DVD Jaquette de : Parsifal (Bayreuth 1998, Sinopoli)

Distribution

Interprètes
  • Falk Struckmann
    Amfortas
  • Matthias Hölle
    Titurel
  • Hans Sotin
    Gurnemanz
  • Poul Elming
    Parsifal
  • Ekkehard Wlaschiha
    Klingsor
  • Linda Watson
    Kundry
  • Richard Brunner
    Erster Gralsritter
  • Sándor Sólyom-Nagy
    Zweiter Gralsritter
  • Sarah Fryer
    Erster Knappe
  • Jane Turner
    Zweiter Knappe
  • Helmut Pampuch
    Dritter Knappe
  • Peter Maus
    Vierter Knappe
  • Claudia Barainsky
    Blumenmädchen
  • Joyce Guyer
    Blumenmädchen
  • Simone Schröder
    Blumenmädchen
  • Katerina Beranova
    Blumenmädchen
  • Dorothee Jansen
    Blumenmädchen
  • Laurau Nykänen
    Blumenmädchen
  • Andrea Bönig
    Eine Stimme aus der Höhe
  • Chor der Bayreuther Festspiele
Mise en scène
Wolfgang Wagner
Chorégraphie
Iván Markó
Orchestre
Orchester der Bayreuther Festspiele
Chef d'orchestre
Giuseppe Sinopoli
Réalisation
Horant H. Hohlfeld
Origine
Festspielehaus, Bayreuth
Année
1998

Informations techniques

Durée
269'
Nombre de disques
2
Zone/Région
Zone ALL
Éditeur
C Major
Distributeur
Harmonia Mundi
Date de sortie
12/05/2011

Vidéo

Couleurs/N&B
Couleurs
Format images
1.78
Format vidéo
16/9 compatible 4/3
Codec/Standard vidéo
NTSC

Audio

Version(s) sonore(s)
5.1 DTS mi-débit
Stéréo PCM
Sous-titres
•  Allemand
•  Anglais
•  Espagnol
•  Français

Parsifal (Bayreuth 1998, Sinopoli) DVD

Note générale : 9/10

Richard Wagner

Opéra


Le label C Major s'intéresse au travail de mise en scène de Wolfgang Wagner à Bayreuth en éditant le DVD de son Parsifal enregistré en 1998. Poul Elming, Linda Watson, Hans Sotin, Matthias Hölle et Falk Struckmann sont dirigés par le regretté Giuseppe Sinopoli. Une belle démarche éditoriale qu'il convient de saluer.

<i>Parsifal</i> à Bayreuth mis en scène par Wolfgang Wagner en 1998.  © Unitel

 

À l'heure où le changement souffle sur le Festival de Bayreuth et où l'on peut visionner les productions audacieuses de metteurs en scène innovants tels la Tétralogie de Carlus Padrissa à Valence ou le Tannhauser de Kasper Holten à Copenhague, il est légitime de se pencher sur les productions réalisées il y a peu d'années par Wolfgang Wagner, petit-fils du compositeur décédé en 2010. L'occasion se présente donc avec ce Parsifal enregistré en 1998.

Bien loin du cycle de la Tétralogie qui l'a précédé, Parsifal, dernier opéra de Richard Wagner, a été conçu comme un drame sacré. Dans cet opéra, la mythologie fait place à la légende médiévale revisitée et réinterprétée, dénuée d'action complexe ou mouvementée. Le statisme de l'intrigue contraste avec une musique exceptionnelle de finesse, riche de sonorités inédites, sommet en quelque sorte de la production de toute une vie.
Cette synthèse stylistique demande un chef de premier ordre. Or, l'on sait l'amour du chef italien Giuseppe Sinopoli pour la musique germanique en général. Trois ans avant de décéder en dirigeant l'Acte III d'Aïda, habitué de la colline de Bayreuth, il y conduit son Parsifal qui connaît enfin les honneurs du DVD.
Giuseppe Sinopoli travaille beaucoup sur le contraste, et produit une qualité de son au service d'une lecture fortement personnelle des partitions dirigées. Un tempérament éloigné de la standardisation, de la frilosité ou de la routine de certains de ses confrères, surtout en matière d'opéra. Par conséquent, il donne vie avec excellence à ce Parsifal qui, eu égard à sa longueur, ne supporte aucune médiocrité et offre à ses chanteurs l'occasion de magnifier leur voix.

 

Scène de <i>Parsifal</i> mis en scène par Wolfgang Wagner.  © Unitel

 

