DVD Jaquette de : Le Barbier de Séville (Parme - 2011)

Distribution

Interprètes
  • Dmitry Korchak
    Il Conte d'Almaviva
  • Bruno Praticò
    Bartolo
  • Ketevan Kemoklidze
    Rosina
  • Luca Salsi
    Figaro
  • Giovanni Furlanetto
    Don Basilio
  • Gabriele Bolletta
    Fiorello
  • Noris Borgogelli
    Ambrogio
  • Natalia Roman
    Berta
  • Chorus of the Teatro Regio di Parma
Mise en scène
Stefano Vizioli
Orchestre
Orchestra of the Teatro Regio di Parma
Chef d'orchestre
Andrea Battistoni
Réalisation
Daniela Vismara
Origine
Teatro Regio, Parma
Année
2011

Informations techniques

Durée
169'
Nombre de disques
2
Zone/Région
Zone ALL
Éditeur
Arthaus Musik
Distributeur
Intégral Distribution
Date de sortie
14/09/2012

Vidéo

Couleurs/N&B
Couleurs
Format images
1.78
Format vidéo
16/9 compatible 4/3
Codec/Standard vidéo
NTSC

Audio

Version(s) sonore(s)
5.1 DD
Stéréo PCM
Sous-titres
•  Allemand
•  Anglais
•  Coréens
•  Espagnol
•  Français
•  Italien
•  Japonais

Le Barbier de Séville (Parme - 2011) DVD

Il Barbiere di Siviglia

Note générale : 5/10

Gioachino Rossini

Opéra


Dmitry Korchak, Bruno Praticò, Ketevan Kemoklidze et Giovanni Furlanetto sont réunis en 2011 au Teatro Regio de Parme pour un Barbier de Séville mis en scène par Stefano Vizioli. Andrea Battistoni dirige l'orchestre. Un Blu-ray et un DVD édités par Arthaus Musik.

 

Luca Salsi (Figaro) et Dmitry Korchak (Le Conte d'Almaviva) à l'Acte I du <i>Barbier de Séville</i> au Teatro Regio de Parme.

 

Ce Barbier de Séville, enregistré live en 2011 sur la scène du Teatro Regio de Parme, nous laisse perplexes : autant la mise en scène de Stefano Vizioli se montre enjouée et agréable à suivre, autant la musique fait souvent défaut pour qui à l'oreille sensible et attend donc beaucoup de l'écriture raffinée de Rossini.

L'opéra est représenté en costumes d'époque, basés sur les dessins d'Annemarie Heinreich, parfaitement réalisés et judicieusement portés par l'ensemble de la distribution. On remarquera toutefois de petits anachronismes à l'Acte I parmi les instrumentistes présents sur scène, car leurs instruments ne sont pas d'époque. Ainsi, voit-on une flûte traversière en métal qui n'existait pas encore en 1816, lors de la création du Barbier de Séville ! Mais ceci est un détail au sein d'une production globalement fort agréable qui s'entend à valoriser chacun des rôles du livret.

Dmitry Korchak (Le Conte d'Almaviva).C'est en fait bien l'aspect musical qui laisse vraiment à désirer, à commencer par le jeune chef Andrea Battistoni - il n'a pas 30 ans - dont on dit qu'il est déjà très talentueux. S'il parvient à mener à bien l'opéra sans soulever de gros problème, on trouvera, en revanche, son Ouverture bien peu convaincante. Aucune dynamique, une battue très scolaire et uniforme pour cette page très célèbre exposée sans relief ni couleur, juste "expédiée"!
Quant aux chanteurs, si le Comte Almaviva de Dmitry Korchak nous convainc par son timbre et nous laisse espérer une distribution de qualité, Luca Salsi, dans le rôle de Figaro, chante faux dès son entrée en scène. Ses récitatifs sont tellement exagérés que l'on peine à entendre la musique qui les sous-tend. Les mots sont outrageusement accentués, vidés de toute ligne musicale. Du reste, quasiment tous les récitatifs de ce Barbier subiront semblable traitement, à l'exception de ceux interprétés par Dmitry Korchak.

 

Ketevan Kemoklidze interprète le rôle de Rosina dans <i>Le Barbier de Séville</i> au Teatro Regio de Parme en 2011.

