Blu-ray Jaquette de : La Traviata (Teatro Regio Di Parma, 2007)

Distribution

Interprètes
  • Svetla Vassileva
    Violetta Valéry
  • Daniela Pini
    Flora Bervoix
  • Antonella Trevisan
    Annina
  • Massimo Giordano
    Alfredo Germont
  • Vladimir Stoyanov
    Giorgio Germont
  • Gianluca Floris
    Gastone, visconte de Letorières
  • Armando Gabba
    Barone Douphol
  • Filippo Polinelli
    Marchese d'Obigny
  • Roberto Tagliavini
    Dottore Grenvil
  • Iorio Zennaro
    Giuseppe
  • Roberto Scandura
    Un domestico
  • Matteo Mazzoli
    Un commissionario
  • Coro del Teatro Regio di Parma
Mise en scène
Karl-Ernst Herrmann & Ursel Herrmann
Orchestre
Orchestra del Teatro Regio di Parma
Chef d'orchestre
Yuri Temirkanov
Réalisation
Tiziano Mancini
Origine
Teatro Regio di Parma
Année
2007

Informations techniques

Durée
133'
Nombre de disques
1
Zone/Région
Région ALL
Éditeur
C Major
Distributeur
Harmonia Mundi
Date de sortie
23/04/2013

Vidéo

Couleurs/N&B
Couleurs
Format images
1.78
Codec/Standard vidéo
AVC
Résolution vidéo
1080i

Audio

Version(s) sonore(s)
5.1 DTS HD Master Audio
Stéréo PCM
Sous-titres
•  Allemand
•  Anglais
•  Chinois
•  Coréens
•  Espagnol
•  Français
•  Italien
•  Japonais

La Traviata (Teatro Regio Di Parma, 2007) Blu-ray

Note générale : 7/10

Giuseppe Verdi

Opéra


Svetla Vassileva, Massimo Giordano et Vladimir Stoyanov sont réunis pour une Traviata mise en scène par le duo Karl-Ernst & Ursel Herrmann au Teatro Regio de Parme. Yuri Temirkanov dirige l'orchestre maison pour cette captation réalisée en octobre 2007. Édité par C Major en Blu-ray et DVD, cette réalisation fait partie de l'intégrale Tutto Verdi.

<i>La Traviata</i> mis en scène par Karl-Ernst & Ursel Herrmann à Parme en 2007.  © Roberto Ricci - Teatro Regio di Parma

 

Reconnaissons d'emblée que le Teatro Regio de Parme propose une version somme toute assez musicale de La Traviata malgré quelques petits défauts : l'orchestre et les chœurs, trop présents au début de l'ouvrage, couvrent parfois la voix de Svetla Vassileva (Violetta). Cela tient probablement à la disposition des micros sur scène car, au fur et à mesure que la soprano se déplace sur le plateau, la voix gagne en projection et l'équilibre s'améliore. On note aussi, au cours de l'Acte I, que les vocalises des premiers airs manquent légèrement de précision, voire parfois de justesse.


Svetla Vassileva (Violetta Valéry) et Vladimir Stoyanov (Giorgio Germont).En revanche, on appréciera d'entrée la voix chaude et charmeuse de Massimo Giordano dans le rôle d'Alfredo.

À l'Acte II, la confrontation entre Violetta et le père d'Alfredo nous permettra d'apprécier le baryton Vladimir Stoyanov, également excellent. Svetla Vassileva gagne alors plus d'assurance et de précision. Le duo formé avec Vladimir Stoyanov pourrait être parfait s'il n'était néanmoins gâché par la mise en scène très équivoque et brouillonne de Karl-Ernst et Ursel Herrmann. Il est flagrant à l'image que les deux protagonistes n'ont pas été bien dirigés : leurs gestes sont désordonnés et on a parfois l'impression que le futur beau-père veut séduire la future belle-fille, et réciproquement ! Cette débauche de contacts parfois très affectueux de part et d'autre n'a vraiment aucun sens lorsque le drame confie justement à Giorgio Germont le rôle de celui qui sépare la courtisane de son fils. Lorsqu'ils chantent ensemble, les mouvements de scène empêchent le bon équilibre des voix.

 

Heureusement la Musique est là, grâce à la direction sans faille - mais aussi sans grand relief - de Yuri Temirkanov.
Bon rattrapage dans la scène de l'offense, où l'atmosphère dramatique de la situation est cette fois très bien rendue, à la fois par les artistes et par la mise en scène qui les soutient.

 

Massimo Giordano (Alfredo Germont) et Vladimir Stoyanov (Giorgio Germont) dans <i>La Traviata</i> en 2007.

