DVD Jaquette de : Wozzeck (Bolchoï 2010)

Distribution

Interprètes
  • Georg Nigl
    Wozzeck
  • Mardi Byers
    Marie
  • Maxim Paster
    Captain
  • Pyort Migunov
    Doctor
  • Roman Muravitsky
    Drum-Major
  • Roman Shulakov
    Andres
  • Xenia Viaznikova
    Margret
  • Valery Gilmanov
    First Apprentice
  • Nikolai Kazansky
    Second Apprentice
  • Leonid Vilensky
    Madman
  • Akexandre Nespovity
    Marie's Son
  • Chorus of the Bolshoi Theatre
Mise en scène
Dmitri Tcherniakov
Orchestre
Orchestre du BolchoïOrchestra of the Bolshoi Theatre
Chef d'orchestre
Teodor Currentzis
Réalisation
Andy Sommer
Origine
Bolchoï
Année
2010

Informations techniques

Durée
111'
Nombre de disques
1
Zone/Région
Zone ALL
Éditeur
Bel Air Classiques
Distributeur
Harmonia Mundi
Date de sortie
25/09/2012

Vidéo

Couleurs/N&B
Couleurs
Format images
1.78
Format vidéo
16/9 compatible 4/3
Codec/Standard vidéo
NTSC

Audio

Version(s) sonore(s)
5.1 DD
Stéréo PCM
Sous-titres
•  Allemand
•  Anglais
•  Espagnol
•  Français

Wozzeck (Bolchoï 2010) DVD

Tutti ovation

Note générale : 10/10

Alban Berg

Opéra


Filmé au Bolchoï en 2010, voici un Wozzeck époustouflant, à la fois troublant, dérangeant et parfaitement en phase dans toute sa pertinence, tant avec le texte original de Georg Büchner qu’avec le livret et la musique d'Alban Berg. Georg Nigl chante le rôle-titre et Mardi Byers, celui de son épouse Marie, dans la mise en scène de Dmitri Tcherniakov et sous la direction de Teodor Currentzis. Un DVD édité par Bel Air Classiques qui remporte notre Tutti Ovation.

<i>Wozzeck</i> de Berg au Théâtre Bolchoï de Moscou en 2010.  © Alexey Filippov

 

Georg Nigl interprète le rôle-titre de <i>Wozzeck</i>.  © Damir YusupovLe régime soviétique n’avait pas retenu pour son répertoire opératique le tableau que dresse Wozzeck, celui de l’homme anéanti par le poids de la société, de ses lois autant que de ses perversions… L’ouvrage n’avait pas été donné à Moscou après 1927. Si, deux ans après sa première berlinoise, il avait remporté un succès mémorable, il représentait bien entendu pour le Pouvoir, et bien plus qu’aucun autre opéra, celui qui dénonce dans son ultime violence, l’oppression subie par l'homme.

Belle revanche aujourd’hui que ce Wozzeck monté sur la scène du Théâtre Bolchoï, qui allie à la fois un plateau idéal de chanteurs, une production lisible et intelligente, et un orchestre dirigé de main de maître par Teodor Currentzis. Le chef, mèche de cheveux savamment négligée, est totalement immergé dans le langage de Berg et, de façon quasi-expressionniste, en souligne sans en avoir l’air, le moindre trait même furtif, dans sa bouleversante profondeur.

 

Georg Nigl (Wozzeck) et Mardi Byers (Marie) dans <i>Wozzeck</i> mis en scène par Dmitri Tcherniakov.  © Damir Yusupov

 

Scène de <i>Wozzeck</i> de Berg par Dmitri Tcherniakov.  © Damir YusupovLa mise en scène de Dimitri Tcherniakov est confondante d’imagination, de créativité et d’idées vraiment neuves et efficaces. Dans le documentaire proposé en bonus de l'opéra, il explique très bien combien la lecture du soldat opprimé par son entourage autant que par ses névroses, serait éculée et qu’on a tout dit et tout fait sur ce terrain. Reconnaissons qu'il n’a pas tort… Tcherniakov choisit donc de placer Wozzeck à la place de monsieur tout le monde, et situe l’action dans la vie quotidienne, celle de la console électronique autant que celle de l’émission télévisuelle de cuisine qui défile sur l’écran ménager du couple Marie-Wozzeck. Il est clair qu’ici aussi, se jouent des drames, qu’ici aussi se côtoient d’abominables solitudes, lot d’une triste et fatale réalité.
Wozzeck, un homme comme un autre, subit le sadisme de ceux qui le dominent, les risées de ceux qui l’observent, et la trahison de la femme qu’il aime et que pourtant, objet du désir d’un autre, il supprimera. La lecture de Tcherniakov est personnelle et dépasse, grâce aux libertés qu’il accorde à sa propre écriture, le contexte du soldat de caserne, le "pauvre gars", cet "arme Kerl" qui revient dans la bouche des héros comme le cri d’une innocence légitime.
Marie, belle épouse plantureuse, cède aux appels de liberté dont son propre couple est privé et tente un instant de se libérer de tout interdit en provoquant sexuellement le client du bar où elle tente un geste salvateur.

