DVD Jaquette de : Un Bal masqué (Chailly - Leipzig, 2005)

Distribution

Interprètes
  • Massimiliano Pisapia
    Riccardo
  • Franco Vassallo
    Renato
  • Chiara Taigi
    Amelia
  • Anna Maria Chiuri
    Ulrica
  • Eun Yee You
    Oscar
  • Herman Wallén
    Silvano
  • Tuomas Pursio
    Samuel
  • Metodie Bujor
    Tom
  • Seung-Hyun Kim
    Un Giudice/Un Servo
  • Chor der Oper Leipzig
Mise en scène
Ermanno Olmi
Chorégraphie
Paul Chalmer
Orchestre
Gewandhausorchester Leipzig
Chef d'orchestre
Riccardo Chailly
Réalisation
Don Kent
Origine
Leipzig Opera
Année
2005

Informations techniques

Durée
137'
Nombre de disques
1
Zone/Région
Zone ALL
Éditeur
EuroArts
Distributeur
Harmonia Mundi
Date de sortie
12/10/2006

Vidéo

Couleurs/N&B
Couleurs
Format images
1.78
Format vidéo
16/9 compatible 4/3
Codec/Standard vidéo
NTSC

Audio

Version(s) sonore(s)
5.1 DD
5.1 DTS mi-débit
Stéréo PCM
Sous-titres
•  Allemand
•  Anglais
•  Espagnol
•  Français
•  Italien

Un Bal masqué (Chailly - Leipzig, 2005) DVD

Un Ballo in maschera

Note générale : 7/10

Giuseppe Verdi

Opéra


Composé entre Le Trouvère et La Force du Destin, Un Bal masqué conserve son aura d’œuvre de transition au sein du corpus opératique de Verdi et, de ce fait, demeure relativement difficile à appréhender. Qui plus est, cet opéra nécessite une très bonne distribution soutenue par un excellent chef… Le présent Bal masqué a été filmé à l'Opéra de Leipzig sous la baguette de Riccardo Chailly. Massimiliano Pisapia, Franco Vassallo et Chiara Taigi chantent les rôles principaux dans la mise en scène d'Ermanno Olmi. Cette captation de 2005 éditée par EuroArts est disponible en Blu-ray et DVD.

Metodie Bujor (Tom), Franco Vassallo (Renato) et Tuomas Pursio (Samuel) dans <i>Un Bal masqué</i> dirigé par Riccardo Chailly à Leipzig.

 

Les chanteurs, tout d'abord… Le baryton Franco Vassallo, dans le rôle de Renato, domine vocalement la distribution grâce à un chant nourri, bien assis et toujours coloré. Dans celui de son ami/ennemi Riccardo, le ténor Massimiliano Pisapia possède une voix plutôt agréable qui ne se départit pourtant pas d'une certaine neutralité dans l'émission très contrôlée, et cette nette volonté de ne pas trop en faire finit par nuire à l'expression. Le rôle travesti d'Oscar est attribué à Eun Yee You, et la soprano sud-coréenne se sort plutôt bien des deux airs "à voltige" que lui réserve Verdi à l'Acte I et à l'Acte III.
La mezzo-soprano Anna Maria Chiuri assure le rôle de la voyante Ulrica de façon très professionnelle malgré un statisme certainement non voulu, tout comme ses partenaires de scène. Son chant abouti, chaud et bien timbré marque son unique apparition à l'Acte II. Ce rôle ne laisse aucune oportunité à l'interprète de se "rattraper" plus tard, si besoin. Enfin, Chiara Taigi est Amelia. La soprano chante ce rôle à pleine voix avec une approche dramatique simplifiée, exempte d'intention particulière.

 

Anna Maria Chiuri chante le rôle d'Ulrica dans <i>Un Bal masqué</i> de Verdi mis en scène par Ermanno Olmi. Costume d'Arnaldo Pomodoro.

 

Riccardo Chailly dirige <i>Un Bal masqué</i>.On pourrait dès lors penser que le bel canto verdien des grandes œuvres d'autrefois, qui a pourtant en partie disparu dans Un Bal masqué, bride sur scène les interprètes dans leur expression. Sans doute, mais en partie seulement, car la volonté du chef va dans ce sens. Le fait est que Riccardo Chailly, grand verdien, sait parfaitement ce qu'il fait quand il s'abstient de transformer cette œuvre en un marchepied vers le "sopranisme" et le "ténorisme" à tout va. Dans Un Bal masqué, l'orchestre verdien commence à devenir commentaire musical et l'écriture se charge de plus en plus d'intentions et de nuances, voire de modernité. Ce que l'on pressentait dans un Simon Boccanegra superbement affiné par le compositeur, et ce que l'on entendra davantage encore dans La Force du Destin, Don Carlo, Aida et les deux chefs-d’œuvre finaux que sont Otello et Falstaff, est contenu en germe dans Un Bal masqué. Alors bravo à Riccardo Chailly de nous faire entendre d'une baguette de maître, et à l'aide de l'excellent Gewandhausorchester Leipzig, qui ne connaît pas que la fosse des théâtres, cette musique contrastée et subtile quand les timbales ne se font pas tonitruantes !

