DVD Jaquette de : Thibault Cauvin's Across China

Distribution

Interprètes
  • Thibault Cauvin
    Guitare
Réalisation
Nicolas Pierre Morin
Origine
Chine
Année
2009

Informations techniques

Durée
52'
Nombre de disques
1
Zone/Région
Zone ALL
Éditeur
The Makers
Date de sortie
01/01/2010

Vidéo

Couleurs/N&B
Couleurs
Format images
1.85
Format vidéo
16/9 compatible 4/3
Codec/Standard vidéo
PAL

Audio

Version(s) sonore(s)
Anglais Stéréo PCM
Français stéréo PCM
Sous-titres
•  Aucun

Thibault Cauvin's Across China DVD

Thibault Cauvin - CD Sony Classical

Note générale : 10/10

Domenico Scarlatti  - Philippe Cauvin  - Dietrich Buxtehude

Documentaire  - Concert


Invitation au voyage au sens propre comme au figuré, Thibault Cauvin’s Across China offre un remarquable regard sur la tournée de 2009 en Chine de Thibault Cauvin, un des guitaristes les plus talentueux et plus primés et de sa génération, ce qui est un euphémisme au vu de sa virtuosité et de son intelligence musicale. Thibault Cauvin enregistre chez Sony Classical et son 3e disque sort le 25 septembre 2015. L'occasion d'un focus sur ce double album pour accompagner celui sur le documentaire disponible en DVD.

DVD - Thibault Cauvin’s Across China

 

Menu du DVD <i>Thibault Cauvin's Across China</i>.

 

Thibault Cauvin en 2009 pendant sa tournée en Chine.  D.R.La caméra de Nicolas Pierre Morin suit Thibault Cauvin en Chine tout au long de sa tournée de 2009 jalonnée de 8 concerts événements organisés à Beijing, Changchun, Yingkou, Wuhan, Shanghai, Chengdu, Hong-Kong et Macao. On retrouve ainsi le guitariste avant, pendant et après chaque concert, mais aussi en interviews et dans les hôtels où il se pose avant de reprendre la route.

Ce qui frappe, c’est la sobriété de ce film exempt d'artifice. Le spectateur suit l’artiste dans chacune de ses rencontres et présente un musicien particulièrement accompli et même d'une très grande maturité musicale pour son jeune âge.
Dès qu'il se met à la guitare, la parfaite sonorité séduit et la maîtrise de l’instrument interpelle, tant, avec lui, il paraît facile de jouer. Quelle que soit la pièce interprétée, jamais ne perce une quelconque difficulté technique.
Thibault Cauvin parle souvent de l’entraînement technique comme d'un "jeu" et chaque démonstration tend à le prouver : il se fait plaisir en jouant et donne du plaisir à son public quand il est sur scène quelle que soit la jauge de la salle.

 

Thibault Cauvin : concert en Chine en 2009.

 

Thibault Cauvin : répétition en Chine en 2009.  D.R.Le jeune interprète ne joue pas de la guitare, il vit avec elle et respire la musique comme s'il parvenait à s'immerger totalement dans le son.
Loin de tirer un quelconque orgueil de cette facilité affichée, le musicien est aussi humble qu'attachant. Son sourire, sa bonne humeur, son rire communicatif et la sympathie qu'il dégage sont contagieux. Thibault Cauvin a compris qu’on ne triche ni dans la vie ni sur scène et cette authenticité se retrouve dans chaque séquence de ce documentaire.
Générosité sur scène mais également lorsqu’il prend sa guitare devant un groupe d’élèves d'une école de musique avant son concert, offre quelques morceaux dans le train ou aux côtés des organisateurs de concerts. La guitare est intégrée à son quotidien et l'instrument devient partage et convivialité.

Lorsque Thibault Cauvin s’exprime, c’est pour nous dire son rêve d’ouvrir la guitare classique afin qu’elle rencontre un public toujours plus jeune et plus nombreux. Son profond respect pour la musique et la guitare classique ne l'empêche pas de souhaiter créer des ponts entre l'instrument et les musiques actuelles et de vouloir une guitare en phase avec le présent. De fait, son répertoire est éclectique. De la Sonate K32 de Scarlatti à "Take the A Train", de "Felicidade" de Carlos Jobin à la Suite en mi mineur de Buxtehude il alterne la guitare classique la plus pure et des morceaux originaux avec percussion à l'écriture particulièrement complexe. Le jeu devient alors d’une incroyable modernité. Jouer sans partition lui permet de se concentrer sur la magie du Live. Il peut alors se produire quelque chose qui ne peut pas s’écrire. Avec "Take the A train", l'une des trois séquences musicales proposées en bonus du film, Thibault Cauvin montre la créativité dont il est capable pour révéler un morceau… Lorsqu'il donne une master class, peu de mots suffisent pour comprendre la sûreté de son approche musicale, sa compréhension du phrasé et des nuances.

 

Thibault Cauvin répète avant son concert à la Cité Interdite de Pékin.  D.R.