L’orchestre est superlatif, autant que la direction inspirée, ciselé et engagée de Currentzis. L’accent est mis sur le langage profondément romantique des nombreuses pages, débordantes de lyrisme comme celles consacrées à Marie.
Bientôt l’orage fatal assombrira définitivement l’horizon et la puissance expressive du chef sera à son apogée. L’orchestre d’une seule voix est véritablement - cela s’entend - subjugué par son chef, celui qui l’inspire, le magnétise et l’unit au service du drame. On ajoutera que les mixages proposés sur le DVD se montrent à la hauteur d'une belle et efficace prise de son. On pourra naturellement se trouver étonné par la curieuse intervention enregistrée du chœur des chasseurs, comme une hallucination supplémentaire de Wozzeck. Mais, finalement, cela fonctionne bien.

 

Scène de <i>Wozzeck</i> mis en scène par Dmitri Tcherniakov au Théâtre Bolchoï de Moscou.  © Damir Yusupov

 

La distribution est magnifique d’homogénéité et ne souffre d’aucun manque. À sa tête le couple Marie-Wozzeck est tout simplement idéal. Georg Nigl (Wozzeck) ne recule devant aucun risque vocal quand il hurle sa terreur, sa haine ou son espoir. Rompu au répertoire de la musique actuelle, l'interprète est dans son élément, parfaitement à l’aise dans son art du "sprechgesang", le parlé-chanté propre à la partition. Marie, interprétée par Mardi Byers, possède un timbre d’une grande beauté de matière et campe une héroïne luxueuse. Belle présence du Capitaine, le ténor Maxime Paster, lui aussi remarquable. Pyotr Migunov campe un docteur impayable, magnifique comédien lui aussi.

Tout de cette production est cohérent, et ce n’est pas là la moindre de ses qualités ! Incontournable interprétation du chef d’œuvre de l’École de Vienne, voici une lecture de Wozzeck implacable qui ne peut laisser personne indifférent.

 

 

 

Retrouvez la biographie d'Alban Berg sur le site de notre partenaire Symphozik.info.

Gilles Delatronchette

Suppléments du DVD

En russe et en anglais stéréo DD, avec sous-titre français ou anglais activés en fonction de la langue parlée :


- Making-of très bien conçu basé, entre autres, sur des interviews de Dmitri Tcherniakov, Teodor Currentzis, Georg Nigl, Mardi Byers. Un musicien s'exprime sur la difficulté véhiculée par l'écriture de Berg. (23')

Bande-annonce du DVD

Critique Images et Son du DVD

Images

Il faut reconnaître que filmer un tel spectacle est loin d'être aisé. Les écrans vidéo intégrés au décor procurent généralement un rendu très moyen, et les câbles tirés devant les cases dans lesquelles évoluent les chanteurs afin de les garantir d'une chute rendent la captation délicate. Malgré cela, le résultat proposé sur ce DVD tient tout à fait la route. la définition est assez convaincante, les couleurs se montrent saturées et les contrastes sont globalement satisfaisants.

Son

La piste stéréo affiche une ouverture parfaite et diffuse les voix avec une excellente intelligibilité sans toutefois empiéter sur un orchestre riche dont les timbres sont parfaitement reproduits au sein d'un bel équilibre scène/fosse.
Le mixage multicanal accentue la projection vocale et ajoute une certaine profondeur à la scène avant, tandis que l'orchestre gagne richesse et dynamique. Le caisson de basses apporte un soutien très appréciable à l'orchestre, et les enceintes surround aèrent avec efficacité un ensemble contrasté et dynamique. Reste que l'encodage Dolby Digital compresse un peu trop les harmoniques.

Note technique : 8/10

Acheter ce titre

Tutti-magazine.fr est un site gratuit. Vous pouvez lui apporter votre soutien en commandant dans la Boutique Amazon les titres présentés aux mêmes prix et conditions de livraison que sur Amazon.fr

Mots-clés

Alban Berg
Dmitri Tcherniakov
Georg Nigl
Mardi Byers
Wozzeck

Index des mots-clés

Les derniers tests

Envoyer cette page à un(e) ami(e)

Envoyer

Imprimer cette page

Imprimer

Peuvent également vous intéresser

Tutti Ovation
Andrea Chénier avec Jonas Kaufmann et Eva-Maria Westbroek - Tutti Ovation
Don Pasquale à Glyndebourne, Tutti Ovation
Les Blu-ray et DVD des Maîtres chanteurs de Nuremberg à Glyndebourne obtiennent le label Tutti Ovation
L'Elixir d'amour - Baden-Baden 2012 - Tutti Ovation
Les Maîtres chanteurs de Nuremberg - Salzbourg 2013 - Tutti Ovation

Se connecter

S'identifier

 

Mot de passe oublié ?

 

Vous n'êtes pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous

Fermer

logoCe texte est la propriété de Tutti Magazine. Toute reproduction en tout ou partie est interdite quel que soit le support sans autorisation écrite de Tutti Magazine. Article L.122-4 du Code de la propriété intellectuelle.