 

Chiara Taigi (Amelia) et Massimiliano Pisapia (Riccardo) dans <i>Un Bal masqué</i> en 2005 à l'Opéra de Leipzig.

 

La mise en scène d'Ermanno Olmi, cinéaste reconverti au théâtre lyrique, surprend par sa quasi-non-existence. Est-ce la raison pour laquelle les artistes non dirigés restent figés ou bougent gauchement, laissés à eux-mêmes ? L'animation simpliste de danseurs du bal masqué de l'Acte III paraîtrait presque inaperçue si les caméras ne forçaient les gros plans pour apporter quelque dynamisme. Et que dire des costumes d'Arnaldo Pomodoro ? On pourra les trouver standard pour une partie des chœurs, curieux et à la limite du ridicule pour les gardes, et encombrants et peu pratiques pour les solistes. Au finale Chiara Taigi et Massimiliano Pisapia ne paraissent-ils pas heureux de retirer leur masque ! Mais il y a pire, voire carrément invraisemblable : Ulrica transformée en acarien porc-épic, tout comme Oscar à la fin de l'œuvre, mais hérissé de clous ! Disons-le clairement, ces costumes hors du temps n'apportent rien ! Quant aux décors du même auteur, ils penchent nettement vers les années 1920-1930 et leur style géométrique. Là encore, il n'y a guère de sens par rapport à ce que l'on entend et ce que l'on voit.

 

<i>Un Bal masqué</i> mis en scène par Ermanno Olmi. Au centre, Eun Yee You dans le rôle d'Oscar.

 

Une fois de plus ce Bal masqué est en proie aux divagations esthétiques sans portée qu'on lui impose et qu'on inflige au spectateur. Pourquoi les metteurs en scène oublient-ils qu'un opéra est un spectacle total ? Que l'un ou l'autre des éléments qui le composent nous laisse dubitatif, et l'impression d'ensemble s'en ressentira fatalement. Dans cette production, les artistes sont physiquement mal à l'aise. Ils font tout pour passer outre mais cela s'en ressent un peu. Encore une production à écouter plus qu'à voir.
Pour Riccardo Chailly…


Lire le test du Blu-ray Un Bal masqué à l’Opéra de Zürich en 2005

Retrouvez la biographie de Giuseppe Verdi sur le site de notre partenaire Symphozik.info

Nicolas Mesnier-Nature

Suppléments du DVD

Aucun.

Bande-annonce du DVD

Critique Images et Son du DVD

Images

Le master HD reflète parfaitement les partis pris esthétiques de la production. Les gros plans sont riches de détails et de bons contrastes s’invitent le plus souvent à l’écran. La précision, en revanche, diminue grandement sur les plans moyens et larges, contrairement à la performance constante du Blu-ray de ce programme sur ce point. Selon la densité des éclairages scéniques, un certain relief s’invite mais plusieurs plans sont assez mous et font quelque peu datés.

Son

La piste stéréo, claire et dynamique, propose un bon équilibre entre fosse et plateau. La diffusion reste toujours plaisante, y compris en regard des masses sonores parfois en présence.
Les pistes multicanales apportent un relief sensible à la restitution. Les voix bénéficient d’une tout autre projection et l’orchestre, soutenu par les graves ronds du canal de basses, s’étoffe en dévoilant la richesse des divers pupitres. La scène arrière joue son rôle attendu d’aération de l’ensemble par l’intégration parfaite des enceintes surround.
L’encodage Dolby Digital, dont on peine à comprendre la présence ici, se montre un peu plus "rentre-dedans", quand le DTS fait preuve de plus de délicatesse et avantage les timbres par sa plus grande musicalité. Avec ces deux pistes, la dynamique est bien plus étendue qu’en stéréo.

Note technique : 8/10

Acheter ce titre

Tutti-magazine.fr est un site gratuit. Vous pouvez lui apporter votre soutien en commandant dans la Boutique Amazon les titres présentés aux mêmes prix et conditions de livraison que sur Amazon.fr

Mots-clés

Anna Maria Chiuri
Chiara Taigi
Ermanno Olmi
Eun Yee You
Franco Vassallo
Giuseppe Verdi
Massimiliano Pisapia
Metodie Bujor
Riccardo Chailly
Tuomas Pursio
Un Bal masqué

Index des mots-clés

Les derniers tests

Envoyer cette page à un(e) ami(e)

Envoyer

Imprimer cette page

Imprimer

Peuvent également vous intéresser

Tutti Ovation
Andrea Chénier avec Jonas Kaufmann et Eva-Maria Westbroek - Tutti Ovation
Don Pasquale à Glyndebourne, Tutti Ovation
Les Blu-ray et DVD des Maîtres chanteurs de Nuremberg à Glyndebourne obtiennent le label Tutti Ovation
L'Elixir d'amour - Baden-Baden 2012 - Tutti Ovation
Les Maîtres chanteurs de Nuremberg - Salzbourg 2013 - Tutti Ovation

Se connecter

S'identifier

 

Mot de passe oublié ?

 

Vous n'êtes pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous

Fermer

logoCe texte est la propriété de Tutti Magazine. Toute reproduction en tout ou partie est interdite quel que soit le support sans autorisation écrite de Tutti Magazine. Article L.122-4 du Code de la propriété intellectuelle.