 

Giovanni Furlanetto (Don Basilio).Le personnage de Fiorello (Gabriele Bolletta) présente une voix sans relief et qui détonne. Il en est de même, et ce dès son entrée, avec la Rosina de Ketevan Kemoklidze, qui a tendance à chanter un peu trop haut, et dont la voix très imprécise ne projette quasiment rien dans le registre grave. Trac, fatigue ? Curieusement, les choses auront tendance à s'arranger pour elle à l'Acte II.
À l'instar du Comte, le Don Basilio de Giovanni Furlanetto émerge de la distribution par la qualité de son timbre et son jeu de scène humoristique qui le rend aussi assez sympathique. Quand à Don Bartolo, le vieux tuteur jaloux, il se montre assez poussif tout au long de l'œuvre, et Bruno Praticò se permet même de ralentir les vocalises par manque de technique. Au second Acte, il réussit cependant à peu près bien les tirades de mots enchaînés très rapidement, ce qui le fait sortir un moment d'un forme de torpeur et rencontre les applaudissements du public.

 

Ketevan Kemoklidze (Rosina) et Bruno Praticò (Bartolo) à l'Acte II du <i>Barbier de Séville</i>.

 

L'Acte II apporte de fait quelques "consolations", avec notamment un duo bien plus riche sur le plan musical entre Figaro et le Comte. Mais il est vrai que cette combinaison de voix n'est pas ouverte à la fantaisie. On notera aussi que le chant de Rosina se montre plus juste…
Le final se déroulera sans superbe, et la représentation sera tout au plus saluée poliment. En tant qu'œuvre de Bel Canto, Le Barbier de Rossini exige des voix magnifiques, à la technique très performante. Tel n'est pas le cas dans cette production de Parme, plutôt réussie sur le plan visuel, mais si pauvre quant à la musique…

À noter : l'Acte I est proposé sur le DVD 1 (101'58) ; l'Acte II sur le DVD 2 (67'30).


Lire le test du Blu-ray le Barbier de Séville au Teatro Regio de Parme

 

 

Retrouvez la biographie de Gioachino Rossini sur le site de notre partenaire Symphozik.info.

Daniel Barda

Suppléments du DVD

Sur le DVD 1 : 4 bandes-annonces. (Stéréo DD)

Bande-annonce du DVD

Critique Images et Son du DVD

Images

Le master d'origine HD permet au support DVD de diffuser un fort bon niveau global de précision. Mais les nombreuses scènes sombres, en particulier au début de l'opéra, n'autorisent pas une bonne lisibilité et, surtout, le contraste est alors bien plat. Lorsque la scène est mieux éclairée, de belles couleurs s'affichent et le spectacle est à même d'être apprécié. Quelques micro-saccades dans les déplacements rapides, toutefois.

Son

La piste stéréo, assez fine, diffuse des timbres instrumentaux et vocaux de belle facture. Mais, malgré un bon équilibre fosse/scène, le relief est inscrit aux abonnés absents et l'écoute, de fait, bien plate.
En revanche, avec le mixage multicanal, malheureusement encodé dans un Dolby Digital à la compression disqualifiante, la projection des voix devient remarquable et un rendu équilibré donne vie à l'ensemble. Le canal de basses produit des graves ronds parfaitement intégrés, tandis que les haut-parleurs surround favorisent notre immersion. Un choix recommandable en dépit d'harmoniques un peu pauvres.

Note technique : 7/10

Acheter ce titre

Tutti-magazine.fr est un site gratuit. Vous pouvez lui apporter votre soutien en commandant dans la Boutique Amazon les titres présentés aux mêmes prix et conditions de livraison que sur Amazon.fr

Mots-clés

Bruno Praticò
Dimitry Korchak
Gioachino Rossini
Il barbiere di Siviglia
Ketevan Kemoklidze
Le Barbier de Séville
Luca Salsi

Index des mots-clés

Les derniers tests

Envoyer cette page à un(e) ami(e)

Envoyer

Imprimer cette page

Imprimer

Peuvent également vous intéresser

Tutti Ovation
Andrea Chénier avec Jonas Kaufmann et Eva-Maria Westbroek - Tutti Ovation
Don Pasquale à Glyndebourne, Tutti Ovation
Les Blu-ray et DVD des Maîtres chanteurs de Nuremberg à Glyndebourne obtiennent le label Tutti Ovation
L'Elixir d'amour - Baden-Baden 2012 - Tutti Ovation
Les Maîtres chanteurs de Nuremberg - Salzbourg 2013 - Tutti Ovation

Se connecter

S'identifier

 

Mot de passe oublié ?

 

Vous n'êtes pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous

Fermer

logoCe texte est la propriété de Tutti Magazine. Toute reproduction en tout ou partie est interdite quel que soit le support sans autorisation écrite de Tutti Magazine. Article L.122-4 du Code de la propriété intellectuelle.