniéré et théâtral, peu crédible en Schumann versatile, Malik Zidi en Brahms acrobate et Martina Gedeck en Clara, tout sauf passionnée, au regard glacial et visage blême impassible.
Quant à la post-synchronisation, quelques phrases sont totalement incompréhensibles.
Les dialogues ne brillent du reste pas par leur richesse.

Martina Gedeck.  © Bodega FilmsRevenons à l'interprétation et plus spécialement celle de l'actrice.
Les acteurs ont suivi des cours intensifs de piano pendant quelques semaines et sont parfaitement conscients des limites de leur jeu musical.
Il aurait alors mieux fallu incorporer au montage des mains de professionnels courant sur le piano que de montrer celles de Martina Gedeck jouant en play-back. Dans quelques scènes, les touches sont pourtant bien enfoncées mais pas les bonnes, à l'exception de la scène où les deux acteurs jouent ensemble une romance de Clara.
Quant à la direction d'orchestre de la jeune femme : gesticulante et les bras levés comme une danseuse, même les profanes pourront s'apercevoir du peu de crédibilité de la situation.

Dans un film, les premières minutes sont stylistiquement essentielles.
Dans Clara, après une brève introduction dans le wagon conduisant les Schumann à Düsseldorf, le spectateur se retrouve dans un théâtre.

Clara est à son piano et "joue" le Concerto de son compositeur de mari. Sonorité bien connue de l'accord, suivi de la descente au piano ; regards prolongés à son mari, face à elle dans la baignoire ; regards aussi longs à Brahms, et premières incohérences : comment peut-on regarder quelqu'un lors de l'exécution d'un passage si difficile ?
Après quelques minutes de générique présentant la distribution et l'équipe technique, fin du Concerto et applaudissements !
Il est certain qu'on ne peut jouer l'intégralité du premier mouvement de l'œuvre, mais de là à le tronquer à ce point !
Pour mémoire, on a assisté à la même manipulation dans le montage-saucissonnage de Fantasia.

L'ensemble du film se déroule essentiellement à huis clos : la cinéaste enferme le spectateur comme Schumann était enfermé dans son univers intérieur, et la lumière sombre qui lui est associée correspond bien à son monde tourmenté.
On remarquera cependant quelques reflets de bougies mal venus.
La caméra se montre par ailleurs assez lourde, peu dynamique, sans recherche narrative particulière.
Elle montre, c'est tout.

 

Menu d'accueil du DVD


Finalement, si l'on s'en tient à une lecture passive, le spectacle s'avère agréable.
Le destin tragique de Schumann ne peut qu'émouvoir.


Pourtant, cette mosaïque d'événements manque de liant.
Rien ne nous est dit sur l'avant-Düsseldorf, hormis que le couple est las de courir et de voyager pour donner des concerts.
Connaître ne serait-ce que quelques éléments biographiques importants, tels les relations compliquées qui menèrent à un mariage "arraché" au père de Clara, ou encore l'amour de Robert pour la littérature autant que pour la musique, aurait permis une approche moins événementielle.
Martina Gedeck.  © Bodega FilmsEt la place sociale de la femme au XIXe siècle, trop superficiellement évoquée…
Facile aussi la manière dont Brahms se fait accepter chez les Schumann.
Brahms amuseur de leurs enfants ?
Chanteur de berceuse pour les endormir ?
Le traitement de la folie prêterait presque à sourire : le docteur tâtant le crâne rasé de Schumann pour y découvrir une poche de pus et la percer à coup de vilebrequin !
Puis voir Schumann un gros pansement autour de la tête avec une tache rouge sur le sommet !

On en sourirait presque…

Nicolas Mesnier-Nature

Suppléments du DVD

Martina Gedeck.En allemand, sous-titré en français, avec quelques interventions en langue française.

À noter : Les extraits du film présentés dans les bonus sont extraits de la version allemande.


- Making-of donnant la parole tant à la production qu'à la réalisatrice et ses comédiens. Quelques séquences de tournage et de préparation animent des propos que l'on sent plutôt sincères dans l'ensemble (Stéréo DD, 32')
- Interview de l'actrice Martina Gedeck dans laquelle on apprend que Clara Schumann n'aurait rien composé… Ce qui est totalement faux ! (9')
- Bande-annonce française du film.

 

Bande-annonce du DVD

Critique Images et Son du DVD

Images

Une palette de couleurs naturelles plutôt agréable, à laquelle il manque cependant un peu d'éclat pour dynamiser un côté légèrement éteint dans un contexte aux noirs peu denses et aux blancs généralement trop bleutés.
Les contrastes sont honnêtes et la définition très correcte.

Son

La ventilation multicanale joue heureusement sur de subtiles successions d'ambiances. Entre les scènes intimistes dialoguées aux voix centrées à l'avant, et les séquences d'extérieurs dans lesquelles les bruits naturels étoffent la scène de façon convaincante, les passages orchestraux très bien mixés rythment avec éclat une bande-son au mixage agréable.
Légère dureté sur le piano.

Note technique : 7/10

Acheter ce titre

Tutti-magazine.fr est un site gratuit. Vous pouvez lui apporter votre soutien en commandant dans la Boutique Amazon les titres présentés aux mêmes prix et conditions de livraison que sur Amazon.fr

Les derniers tests

Envoyer cette page à un(e) ami(e)

Envoyer

Imprimer cette page

Imprimer

Peuvent également vous intéresser

Tutti Ovation
Andrea Chénier avec Jonas Kaufmann et Eva-Maria Westbroek - Tutti Ovation
Don Pasquale à Glyndebourne, Tutti Ovation
Les Blu-ray et DVD des Maîtres chanteurs de Nuremberg à Glyndebourne obtiennent le label Tutti Ovation
L'Elixir d'amour - Baden-Baden 2012 - Tutti Ovation
Les Maîtres chanteurs de Nuremberg - Salzbourg 2013 - Tutti Ovation

Se connecter

S'identifier

 

Mot de passe oublié ?

 

Vous n'êtes pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous

Fermer

logoCe texte est la propriété de Tutti Magazine. Toute reproduction en tout ou partie est interdite quel que soit le support sans autorisation écrite de Tutti Magazine. Article L.122-4 du Code de la propriété intellectuelle.