DVD Jaquette de : La Fille du Far-West (Metropolitan Opera 2011)

Distribution

Interprètes
  • Deborah Voigt
    Minnie
  • Lucio Callo
    Jack Rance
  • Marcello Giordani
    Dick Johnson (Ramirrez)
  • Tony Stevenson
    Nick
  • Keith Miller
    Ashby
  • Dwayne Croft
    Sonora
  • Hugo Vera
    Trin
  • Trevor Schneunemann
    Sid
  • Richard Bernstein
    Bello
  • Adam Laurence Herskowitz
    Harry
  • Michael Forest
    Joe
  • David Crawford
    Happy
  • Edward Parks
    Larkens
  • Philip Cokorinos
    Bill Jackrabbit
  • Ginger Costa-Jackson
    Wowkle
Mise en scène
Giancarlo del Monaco
Orchestre
The Metropolitan Opera Orchestra
Chef d'orchestre
Nicola Luisotti
Réalisation
Barbara Willis Sweete
Origine
Metropolitan Opera
Année
2011

Informations techniques

Durée
143'
Nombre de disques
2
Zone/Région
Zone ALL
Éditeur
Deutsche Grammophon
Distributeur
Universal Music Classics
Date de sortie
07/05/2012

Vidéo

Couleurs/N&B
Couleurs
Format images
1.78
Format vidéo
16/9 compatible 4/3
Codec/Standard vidéo
NTSC

Audio

Version(s) sonore(s)
5.1 DTS Plein débit
Stéréo PCM
Sous-titres
•  Allemand
•  Anglais
•  Chinois
•  Espagnol
•  Français
•  Italien

La Fille du Far-West (Metropolitan Opera 2011) DVD

La Fanciulla del West

Note générale : 7/10

Giacomo Puccini

Opéra


La sortie de cette Fanciulla del West mise en scène par Giancarlo del Monaco, premier opéra-western du répertoire, marque l'anniversaire de son centenaire au Metropolitan Opéra de New York, qui a vu sa création en décembre 1910. Deborah Voigt, Lucio Gallo et Marcello Giordani en sont les trois principaux interprètes, et l'orchestre est placé sous la direction de Nicola Luisoti. Cette captation de 2011 a fait l'objet d'une diffusion HD en direct dans les salles de cinéma. Elle est disponible en Blu-ray et DVD chez Deutsche Grammophon.

Deborah Voigt (Minnie) dans <i>La Fanciulla del West</i> en 2011 au Met.  Photo Ken Howard/Metropolitan Opera

 

Marcello Giordani (Dick Johnson).  Photo Ken Howard/Metropolitan OperaBien qu'écrite par un des plus fameux mélodistes du XXe siècle, La Fille du Far-West (La Fanciulla del West) ne comporte pourtant aucun véritable grand air : pour cet opéra, Puccini a en effet choisi une ligne de chant proche du parlando, un chœur de solistes et un unique rôle féminin d'envergure, celui de Minnie. Mais l'orchestration reflète en revanche un travail tout à fait remarquable pour un opéra rattaché à l'écriture dite "vériste" qui porte généralement toute son attention sur les grands effets de gorge et de poumons, effets dont Puccini lui-même n'était pas avare. Aussi, la partition d'orchestre devient ici un commentaire quasi autonome foisonnant d'idées et de richesses qui ne demanderont qu'à être mises en valeur par un chef en quelque sorte voué à se transformer en symphoniste. On portera donc son attention sur autre chose dans cet opéra situé à part dans le corpus puccinien, les chanteurs n'ayant pas la possibilité de briller et de porter l’œuvre à bout de bras.

Le chef d'orchestre Nicola Luisotti a reçu le Prix Puccini 2010 de la Fondation du Festival Puccini pour cette production historique du centenaire, et force est de reconnaître que le travail effectué par le chef à la tête de l'orchestre du Met mérite en effet des éloges. Luisotti ne transcende toutefois pas la partition. Il est vrai que la mise en scène de Giancarlo del Monaco n'est qu'une reprise d'une production naturaliste de 1991, avec déjà les décors et costumes de Michael Scott que nous retrouvons ici.

