Blu-ray Jaquette de : Un Bal masqué (Parme, 2011)

Distribution

Interprètes
  • Francesco Meli
    Riccardo
  • Vladimir Stoyanov
    Renato
  • Kristin Lewis
    Amelia
  • Elisabetta Fiorillo
    Ulrica
  • Serena Gamberoni
    Oscar
  • Filippo Polinelli
    Silvano
  • Antonio Barbagallo
    Samuel
  • Enrico Rinaldo
    Tom
  • Cosimo Vassallo
    Un Giudice
  • Enrico Paolillo
    Un Servo
  • Coro del teatro Regio di Parma
Mise en scène
Massimo Gasparon
Chorégraphie
Roberto Maria Pizzuto
Orchestre
Orchestra del Teatro Regio di Parma
Chef d'orchestre
Gianluigi Gelmetti
Réalisation
Tiziano Mancini
Origine
Teatro Regio di Parma
Année
2011

Informations techniques

Durée
137'
Nombre de disques
1
Zone/Région
Région ALL
Éditeur
C Major
Distributeur
Harmonia Mundi
Date de sortie
22/05/2013

Vidéo

Couleurs/N&B
Couleurs
Format images
1.78
Codec/Standard vidéo
AVC
Résolution vidéo
1080i

Audio

Version(s) sonore(s)
5.1 DTS HD Master Audio
Stéréo PCM
Sous-titres
•  Allemand
•  Anglais
•  Chinois
•  Coréens
•  Espagnol
•  Français
•  Italien
•  Japonais

Un Bal masqué (Parme, 2011) Blu-ray

Note générale : 7/10

Giuseppe Verdi

Opéra


Dans le cadre de son intégrale DVD et Blu-ray Tutto Verdi fêtant le bicentenaire de la naissance du compositeur, C Major nous propose ce Bal Masqué enregistré en 2011 au Teatro Regio de Parme. Massimo Gasparon remonte pour l'occasion la mise en scène de Pierluigi Samaritani, et les rôles principaux sont distribués à Francesco Meli, Kristin Lewis, Vladimir Stoyanov, Elisabetta Fiorillo et Serena Gamberoni sous la baguette de Gianluigi Gelmetti.

 

Serena Gamberoni chante le rôle d'Oscar dans <i>Un Bal masqué</i> mis en scène par Massimo Gasparon en 2011.

 

Gianluigi Gelmetti dirige <i>Un Bal masqué</i> de Verdi à Parme.Un Bal masqué (Un Ballo in maschera) voit le jour en 1859, soit 5 ans avant La Force du Destin, après maints déboires vis-à-vis de la censure, plus virulente que jamais à cette époque. L’œuvre, en effet, met en scène en seconde intrigue un complot et conclut sur un assassinat politique. Il était donc difficile de proposer sans aménagements un tel livret d'opéra.
En outre, Un Bal Masqué se situe à une période charnière dans l'ensemble de l'opus verdien : dernier opéra de commande écrit pour un opéra italien, Verdi ne produira plus que cinq œuvres achevées à des intervalles beaucoup plus importants que précédemment dans sa carrière. Musicalement, c'est aussi le début d'un langage musical plus raffiné basé sur des contrastes inattendus de couleurs tonales en liens étroits avec l'action dramaturgique. Verdi anticipe de ce fait ses ultimes grandes réussites Aida, Otello et Falstaff.

 

Kristin Lewis (Amelia) et Francesco Meli (Riccardo) dans <i>Un Bal masqué</i> mis en scène par Massimo Gasparon.

 

Un Bal Masqué exige une distribution qui ne tolère ni amateurisme, ni légèreté. Le point faible d'un opéra italien se trouve souvent du côté du ténor. Cette tessiture délicate, que Toscanini considérait non comme une voix mais comme une maladie, lorsqu'elle est soumise à une écriture travaillée, peut facilement faillir dans les graves comme dans les aigus. Qui plus est, le ténor doit faire preuve d'une constance délicate à tenir dans le médium. Avec Francesco Meli dans le rôle de Riccardo, nous sommes heureusement servis au meilleur : un timbre agréable, une force sans faiblesse, une tenue parfaite et des couleurs omniprésentes mériteront amplement les salves d'applaudissement à la fin de l'aria du dernier Acte "Ma se m'è forza perderti".

 

Kristin Lewis (Amelia) dans <i>Un Bal masqué</i> mis en scène par Massimo Gasparon.

 

Elisabetta Fiorillo interprète le rôle d'Ulrica.À ses côtés, le Renato de Vladimir Stoyanov barytone sans difficulté, très maîtrisé dans les effets du méchant repenti, insufflant ainsi tout au long de l'ouvrage une nuance vocale bienvenue pour servir ce personnage ni trop méchant ni trop faible. La soprano américaine Kristin Lewis incarne Amelia avec aisance, puissance et intériorité. Son timbre riche et de fort belles notes seront appréciés dans le même rôle 2 ans plus tard aux Chorégies d'Orange dans la mise en scène de Jean-Claude Auvray. En revanche l'Ulrica d'Elisabetta Fiorillo présente des insuffisances vocales flagrantes. Son vibrato est aussi envahissant que sa chevelure, et l'absence de maintien et de soutien vocal détruit l'ensemble de sa prestation. Dommage, car Verdi a composé pour ce rôle une belle partie qui s'inscrit parmi les autres sorcières et devineresses que l'on aime tant entendre pimenter une intrigue !
La surprise de la distribution se trouvera dans l'excellent page Oscar de Serena Gamberoni. Le rôle n'est certes pas très important, mais rendu avec une intensité et une agilité proprement stupéfiantes. Là encore, le public fera la différence.

