DVD Jaquette de : La Bohème (Comencini - 1987)

Distribution

Interprètes
  • Barbara Hendricks
    Mimi
  • José Carreras
    Rodolfo (voix)
  • Luca Canonici
    Rodolfo (acteur)
  • Angela Maria Blasi
    Musetta
  • Gino Quilico
    Marcello
  • Richard Cowan
    Shaunard
  • Francesco Ellero D’Artegna
    Colline
  • Federico Davia
    Benoît
  • Michel Sénéchal
    Parpignol (voix)
  • Ciccio Ingrassia
    Parpignol (acteur)
  • Federico Davia
    Alcindoro (voix)
  • Mario Maranzana
    Alcindoro (acteur)
  • Massimo Girotti
    Participation
  • Chœur de Radio France
Mise en scène
Luigi Comencini
Chorégraphie
Adriano Sinivia
Orchestre
Orchestre National de France
Chef d'orchestre
James Conlon
Réalisation
Luigi Comencini
Origine
France
Année
1987

Informations techniques

Durée
107'
Nombre de disques
1
Zone/Région
Zone ALL
Éditeur
Gaumont
Distributeur
Gaumont
Date de sortie
19/11/2014

Vidéo

Couleurs/N&B
Couleurs
Format images
1.85
Format vidéo
16/9 compatible 4/3
Codec/Standard vidéo
PAL

Audio

Version(s) sonore(s)
5.1 DD
Stéréo DD
Sous-titres
•  Anglais
•  Français

La Bohème (Comencini - 1987) DVD

Note générale : 7/10

Giacomo Puccini

Opéra  - Film


La fin des années 70 et les années 80 furent une époque riche pour ce que l'on a appelé le "film-opéra", dont les plus célèbres représentants - Carmen, Don Giovanni et La Traviata - restent dans les mémoires. La Bohème, réalisée en studio par Luigi Comencini et à l'affiche des salles obscures en 1987, a pour sa part été quelque peu oubliée au fil des années. Avec ces sorties Blu-ray et DVD, Gaumont Vidéo nous permet de faire un retour sur ce film trente ans après son exploitation. Barbara Hendricks, Luca Canonici doublé par José Carreras et Angela Maria Blasi interprètent les rôles principaux devant la caméra du réalisateur italien…

 

Scènes de <i>La Bohème</i> de Comencini.  © Gaumont

 

Contrairement à ses glorieux aînés qui se voulaient spectaculaires et naturels, tout du moins au niveau des décors – l'Espagne de Francesco Rosi pour Carmen et la villa palladienne pour le Don Giovanni de Joseph Losey - La Bohème s'enferme dans la reconstitution en studio, aussi bien pour les intérieurs que les extérieurs. L'impression qui s'en dégage voyage donc bien entre l'opéra filmé et le film-opéra. Certes, l’œuvre de Puccini s'oriente davantage vers les scènes intérieures et porte moins à l'ouverture sur des images naturelles somptueuses. Mais la reconstitution telle qu'elle est assumée, hormis quelques anachronismes discrets, tels la voiture qui traverse l'écran ou le style des toiles peintes, obéit à un classicisme réconfortant et sans surprise.

 

Scène d'extérieur reconstituée en studio pour <i>La Bohème</i> de Luigi Comencini.  © Gaumont

 

L'interprétation musicale proprement dite amène d'autres réflexions.
Deux partis pris conditionnent une position auditive malaisée pour l'amateur d'art lyrique. D'une part la soprano Barbara Hendricks n’ayant, semble-t-il, jamais accepté de jouer le rôle sur scène, la viabilité de sa Mimi ne pouvait sans doute fonctionner que devant les micros. D'autre part, la production avait prévu de lui donner comme partenaire principal José Carreras en Rodolfo. Mais celui-ci, tombé gravement malade une semaine après les premiers plans mis en boîte, n'a pu que prêter sa voix, déjà enregistrée, à Luca Canonici, lequel a accepté de jouer en play-back pour toute la durée du film. Reste également à se poser la question de l'interprétation du ténor espagnol en regard de celle de Barbara Hendricks. Les deux timbres se marient parfaitement, impossible de dire le contraire, mais la légèreté des voix et l'absence d'effets dans leur prestation entrent presque en contradiction avec la musique de Puccini telle qu'on l'entend habituellement. Comparée à celle de grands ténors et de super-divas, la prestation paraît bien malingre. Il en va de même pour la direction du chef James Colon qui minimise lui aussi les effets… Alors, fade et sans saveur cette Bohème ? Très critiquée dans la presse à l'époque de sa sortie, on pourra prendre sa défense, justement pour ses faiblesses qui marquent une approche différente et respectable.

