Blu-ray Jaquette de : Otello (Palais des Doges 2013)

Distribution

Interprètes
  • Gregory Kunde
    Otello
  • Carmela Remigio
    Desdemona
  • Lucio Gallo
    Jago
  • Elisabetta Martorana
    Emilia
  • Francesco Marsiglia
    Cassio
  • Antonello Ceron
    Roderigo
  • Mattia Denti
    Lodovico
  • Matteo Ferrara
    Montano
  • Antonio Casagrande
    Un araldo
  • Coro del Teatro La Fenice
Mise en scène
Francesco Micheli
Orchestre
Orchestra del Teatro La Fenice
Chef d'orchestre
Myung-Whun Chung
Réalisation
Tiziano Mancini
Origine
Venise - Palais des Doges
Année
2013

Informations techniques

Durée
149'
Nombre de disques
1
Zone/Région
Région ALL
Éditeur
C Major
Distributeur
Harmonia Mundi
Date de sortie
03/06/2014

Vidéo

Couleurs/N&B
Couleurs
Format images
1.78
Codec/Standard vidéo
AVC
Résolution vidéo
1080i

Audio

Version(s) sonore(s)
5.1 DTS HD Master Audio
Stéréo PCM
Sous-titres
•  Allemand
•  Anglais
•  Chinois
•  Coréens
•  Espagnol
•  Français
•  Italien
•  Japonais

Otello (Palais des Doges 2013) Blu-ray

Note générale : 7/10

Giuseppe Verdi

Opéra


À l’occasion du bicentenaire de la naissance de Verdi, en 2013, la Fenice célébrait avec cet Otello le retour du Maure à Venise en déplaçant sa scène dans la cour du Palais des Doges. Pour l'occasion, le metteur en scène Francesco Micheli imaginait une scénographie respectant le lieu qu'il enrichissait de projections graphiques signées Sergio Metalli. Le maestro Myung-Whun Chung dirigeait l’orchestre de la Fenice dans cette cour chargée d’Histoire, tandis que Gregory Kunde, Carmela Remigio et Lucio Gallo incarnaient les rôles principaux du drame. Un moment original disponible en Blu-ray et DVD grâce à l'éditeur C Major.

<i>Otello</i> de Verdi s'installe dans la cour du Palais des Doges de Venise en juillet 2013.

 

Les performances opératiques en extérieur se multiplient à travers le monde, suscitant un regain d’intérêt pour l’opéra et attirant à n’en pas douter un nouveau public qui, on le souhaite, se laissera guider par la suite vers les grands théâtres. Occasionnelle lors de festivals, cette pratique touche maintenant les grandes maisons d'opéra, et permet à la culture d’investir, ou de réinvestir, des lieux ouverts au cœur de la cité.

Si la dimension spectaculaire de l’événement prend parfois le pas sur la qualité musicale intrinsèque, le niveau des interprètes reste indiscutable et l’événement est tout aussi musical que visuel.

 

Gregory Kunde (Otello) et Carmela Remigio (Desdemona) réunis en 2013 dans <i>Otello</i>. © Michele Crosera

 

Myung-Whun Chung s'apprète à diriger <i>Otello</i>.Pour autant, quel que soit l’endroit, le jeu en extérieur pose de vrais problèmes aux musiciens. Du reste, à chaque production ses solutions, selon le lieu, la culture et l’image acoustique souhaitée. Dans le cas présent, la visibilité de l’orchestre fait partie de l’événement, et il faut avouer que jamais un théâtre n’offrira une telle exposition au chef et à l’orchestre, disposés en gradins sur tout un angle. Wagner n’aurait certes pas apprécié, mais la scénographie de Francesco Micheli met clairement en valeur le rôle de l’orchestre dans le drame, récitant et accompagnateur lyrique, support du drame et de l’émotion, soulignée avec la pudeur mais surtout la justesse que l’on connaît à Myung-Whun Chung. On aurait sans doute encore davantage apprécié cette captation si elle avait permis de restituer de manière un peu plus présente les effets d’orchestrations de cette belle partition, chose que le public n’a certainement pas ratée, vu la disposition des sièges. Mais là encore, les conditions de captation nécessitaient des choix pratiques et artistiques que l’on peut comprendre.

 

Francesco Michelli a fait appel aux projections créées par Sergio Metalli pour habiller les murs du Palais des Doges. © Michele Crosera

 

Toujours du côté du dispositif, le seul habillage des murs du Palais ducal est constitué par des projections, principalement des constellations et autres signes zodiacaux symbolisant chaque personnage. De fait, il en résulte une approche quelque peu manichéenne, voire caricaturale du drame. Pour élégantes, ces projections graphiques de Sergio Metalli ne parviennent pas à donner une dimension véritablement dramatique au lieu et la scène demeure vide. Aux chanteurs de l’habiter, et ce n’est pas chose aisée dans la mesure où les stratégies s’opposent…

 

Carmela Remigio (Desdemona) et Gregory Kunde (Otello) au Palais des Doges en 2013.