 

Thibault Cauvin en Chine.Il faut beaucoup d’énergie pour jouer seul sur scène. Le niveau de concentration est élevé et doit être maintenu sur la durée. On ne peut alors qu'admirer la facilité de Thibault Cauvin à enchaîner les dates en cherchant toujours à aller au maximum de ses possibilités et à repousser les limites. En tournée, le jeune homme évoque sa joie et sa chance d’avoir pu rencontrer les meilleurs guitaristes de chaque pays. Une tournée, c'est habituellement du stress, amplifié par le fait de jouer seul sur scène. Mais ici, tout semble facile, tellement agréable !

Les différentes captations de concerts qui détaillent le jeu à la guitare permettent de voir une main gauche parfaitement fluide. À aucun moment elle ne se crispe, et les doigts se posent tout naturellement sur les cases du manche. La main droite est impressionnante de virtuosité. Mais, plus que tout, ce qui nous touche, c’est finalement la musicalité, la sensibilité et cette infinie profondeur qui s'exprime dans les mouvements lents…

Nous avons eu la joie d’assister au concert de Thibault Cauvin le 8 août dernier à Biarritz où il participait au Festival International Piano Classique, et nous pouvons témoigner que la virtuosité et la sensibilité du musicien, si bien filmées dans le documentaire Across China, se retrouvent totalement en concert. Sa musique est fluide, claire, incarnée…



À noter : Le DVD Thibault Cauvin's Across China est exclusivement disponible sur le site Internet de l'artiste, www.thibaultcauvin.com

 

CD - Thibault Cauvin

 

Sortie du disque : le 25 septembre 2015 chez Sony Classical


Après Danse avec Scarlatti en 2013 et Le Voyage d'Albeniz en 2014, le nouveau disque de Thibault Cauvin chez Sony Classical au titre homonyme est un double album qui se présente comme une invitation. Une invitation au voyage au travers des lieux et des époques, du XVIIIe siècle à nos jours, au fil de quelque 25 pistes. Au côté de chefs-d’œuvre de la guitare classique à redécouvrir et même découvrir, des adaptations et pièces contemporaines illustrent on ne peut mieux les périples du musicien voyageur aux 1.000 concerts…
Sur le plan musical, que la guitare de Thibault Cauvin exprime Bach, De Falla, Rodrigo, Jobim, Dyens, Duplessy ou Philippe Cauvin, le père de Thibault, guitariste et compositeur, on retrouve toujours cette belle signature sonore, cette intelligence du jeu et cette sensibilité qui nous comblent.
Quel que soit le tempo, Thibault Cauvin a le don de nous faire aimer ce qu'il joue et apporte quelque chose de personnel. Mais n'est-ce pas cela un interprète ?

Jean-François Sanchez

Suppléments du DVD

En stéréo PCM :
- Trois extraits de concerts complètent le documentaire : "Felicidade", enregistré à Hong-Kong (5’50) ; "A Night in Tunisia", filmé à Macao (4’58) ; et "Take the A Train", filmé à Shanghai (4’09).

 

Bande-annonce du DVD

Critique Images et Son du DVD

Images

Le reportage nous entraîne en des lieux extrêmement différents, d’où une grande variété de lumières, une colorimétrie changeante en fonction des plans et des contrastes tout aussi variables. C’est le propre d’un tel film qui s’applique à suivre un sujet dans son quotidien et privilégie la spontanéité. Sur ce point, le pari est tenu et l’emporte sur toute autre considération.

Son

Là encore, le réalisme est de mise et nous fait voyager sans problème d’atmosphères sonores en lieux divers. La stéréo, parfaitement séparée, propose un excellent compromis entre la narration, la musique, les voix toujours claires et les bruits d'ambiance. La dynamique globale est confortable et l’aspect vivant de l’ensemble emporte l’adhésion.

Note technique : 8/10

Mots-clés

Thibault Cauvin

Index des mots-clés

Les derniers tests

Envoyer cette page à un(e) ami(e)

Envoyer

Imprimer cette page

Imprimer

Peuvent également vous intéresser

Tutti Ovation
Andrea Chénier avec Jonas Kaufmann et Eva-Maria Westbroek - Tutti Ovation
Don Pasquale à Glyndebourne, Tutti Ovation
Les Blu-ray et DVD des Maîtres chanteurs de Nuremberg à Glyndebourne obtiennent le label Tutti Ovation
L'Elixir d'amour - Baden-Baden 2012 - Tutti Ovation
Les Maîtres chanteurs de Nuremberg - Salzbourg 2013 - Tutti Ovation

Se connecter

S'identifier

 

Mot de passe oublié ?

 

Vous n'êtes pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous

Fermer

logoCe texte est la propriété de Tutti Magazine. Toute reproduction en tout ou partie est interdite quel que soit le support sans autorisation écrite de Tutti Magazine. Article L.122-4 du Code de la propriété intellectuelle.