DVD Jaquette de : L'Enlèvement au sérail (Glyndebourne 2015)

Distribution

Interprètes
  • Edgardas Montvidas
    Belmonte
  • Tobias Kehrer
    Osmin
  • Brenden Gunnel
    Pedrillo
  • Franck Saurel
    Pacha Selim
  • Sally Matthews
    Konstanze
  • Mari Eriksmoen
    Blonde
  • Jonas Cradock
    Klaas
  • The Glyndebourne Chorus
Mise en scène
David McVicar
Orchestre
Orchestra of the Age of Enlightenment
Chef d'orchestre
Robin Ticciati
Réalisation
François Roussillon
Origine
Glyndebourne

Informations techniques

Durée
166'
Nombre de disques
1
Zone/Région
Zone ALL
Éditeur
Opus Arte
Distributeur
DistrArt Musique
Date de sortie
16/05/2016

Vidéo

Couleurs/N&B
Couleurs
Format images
1.78
Format vidéo
16/9 compatible 4/3
Codec/Standard vidéo
NTSC

Audio

Version(s) sonore(s)
5.1 DTS mi-débit
Stéréo DD
Sous-titres
•  Allemand
•  Anglais
•  Coréens
•  Français
•  Japonais

L'Enlèvement au sérail (Glyndebourne 2015) DVD

Die Entfürung aus dem Serail

Note générale : 9/10

Wolfgang Amadeus Mozart

Opéra


C’est dans une mise en scène de David McVicar que le Festival de Glyndebourne présentait en 2015 une nouvelle production de L’Enlèvement au Sérail de Mozart dans une version complète comportant l’ensemble des dialogues originaux. Le réalisateur François Roussillon a capté cet événement avec le doigté qu'on lui connaît et ce programme est disponible en Blu-ray et DVD chez Opus Arte.

 

Scène finale de <i>L'Enlèvement au sérail</i> mis en scène par David McVicar à Glyndebourne.

 

C’est dans un Orient de lumière, et des Lumières, magnifiquement rendu par la décoratrice Vicki Mortimer, que nous plonge cette production aux couleurs nettement inspirées des peintres orientalistes du début du XIXe siècle. Ocres, jaunes et bruns à la manière d’un Cogniet ou d’un Gérôme baignent en effet le plateau dans une lumière parfaitement maîtrisée.

 

Brenden Gunnel (Pedrillo) et Edgaras Montvidas (Belmonte) dans <i>L'Enlèvement au sérail</i> à Glyndebourne en juillet 2015.

 

La direction de Robin Ticciati, à la tête de l’Orchestre des Lumières, est plus sage que ce qu’on a l’habitude d’entendre chez les baroqueux, ou chez un musicologue comme Mackerras. Mais, là encore, la lumière est au rendez-vous. Quelle transparence dans cette lecture de la partition qui met en relief toute la subtilité d’une musique trop souvent traitée telle une comédie ! Les détails de l’orchestration mozartienne surgissent ici avec beaucoup d’élégance et de sens dramatique, tandis que des bois particulièrement fruités apportent un contrepoint délicat aux cordes. Sous une apparente évidence, tout cela est savamment équilibré, balancé et étalonné. Avec cette approche délicate nous ne nous situons pas dans le spectaculaire, mais bien dans le sensible.

 

Sally Matthews (Konstanze) et Franck Saurel (Pacha Selim) dans <i>L'Enlèvement au sérail</i> mis en scène par David McVicar.

 

Les chanteurs, par conséquent, ont un boulevard pour s’exprimer, et ils ne s’en privent pas. Le plateau est à ce titre particulièrement bien choisi, à une réserve près, celle d’Edgaras Montvidas, dont le timbre nasillard et étriqué présente quelque chose de contraint qui ne va pas dans le décor. Son jeu d’acteur et sa technique ne sont pas en cause, bien au contraire, car le ténor possède même un jeu intéressant et une belle présence. Mais les couleurs de sa voix ne rentrent pas dans le puzzle, ce qui est dommage dans un rôle aussi important.
Pour le reste, c’est en revanche un véritable bonheur, qui commence avec Tobias Kehrer dans le rôle d’Osmin. Sur le plan de la technique vocale, c’est un régal, et la basse de jouer sur les timbres granuleux, les largeurs ou les pics avec gourmandise. Mais également sur l’aspect théâtral, essentiel, du personnage, à la fois massif, effrayant et profondément touchant et maladroit avec Blonde. Les deux rôles féminins, d’ailleurs, sont eux aussi particulièrement attachants, avec le timbre superbe de la Konstanze de Sally Matthews, en particulier à l'Acte I, et l'excellente Mari Eriksmoen dans le rôle de Blonde.
Tous les chanteurs réussissent la performance de ne pas privilégier le chant sur la comédie, ce qui fait de cette représentation un moment de plaisir tant musical que théâtral.