 

Luca Canonici, Gino Quilico, Richard Cowan et Francesco Ellero D'Artegna dans <i>La Bohème</i> de Luigi Comencini.  © Gaumont

 

Barbara Hendricks (Mimi), Luca Canonici (Rodolfo) et Gino Quilico (Marcello) dans <i>La Bohème</i> de Luigi Comencini.  © GaumontLe documentaire figurant en annexe du film, assez objectif, pose en outre certaines questions : pourquoi s'évertuerait-on à surjouer en permanence Puccini ? Et l'on va même plus loin : le compositeur italien n'aurait rien à voir avec le vérisme tel que l'entend l'Histoire de la musique. Soit une manière de dire que Leoncavallo, Mascagni ou Cilea n'ont pas la trempe orchestrale de leur confrère. De notre point de vue, si un Karajan associé à Luciano Pavarotti ou Mirella Freni sont considérés comme une référence en la matière, il s'agit pourtant bien de surenchère ! Dès lors, une approche beaucoup plus fine telle que celle proposée par le chef Andris Nelsons à Covent Garden en 2009, apporte un bain de jouvence inattendu pour ne pas dire inédit à cette Bohème [lire le test du DVD paru chez Opus Arte]. Mais aussi, et cela compte, avec des chanteurs taillés pour les rôles !
En conclusion, ce film-opéra de La Bohème s'adresse davantage à un grand public peu soucieux des finesses interprétatives, et plus intéressé par une globalité de bon aloi.




À noter : Ce programme propose des sous-titres français pour sourds et malentendants.




Lire le test du Blu-ray La Bohème de Luigi Comencini avec Barbara Hendricks

 

 

Retrouvez la biographie de Giacomo Puccini sur le site de notre partenaire Symphozik.info

Nicolas Mesnier-Nature

Suppléments du DVD

En français stéréo DD sans sous-titres :
- La Bohème, Puccini au temps de l'insouciance. Ce très intéressant documentaire de Pierre-Henri Gibert propose tout une succession d'interviews statiques vues de l'intérieur, puis de l'extérieur de la production du film. Les premiers témoignages se contentent de faire l'éloge de son déroulement, replacé dans le contexte de l'époque, tandis que les seconds apportent un point de vue très objectif qui remet en question et soutient une autre approche musicale du style de l’œuvre. (32'25)

Critique Images et Son du DVD

Images

Des couleurs saturées, parfois bien trop, et du bruit sur de nombreux plans ne sauraient trop ternir une restauration de bon aloi. Mais il n’empêche que les scènes d’intérieurs sont assez charbonneuses voire enterrées. Les scènes d’extérieurs filmées en studio passent un peu mieux mais, là aussi, les noirs très denses et les éclairages orangés suraccentués ne sont pas du meilleur effet. À l'impossible nul n'est tenu !

Son

Le mixage stéréo, très ouvert sur l’orchestre, est un peu trop confiné sur les voix. De fait, l’ensemble est aéré, mais les chanteurs paraissent chanter dans une pièce sourde. C’est sans doute là l’effet d’une bande-son réalisée en amont du tournage dont la couleur sonore générale ne s’accorde pas à ce que l’écran nous montre. Reste que l’écoute n’est pas déplaisante et, si l’on excepte cet aspect peu naturel, un certain plaisir est au rendez-vous.
La piste multicanale augmente notre sentiment d’espace et détaille un peu mieux l’ensemble. Le caisson de basses apporte plus de solidité à la reproduction, tandis que les haut-parleurs arrière participent à une correcte immersion.
Ces deux pistes sont encodées en Dolby Digital. La puissance de projection est bien là, mais on regrettera un léger manque de finesse.

Note technique : 7/10

Acheter ce titre

Tutti-magazine.fr est un site gratuit. Vous pouvez lui apporter votre soutien en commandant dans la Boutique Amazon les titres présentés aux mêmes prix et conditions de livraison que sur Amazon.fr

Mots-clés

Angela Maria Blasi
Barbara Hendricks
Giacomo Puccini
James Conlon
José Carreras
La Bohème
Luigi Comencini

Index des mots-clés

Les derniers tests

Envoyer cette page à un(e) ami(e)

Envoyer

Imprimer cette page

Imprimer

Peuvent également vous intéresser

Tutti Ovation
Wozzeck mis en scène par Andreas Homoki - Tutti Ovation
Saul mis en scène par Barrie Kosky à Glyndebourne, Tutti Ovation
Adam's Passion d'Arvo Pärt mis en scène par Robert Wilson - Tutti Ovation
L'Elixir d'amour - Baden-Baden 2012 - Tutti Ovation
Les Maîtres chanteurs de Nuremberg - Salzbourg 2013 - Tutti Ovation

Se connecter

S'identifier

 

Mot de passe oublié ?

 

Vous n'êtes pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous

Fermer

logoCe texte est la propriété de Tutti Magazine. Toute reproduction en tout ou partie est interdite quel que soit le support sans autorisation écrite de Tutti Magazine. Article L.122-4 du Code de la propriété intellectuelle.