 

Lucio Gallo interprète le rôle de Jack Rance dans <i>La Fanciulla del West</i>.  Photo Ken Howard/Metropolitan Opera

 

Marcello Giordani et Deborah Voigt.  Photo Ken Howard/Metropolitan OperaAutant la production hollandaise de La Fille du Far West de Nikolaus Lehnhoff brillait par son modernisme dans une mise en scène qui nous plongeait dans l'Amérique des années 50, autant celle de Giancarlo del Monaco au Met nous ancre lourdement dans un décor de cinéma typique du western américain de la grande époque. Si la scène new-yorkaise s'efforce de s'émanciper de cette aura d'un autre âge par les productions résolument plus contemporaines voulues par Peter Gelb, celle-ci ne brille certainement pas par son audace scénographique. Rien ne manque à l'intérieur du saloon, ni à la cabane en rondins ni à cette rue d'une ville typique de la ruée vers l'or. Un parti pris certes conditionné par un centenaire fidèle à l'original et qui ne pouvait donc être autre… On assistera donc passivement aux déboires sentimentaux de nos héros dans un cadre de cartes postales, lequel mise sur la sûreté par une production coûteuse et consensuelle. On se laissera toutefois prendre facilement par un confort visuel rehaussé par les remarquables éclairages de Gil Wechsler qui suivent le jeu d'interprètes davantage acteurs que chanteurs.

 

Lucio Gallo (Jack Rance) et Deborah Voigt (Minnie) dans <i>La Fanciulla del West</i>.  Photo Ken Howard/Metropolitan Opera

 

Deborah Voigt et Marcello Giordani.  Photo Ken Howard/Metropolitan OperaVocalement et dramatiquement, plusieurs éléments critiques nous incitent cependant à ne pas adhérer entièrement à cette représentation du Met. En effet, que penser de la crédibilité de Deborah Voigt qui n'a plus rien d'une jeune fille "qui n'a pas encore donné son premier baiser" ? Et de celle de son "amant" incarné par Marcello Giordani, plutôt pataud et engoncé dans son costume de cow-boy ? Les évolutions sur scène de la soprano américaine, sautillante comme une amoureuse en fleurs ou menaçante et virile comme une Calamity Jane à la détente facile au milieu des hommes tous plus ou moins épris d'elle, prêterait presque à sourire. Minnie trouvera pourtant sa scène dans la fameuse partie de poker, bien plus crédible avec un jeu de cartes entre les mains qu'en train de brandir une Winchester ou une bible. La voix de Deborah Voigt, habituée des rôles lourds à l'opéra, conserve des aigus aisés et brillants, mais son parlando trahit une fluctuation et une limite qui peuvent à la longue indisposer. Toutefois, ses scènes les plus violentes marqueront les esprits. Le ténor sicilien Marcello Giordani, fort personnage pourtant attachant, ne craint pas le ridicule avec son entrée en scène sur un vrai cheval, et l'aisance naturelle n'est pas une qualité qu'on retiendra de lui. En revanche, le chant se montre toujours très timbré et demeure un réel plaisir.


Marcello Giordani dans la scène finale de <i>La Fanciulla del West</i>.  Photo Ken Howard/Metropolitan OperaLe hasard éditorial met en présence pour le troisième rôle principal, le "méchant" shérif Jack Rance de Lucio Gallo qui interprétait déjà ce rôle sur la scène hollandaise en 2009. Autant dire qu'à quelques mois près, le baryton n'est ni plus ni moins bon : sa tessiture un peu limitée l'oblige à forcer dans les fortissimos mais son parlando se trouve paradoxalement considérablement compensé par ses qualités éprouvées d'acteur. Il est vrai que Lucio Gallo connaît parfaitement ce rôle, puisqu'on le trouve déjà dans la peau de Jack Rance dans La Fanciulla del West à Torre del Lago en 2005. Aucun doute, son jeu exprime idéalement la jalousie maladive qui le conduit à tous les excès. Et d'admirer à nouveau la partie de poker de l'Acte II, soit la grande réussite de cette production. Quant à l'idée de ramasser le colt à la toute fin de l'opéra - qui ne figure pas dans le livret – c'est là une extrapolation bien vue qui fait craindre le pire aux spectateurs qui n'ont jamais vu l'opéra et illustre parfaitement la noirceur profonde du personnage.
Notre dernière remarque sur l'aspect scénique concerne le chœur : la bagarre de l'Acte I, par trop surjouée, tombe quelque peu à plat.