 

Franck Saurel dans <i>L'Enlèvement au sérail</i> mis en scène par David McVicar en 2015 à Glyndebourne.

 

À ce propos, le Pacha Selim du comédien Franck Saurel est en tout point bouleversant. Sa tendresse envers les enfants, son amour brûlant pour Konstanze, son désarroi et surtout sa dignité face au revers sentimental qu'il prend de plein fouet, font de lui un grand Sélim. On comprend alors que David McVicar n’ait pas souhaité couper les dialogues originaux, comme cela se pratique presque toujours, et l'on en apprend bien davantage sur ce personnage bien plus riche qu’il n’y paraît, ainsi que sur les relations entre Orient et Occident à l’époque de Mozart. Cette mise en perspective tout à fait passionnante rajoute encore aux remarquables qualités de cette version par ailleurs très bien filmée par le réalisateur François Roussillon qui atteste une nouvelle fois de la musicalité et de la justesse de ses captations de spectacles vivants.

 

Applaudissements pour les interprètes de <i>L'Enlèvement au sérail</i> mis en scène par David McVicar à Glyndebourne.

 

 

Lire le test du Blu-ray L'Enlèvement au sérail à Glyndebourne en 2015




Retrouvez la biographie de Wolfgang Amadeus Mozart sur le site de notre partenaire Symphozik.info

Jean-Claude Lanot

Suppléments du DVD

David McVicar est interviewé dans les bonus de <i>L'Enlèvement au sérail</i> enregistré à Glyndebourne, édité en Blu-ray et DVD par Opus Arte.

 

 


En anglais stéréo DD, avec uniquement des sous-titres japonais :


Concept, crafts & collaboration : The Visual Story donne la parole à David McVicar, qui explique les raisons de son choix de version avec dialogues, ainsi qu’à ses collaborateurs. L’accent est mis sur les personnages, mais aussi sur l’esthétique de la production et le travail artisanal nécessité par le projet. (12'14)

Bande-annonce du DVD

Critique Images et Son du DVD

Images

Ce master d’origine HD offre sur support DVD une colorimétrie aux teintes séduisantes à l’extrême. La chaleur des lumières apporte un aspect pictural au visionnage et se marie merveilleusement aux décors et costumes. Les contrastes sont probants et le détail ajoute beaucoup aux gros plans. En revanche, les plans généraux manquent de définition là, où, justement le Blu-ray de ce programme offre un affichage bien supérieur.

Son

La piste stéréo, correctement timbrée et équilibrée sur le plan dynamique propose une scène avant naturelle et assez contrastée. Cependant, l’encodage Dolby Digital est à l’origine de forte assez agressifs et bien pauvres en harmoniques. Sur le Blu-ray de ce programme, la stéréo PCM se montre bien plus musicale.
Le mixage multicanal, bien plus subtil, apporte également davantage de vie à l’ensemble. La scène avant se déploie en profondeur et les voix chantées et parlées sortent du cadre avec un naturel bienvenu. Le caisson de basses offre une assise supplémentaire à la diffusion et, à l’arrière, les enceintes surround ajoutent à l’aération de l’ensemble.

Note technique : 10/10

Acheter ce titre

Tutti-magazine.fr est un site gratuit. Vous pouvez lui apporter votre soutien en commandant dans la Boutique Amazon les titres présentés aux mêmes prix et conditions de livraison que sur Amazon.fr

Mots-clés

Brenden Gunnell
David McVicar
Edgaras Montvidas
Franck Saurel
François Roussillon
Glyndebourne
L'Enlèvement au sérail
Mari Erikmoen
Orchestra of the Age of Enlightenment
Robin Ticciati
Sally Matthews
Tobias Kehrer
Wolfgang Amadeus Mozart

Index des mots-clés

Les derniers tests

Envoyer cette page à un(e) ami(e)

Envoyer

Imprimer cette page

Imprimer

Peuvent également vous intéresser

Tutti Ovation
Andrea Chénier avec Jonas Kaufmann et Eva-Maria Westbroek - Tutti Ovation
Don Pasquale à Glyndebourne, Tutti Ovation
Les Blu-ray et DVD des Maîtres chanteurs de Nuremberg à Glyndebourne obtiennent le label Tutti Ovation
L'Elixir d'amour - Baden-Baden 2012 - Tutti Ovation
Les Maîtres chanteurs de Nuremberg - Salzbourg 2013 - Tutti Ovation

Se connecter

S'identifier

 

Mot de passe oublié ?

 

Vous n'êtes pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous

Fermer

logoCe texte est la propriété de Tutti Magazine. Toute reproduction en tout ou partie est interdite quel que soit le support sans autorisation écrite de Tutti Magazine. Article L.122-4 du Code de la propriété intellectuelle.