 

Scène de l'opéra de Verdi <i>Un Bal masqué</i> à Parme en 2011.

 

La mise en scène terne de Massimo Gasparon, recréée à partir de celle de Pierluigi Samaritani, cause un peu de tort à cette production du Teatro Regio di Parma. Sombre de bout en bout, elle transforme les chœurs en témoins passifs, immobiles au premier acte, et à peine dansants au dernier. Le bal masqué, clou du spectacle, en devient même sinistre. Les costumes du XVIIIe siècle s'inscrivent dans une tradition un peu sclérosée, les déplacements stéréotypés des chanteurs ne parviennent pas à éviter un côté "machine à chanter", et il découle de l'aspect visuel un ennui qui plombe en partie le plaisir de l'écoute. Les décors peu développés rappellent par moments des tableaux de Caspar David Friedrich (scène du cimetière) ou de Johannes Vermeer (début Acte III). Mais il s'agit de rappels visuels et non de véritable création scénique.

 

Francesco Meli (Riccardo) et Serena Gamberoni (Oscar) dans la scène finale d'<i>Un Bal masqué</i> de Verdi à Parme en 2011.

 

La direction classique de Gianluigi Gelmetti se situe davantage dans la bonne lecture de texte que dans l'engagement plus profond qu'aurait mérité cette partition très travaillée. Malgré tout, ce Bal Masqué mérite d'occuper une bonne place au sein de l'intégrale Tutto Verdi, mais ce, uniquement grâce à la qualité générale de la distribution.

Lire le test du DVD Un Bal masqué de Verdi à Parme en 2011

Retrouvez la biographie de Giuseppe Verdi sur le site de notre partenaire Symphozik.info

Nicolas Mesnier-Nature

Suppléments du Blu-ray

Illustration pour <i>Un Bal masqué</i> de Verdi.En HD et en anglais ou italien stéréo PCM, sans sous-titres :

 

- Sur fond d’images d’archives, ce court sujet revient sur la création d’Un Bal masqué, mais développe essentiellement le livret de l’opéra en présentant plusieurs extraits de la captation. À visionner avant de regarder l’opéra, bien sûr, mais regrettons une nouvelle fois l’absence de sous-titres français ! (10’49)

- Sept bandes-annonces de la collection Tutto Verdi.

Bande-annonce du Blu-ray

Critique Images et Son du Blu-ray

Images

Le master Haute Définition donne sa pleine mesure sur support Blu-ray. Les zones sombres qui passaient difficilement sur le DVD de ce programme offrent ici un détail qui vivifie l’ensemble. Les contrastes sont également supérieurs et la finesse des détails permet de mieux apprécier les compositions quasi picturales de cette production. L’ensemble est assez sombre mais le spectacle apparaît ici dans toute sa teneur.

Son

La piste stéréo, parfaitement calibrée, offre un bel équilibre entre la scène et l’orchestre. Les voix sont riches et bien timbrées et l’ensemble se montre dynamique et assez aéré. En outre, la présence de basses dignes de ce nom dynamise la reproduction.
Le mixage 5.1 accentue la présence de l’ensemble de façon très sensible. L’orchestre déploie ses qualités et la richesse des pupitres apparaît plus clairement tandis que, sur scène, les chanteurs gagnent une projection plus naturelle mais très efficace. Le chœur, de même, trouve ici une présence que la stéréo tendait à appauvrir. La dynamique de l’ensemble et de beaux contrastes musicaux séduisent d’emblée. Le caisson de graves, très présent, anime le bas du spectre et, à l’arrière, les enceintes surround ouvrent l’espace avec modération. Cette piste, d’une certaine façon, plonge le spectateur dans une ambiance de théâtre très réaliste.

Note technique : 9/10

Acheter ce titre

Tutti-magazine.fr est un site gratuit. Vous pouvez lui apporter votre soutien en commandant dans la Boutique Amazon les titres présentés aux mêmes prix et conditions de livraison que sur Amazon.fr

Mots-clés

Elisabetta Fiorillo
Francesco Meli
Gianluigi Gelmetti
Giuseppe Verdi
Kristin Lewis
Massimo Gasparon
Pierluigi Samaritani
Serena Gamberoni
Teatro Regio di Parma
Un Bal masqué
Vladimir Stoyanov

Index des mots-clés

Les derniers tests

Envoyer cette page à un(e) ami(e)

Envoyer

Imprimer cette page

Imprimer

Peuvent également vous intéresser

Tutti Ovation
Andrea Chénier avec Jonas Kaufmann et Eva-Maria Westbroek - Tutti Ovation
Don Pasquale à Glyndebourne, Tutti Ovation
Les Blu-ray et DVD des Maîtres chanteurs de Nuremberg à Glyndebourne obtiennent le label Tutti Ovation
L'Elixir d'amour - Baden-Baden 2012 - Tutti Ovation
Les Maîtres chanteurs de Nuremberg - Salzbourg 2013 - Tutti Ovation

Se connecter

S'identifier

 

Mot de passe oublié ?

 

Vous n'êtes pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous

Fermer

logoCe texte est la propriété de Tutti Magazine. Toute reproduction en tout ou partie est interdite quel que soit le support sans autorisation écrite de Tutti Magazine. Article L.122-4 du Code de la propriété intellectuelle.