Ceci étant, une telle vision réaliste de cette Fille du Far-West trouvera toujours son public et s'avère au final un complément indispensable à d'autres visions plus élaborées sur le plan visuel et dramatique. Les artistes servent au mieux cette étrange partition de Puccini, luxueusement mise en scène mais, malheureusement, sans imagination.

À noter : L'Acte I est proposé sur le DVD 1 (64'22) ; les Actes II et III sur le DVD 2 (78'33).

Lire le test du Blu-ray La Fille du Far-West de Puccini au Met




Retrouvez la biographie de Giacomo Puccini sur le site de notre partenaire Symphozik.info.

 

 

Nicolas Mesnier-Nature

Suppléments du DVD

Sur le DVD 1, en anglais stéréo PCM non sous-titré.
La soprano Sondra Radvanovsky introduit de façon plaisante chacun des actes depuis des coulisses qui se dévoilent et mène avec professionnalisme les interviews backstage, tels que les ont vus les spectateurs des retransmissions Live in HD. Se succèdent ainsi : une présentation des dompteurs de chevaux qui animent la scène, deux cascadeurs accompagnés de leur coach, le chef Nicola Luisotti, Deborah Voigt (toujours pleine d'humour) et l'accessoiriste du Met, deux responsables de plateau, pour finir avec les barytons Lucio Gallo et Dwayne Croft. Toutes ces séquences sont accessibles séparément et peuvent être lues en continu. (Total 21').

Bande-annonce du DVD

Critique Images et Son du DVD

Images

C'est par sa colorimétrie de toute beauté à même de rendre les teintes brunes du saloon que nous séduit d'emblée ce master d'origine HD. Les éclairages de Gil Wechsler sont parfaitement rendus et la définition des gros plans nous invite à profiter de décors et accessoires très soignés. Les contrastes sont assez appuyés pour afficher une certaine forme de relief. Cependant, les plans larges perdent en précision, contrairement au Blu-ray de ce programme.

Son

La piste stéréo souffre d'une diffusion un peu trop compacte et sourde. Dès lors, si les timbres des voix sont à peu près bien reproduits, la projection laisse souvent à désirer et laisse une impression de lointain. L'orchestre est assez présent mais se trouve un peu trop assimilé au plateau.
Avec le mixage 5.1, un relief tout autre s'impose et les chanteurs ressortent bien mieux au devant d'un orchestre qui parvient à s'épanouir et à gagner une fort belle ampleur. Le caisson de basses dote l'ensemble de beaux graves et les haut-parleurs surround relaient une ambiance particulièrement riche qui implique facilement le spectateurs dans l'œuvre.

Note technique : 8/10

Acheter ce titre

Tutti-magazine.fr est un site gratuit. Vous pouvez lui apporter votre soutien en commandant dans la Boutique Amazon les titres présentés aux mêmes prix et conditions de livraison que sur Amazon.fr

Mots-clés

Deborah Voigt
Giacomo Puccini
Giancarlo del Monaco
La Fanciulla del West
La Fille du Far-West
Lucio Gallo
Marcello Giordanni
Metropolitan Opera
Nicola Luisotti

Index des mots-clés

Les derniers tests

Envoyer cette page à un(e) ami(e)

Envoyer

Imprimer cette page

Imprimer

Peuvent également vous intéresser

Tutti Ovation
Andrea Chénier avec Jonas Kaufmann et Eva-Maria Westbroek - Tutti Ovation
Don Pasquale à Glyndebourne, Tutti Ovation
Les Blu-ray et DVD des Maîtres chanteurs de Nuremberg à Glyndebourne obtiennent le label Tutti Ovation
L'Elixir d'amour - Baden-Baden 2012 - Tutti Ovation
Les Maîtres chanteurs de Nuremberg - Salzbourg 2013 - Tutti Ovation

Se connecter

S'identifier

 

Mot de passe oublié ?

 

Vous n'êtes pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous

Fermer

logoCe texte est la propriété de Tutti Magazine. Toute reproduction en tout ou partie est interdite quel que soit le support sans autorisation écrite de Tutti Magazine. Article L.122-4 du Code de la propriété intellectuelle.