Poul Elming (Parsifal) et Linda Watson (Kundry).L'ensemble de la distribution se montre digne d'éloges. Poul Elming troque sa voix de baryton contre celle de ténor héroïque. Le timbre légèrement métallique du chanteur danois ne nuit aucunement à la qualité globale de la prestation, et l'on sent une ressource indéniable dans l'émission qui vient peut-être de son ancien registre. Sa grande taille, son visage aux yeux bleus et ses cheveux blonds bouclés en font presque le prototype physique de l'idéal héros germanique Parsifal.
Seul rôle féminin, il est intéressant de comparer Linda Watson au début de sa carrière à Bayreuth avec sa Brunnhilde de 2010 sous la direction de Christian Hans Sotin (Gurnemanz) et Poul Elming (Parsifal).Thielemann. Elle nous avait alors laissé assez indifférent par un chant correct mais difficilement incarné. Or sa Kundry bénéficie d'une vraie présence. Malgré un personnage à la double nature d'être maudit et de femme fatale enchanteresse périlleux à mettre en scène, la beauté de sa voix de mezzo-soprano dramatique comble tous les espoirs. Puissance, physique imposant et noblesse du maintien assortie d'un chant égal sans vibrato, elle fait face à ses partenaires avec beaucoup de présence.
Hans Sotin impose une basse de choix en un Gurnemanz rempli de sagesse, merveilleux conteur dans son long monologue de l'Acte I. Sa carrure phénoménale, toute en sûreté, en fait un partenaire physique et vocal redoutable. Falk Struckmann possède lui aussi la voix idéale de baryton-basse pour chanter le roi malade Amfortas. Son allure christique émaciée crédibilise totalement son personnage. Enfin, le baryton Ekkehard Wlaschiba (Klingsor) assure à l'Acte II une belle confrontation avec Kundry en tant que chevalier honni et maléfique.
Les chœurs ont un rôle majeur dans Parsifal, et le Chor der Bayreuther Festspiele s'avère parfait dans les scènes collectives à l'aspect processionnel et religieux, tout en finesse ou en puissance contrôlée.

 

Poul Elming dans <i>Parsifal</i> mis en scène par Wolfgang Wagner à Bayreuth en 1998.  © Unitel

 

Wolfgang Wagner remplit pour cette production le double rôle de metteur en scène et de décorateur. Il a repris de son frère Wieland le style minimaliste et symbolique qui a tranché volontairement avec les précédents réalistes, historiques et nationalistes surchargés de l'époque suivant la mort de Richard Wagner. Il y a dans son travail, une certaine continuité avec ces époques révolues, mais moins abstruse, ce qui ne l'empêche pas d'arborer par moments dans ce Parsifal armures et accessoires médiévaux, mais ceci sans lourdeur. Les lumières créent les ambiances - vert émeraude, bleu nuit ou rose - et transforment certains moments en une chorégraphie de couleurs de toute beauté, notamment avec les filles-fleurs de l'Acte II. Les décors se cantonnent aux parois en des éléments stylisés en harmonie avec les ambiances lumineuses. Le sol dessiné en lignes labyrinthiques renforce cette géométrie où l'obsession de la symétrie domine l'ensemble. Les chorégraphies réunissant les chœurs sont particulièrement belles et intenses, allant de ce fait à la rencontre de la thématique du sacré.


Ce Parsifal propose donc un plateau vocal homogène doué d'une belle présence scénique, accompagné avec caractère par un Sinopoli inspiré. Il peut également constituer un témoignage tardif d'une époque révolue, surtout en matière de mise en scène.


À noter : L'Acte I est proposé sur le DVD 1 (113'30), les Actes II et III, sur le DVD 2 (155'41).

Nicolas Mesnier-Nature

Suppléments du DVD

Belle bande-annonce de la Tétralogie de Valence. (Stéréo DD)

Bande-annonce du DVD

Critique Images et Son du DVD

Images

De belles couleurs constituent le point fort de ce master qui date cependant un peu. En effet, globalement, les images sont un peu plates par manque de contrastes dignes de ce nom. La définition se montre en revanche correcte et certaines séquences sont réellement appréciables malgré un côté quelque peu éteint.

Son

La généreuse piste stéréo présente une belle ouverture et une clarté assez extrême. Les voix sont en revanche très réverbérées, ce qui peut rendre l'écoute assez fatigante en raison de forte trop confus. Le milieu du spectre est en outre favorisé au détriment des basses.
Le mixage 5.1 est tout aussi réverbéré mais la projection vocale est un peu meilleure. Ceci étant, l'ensemble devient très souvent tonitruant et peut rapidement fatiguer, là aussi. En revanche, les graves sont mieux servis grâce à l'utilisation du caisson de basses, et les haut-parleurs surround sont assez exploités. Ils participent à nous plonger au sein de l'orchestration wagnérienne.

Note technique : 7/10

Acheter ce titre

Tutti-magazine.fr est un site gratuit. Vous pouvez lui apporter votre soutien en commandant dans la Boutique Amazon les titres présentés aux mêmes prix et conditions de livraison que sur Amazon.fr

Mots-clés

Bayreuth
Giuseppe Sinopoli
Linda Watson
Parsifal
Richard Wagner
Wolfgang Wagner

Index des mots-clés

Les derniers tests

Envoyer cette page à un(e) ami(e)

Envoyer

Imprimer cette page

Imprimer

Peuvent également vous intéresser

Tutti Ovation
Wozzeck mis en scène par Andreas Homoki - Tutti Ovation
Saul mis en scène par Barrie Kosky à Glyndebourne, Tutti Ovation
Adam's Passion d'Arvo Pärt mis en scène par Robert Wilson - Tutti Ovation
L'Elixir d'amour - Baden-Baden 2012 - Tutti Ovation
Les Maîtres chanteurs de Nuremberg - Salzbourg 2013 - Tutti Ovation

Se connecter

S'identifier

 

Mot de passe oublié ?

 

Vous n'êtes pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous

Fermer

logoCe texte est la propriété de Tutti Magazine. Toute reproduction en tout ou partie est interdite quel que soit le support sans autorisation écrite de Tutti Magazine. Article L.122-4 du Code de la propriété intellectuelle.