 

Dès le début de l'Acte III, Verdi joue très finement avec les phrases de sa merveilleuse Ouverture. La musique est sublime, et les chanteurs se prennent au jeu à la fois musical et émotionnel. Malheureusement, là encore, la mise en scène manque totalement d'inspiration et se cherche sans se trouver : la partition - et même le livret du DVD ! - indique la mort de Violetta dans les bras d'Alfredo. Mais surprise ici : elle meurt debout sur son lit tandis qu'Alfredo la regarde depuis le bord de la scène. Il passe ensuite devant le corps afin de lui fermer les yeux d'une pichenette avant de courir enlacer… Son père !

 

Svetla Vassileva (Violetta Valéry) et Massimo Giordano (Alfredo Germont) dans <i>La Traviata</i>.  © Roberto Ricci - Teatro Regio di Parma

 

Après le drame qui conclut cette Traviata, occasion nous est donnée de devenir témoins du désordre qui s'empare d'une ligne de choristes au moment des saluts. Bien peu professionnel pour terminer une représentation d'opéra !

Lire le test du DVD La Traviata avec Svetla Vassileva



Retrouvez la biographie de Giuseppe Verdi sur le site de notre partenaire Symphozik.info

Daniel Barda

Suppléments du Blu-ray

En HD, et en italien ou en anglais stéréo PCM, sans sous-titrage :

- Une courte présentation replace La Traviata dans le contexte de sa création et présente quelques documents d'époque avant une exposition dispensable du livret sur de nombreuses séquences reprises du programme principal. (10'49)
- Sept bandes-annonces de la collection Tutto Verdi. (Stéréo PCM)

Bande-annonce du Blu-ray

Critique Images et Son du Blu-ray

Images

Cette captation Haute Définition affiche crânement un luxe de détails et révèle aussi bien les étoffes des costumes et leurs broderies que le raffinement du décor, sans jamais perdre en qualité ni sur les plans larges ni dans les zones sombres du plateau. Soutenus par de puissants noirs, de superbes contrastes donnent vie au spectacle. Les contours finement sculptés et la riche colorimétrie parachèvent la réussite picturale de l'ensemble.

Son

La piste stéréo se montre assez réaliste quant à une acoustique naturelle de théâtre. Les voix sont bien timbrées et l'orchestre exprime de belles couleurs, mais l'équilibre est plus d'une fois pris en défaut lorsque les choristes submergent les voix solistes ou quand ceux-ci semblent s'éloigner des micros.
Le mixage multicanal rend bien mieux justice aux voix en leur offrant une projection digne de ce nom et une définition de timbres bien plus précise. L'orchestre s'épanouit également davantage sans toutefois (pourquoi ?)un certain côté "boîte". La profondeur se creuse sur la scène avant, et le rendu global se pare d'un certain relief. Le caisson de graves nourrit de façon sensible le bas du spectre, tandis que les enceintes surround, très bien intégrées, apportent une ouverture dénuée d'excès à l'écoute. L'encodage DTS HD Master Audio permet sans aucun doute la meilleure écoute possible de cette captation sans, bien sûr, en gommer les défauts d'équilibre.

Note technique : 9/10

Acheter ce titre

Tutti-magazine.fr est un site gratuit. Vous pouvez lui apporter votre soutien en commandant dans la Boutique Amazon les titres présentés aux mêmes prix et conditions de livraison que sur Amazon.fr

Mots-clés

Giuseppe Verdi
Karl-Ernst & Ursel Herrmann
La Traviata
Massimo Giordano
Svetla Vassileva
Teatro Regio di Parma
Vladimir Stoyanov
Yuri Temirkanov

Index des mots-clés

Les derniers tests

Envoyer cette page à un(e) ami(e)

Envoyer

Imprimer cette page

Imprimer

Peuvent également vous intéresser

Tutti Ovation
Wozzeck mis en scène par Andreas Homoki - Tutti Ovation
Saul mis en scène par Barrie Kosky à Glyndebourne, Tutti Ovation
Adam's Passion d'Arvo Pärt mis en scène par Robert Wilson - Tutti Ovation
L'Elixir d'amour - Baden-Baden 2012 - Tutti Ovation
Les Maîtres chanteurs de Nuremberg - Salzbourg 2013 - Tutti Ovation

Se connecter

S'identifier

 

Mot de passe oublié ?

 

Vous n'êtes pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous

Fermer

logoCe texte est la propriété de Tutti Magazine. Toute reproduction en tout ou partie est interdite quel que soit le support sans autorisation écrite de Tutti Magazine. Article L.122-4 du Code de la propriété intellectuelle.