 

Lucio Gallo interprète Jago dans <i>Otello</i>.Gregory Kundy privilégie une présence impressionnante, marquée par un regard qui ne manque de captiver son public, une gestique impériale et une projection impressionnante. Mais, revers de la médaille, subtilité et palette de nuances sont limitées et s'associent à un timbre monolithique bien pauvre en relief. Carmelia Remigio a le bon goût de lui emboîter le pas pour composer avec cet Otello en deux dimensions un couple finalement cohérent dans l'approche du théâtre, voire sa démonstrativité, et non dans sa musicalité.
À l’inverse, Lucio Gallo campe un Jago implacable mais torturé, avec une projection des plus élégantes, habitée, et une musicalité consommée. Une prestation mois spectaculaire il est vrai, a fortiori dans cette vaste enceinte, au point que le metteur en scène a choisi de matérialiser ses démons par des ombres jouées par des acteurs-figurants entourant le chant de Lucio Gallo. L'artifice, malheureusement, gêne parfois et aurait sans aucun doute gagné à être exprimé par des lumières bien pensées en lieu et place d'acteurs.
Pour le reste, les seconds rôles assurent plus qu’honorablement leur partie, à commencer par le Cassio de Francesco Marsiglia dont le timbre brillant apporte ce qu’il faut d’harmoniques supérieures parmi les voix masculines pour illuminer cette soirée.

Cet Otello représente un effort louable de la Fenice de se situer dans l’air du temps, avec ce qu’il faut d’investissement artistique pour être crédible. Il reste encore cependant un certain chemin à parcourir pour maîtriser un environnement nouveau, prometteur, mais difficile à dompter.

 

Lire le test du DVD Otello au Palais de Doges de Venise

 

Retrouvez la biographie de Giuseppe Verdi sur le site de notre partenaire Symphozik.info

Jean-Claude Lanot

Suppléments du Blu-ray

En HD : Cinq bandes-annonces. (Stéréo PCM)

Bande-annonce du Blu-ray

Critique Images et Son du Blu-ray

Images

La Haute Définition permet de scruter au mieux les nombreuses zones sombres inhérentes au lieu de représentation. Les gros plans bénéficient d’un piqué très honnête, mais les vues d’ensemble sont le plus souvent sous-éclairées et on cherche en vain qui fait quoi et qui chante qui. Reste que de splendides bleus sont rendus à l’image et que l’ensemble se regarde sans déplaisir.

Son

La piste stéréo offre une image sonore globale et cohérente. La dynamique n’est pas exceptionnelle mais les timbres sont bien définis et l’ensemble sonne avec clarté. En revanche, les voix solistes semblent souvent assez lointaines.
Le mixage multicanal apporte une tout autre dynamique. La scène avant gagne une définition précise permettant aux voix de se détacher bien mieux de l’orchestre, tandis que chœur et orchestre trouvent une expression bien plus incisive. Le caisson de graves apporte une assise à la restitution et, à l’arrière, les haut-parleurs surround apportent une très légère aération.

Note technique : 7/10

Acheter ce titre

Tutti-magazine.fr est un site gratuit. Vous pouvez lui apporter votre soutien en commandant dans la Boutique Amazon les titres présentés aux mêmes prix et conditions de livraison que sur Amazon.fr

Les derniers tests

Envoyer cette page à un(e) ami(e)

Envoyer

Imprimer cette page

Imprimer

Peuvent également vous intéresser

Tutti Ovation
Andrea Chénier avec Jonas Kaufmann et Eva-Maria Westbroek - Tutti Ovation
Don Pasquale à Glyndebourne, Tutti Ovation
Les Blu-ray et DVD des Maîtres chanteurs de Nuremberg à Glyndebourne obtiennent le label Tutti Ovation
L'Elixir d'amour - Baden-Baden 2012 - Tutti Ovation
Les Maîtres chanteurs de Nuremberg - Salzbourg 2013 - Tutti Ovation

Se connecter

S'identifier

 

Mot de passe oublié ?

 

Vous n'êtes pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous

Fermer

logoCe texte est la propriété de Tutti Magazine. Toute reproduction en tout ou partie est interdite quel que soit le support sans autorisation écrite de Tutti Magazine. Article L.122-4 du Code de la propriété intellectuelle.