DVD Jaquette de : Henri Dutilleux : Ainsi la nuit

Distribution

Interprètes
  • Agnès Sulem
    1er violon
  • Thomas Tercieux
    2d violon
  • Jean Sulem
    Alto
  • Xavier Gagnepain
    Violoncelle
Orchestre
Quatuor Rosamonde
Réalisation
Vincent Bataillon
Origine
France
Année
2011

Informations techniques

Durée
59'
Nombre de disques
1
Zone/Région
Zone ALL
Éditeur
Collection Opus
Distributeur
Collection Opus Diffusion
Date de sortie
11/04/2012

Vidéo

Couleurs/N&B
Couleurs
Format images
1.78
Format vidéo
16/9 compatible 4/3
Codec/Standard vidéo
PAL

Audio

Version(s) sonore(s)
Stéréo DD
Sous-titres
•  Anglais

Henri Dutilleux : Ainsi la nuit DVD

Note générale : 8/10

Documentaire


Le réalisateur Vincent Bataillon capte le regard porté par Henri Dutilleux sur son quatuor Ainsi La Nuit au travers de ses interprètes : ici le magnifique Quatuor Rosamonde. Un DVD édité par Collection Opus.

 

Henri Dutilleux, au centre, entouré par les instrumentistes du Quatuor Rosamonde.  D.R.

 

Henri Dutilleux en bord de Loire.  D.R.C’est avec bonheur que nous retrouvons dans le film de Vincent Bataillon, la personnalité d’Henri Dutilleux, si attachante dans son humanité. Le compositeur est présenté à l’œuvre sur son quatuor à cordes Ainsi la Nuit, dont le Quatuor Rosamonde lui propose sa lecture, chez lui, près d’Angers.
L’ouvrage, daté de 1971-1977, figure de longue date au répertoire de la formation, aussi les musiciens sont-ils particulièrement familiers avec son style, ses difficultés et sa dimension originale. Les interprètes ne cachent pas leur chance de jouer face au compositeur et de lui donner la joie d’entendre le résultat concret de ce qu’il a couché sur le papier. Les superbes images du confluent de la Vienne et de la Loire ne manquent pas de captiver le regard de Dutilleux, lequel souligne : "Jamais rectiligne, jamais symétrique, toujours imprévu, plein de surprises…". Comme sa musique, serions-nous tenté d'ajouter, si ces quelques qualificatifs suffisaient à la qualifier. Le documentaire tente un parallèle entre la liquidité merveilleuse du confluent et l’art d’Henri Dutilleux, sa liberté, sa facétie de créateur, l’incroyable simplicité généreuse de ses mots et la vitalité à la fois tranquille et souveraine de ses 96 ans !

 

Le compositeur Henri Dutilleux filmé par Vincent Bataillon pour son film <i>Henri Dutilleux : Ainsi la nuit</i>.  D.R.

 

On s’arrête un instant (trop long ?) sur cette notion de difficulté qui n’est pas une fin en soi, ni pour l’œuvre, ni pour son auteur pas plus que pour ses interprètes. Le Quatuor Rosamonde est doué, plus que le compositeur ne semble le penser. Qu’importe pour notre écoute de l’œuvre qu’elle présente de grandes difficultés ou pas, car s'imposent avant tout la musique de Dutilleux, ses racines, sa suavité et la mystérieuse source de sa nouveauté. Ajoutons que, composé de musiciens exceptionnels et aguerris à l'expression contemporaine, tel l'admirable altiste Jean Sulem, membre durant de nombreuses années de l’Ensemble Intercontemporain de Pierre Boulez, le Quatuor Rosamonde se montre en parfait accord avec le répertoire d’aujourd’hui. Au cours du film, le violoncelliste du Quatuor, Xavier Gagnepain, intervient souvent afin de nous livrer son regard et sa science très élaborée de l’ouvrage. Et le violoniste Thomas Tercieux de dire très justement : "C’est une œuvre qu’il faut aller chercher, qui ne se livre pas…".
Presque tout Dutilleux est là, avec cette musique admirable qui vous emporte à son écoute. On chavire un instant dans le sublime Quatuor de Debussy où Dutilleux puise les racines, non pas inspiratrices, mais qui contribueront tant à l’essence même de son langage : l'économie de moyens, l’essentiel, l’élégance suprême du geste souvent induit plus qu’écrit, comme on le trouve dans la peinture impressionniste.

Le Quatuor Rosamonde.  D.R.Grâce à l'échange entre interprètes et auteur, nous entrons dans l’intimité de cette œuvre probablement difficile à appréhender pour les non-musiciens. Mais il survient comme un conflit d’intérêt en ce sens que l’interprète évoque l’œuvre dans sa plus profonde et intime approche, alors que l'auditeur ou le spectateur reste dans l'attente de mieux la comprendre. Parler de l'œuvre proprement dite aurait apporté la distance et le recul nécessaires pour mieux s’en approprier le sens, sinon la compréhension. Le musicien, l’interprète - c’est là un grand paradoxe - n’est pas nécessairement le mieux placé pour parler de la musique qu’il joue…

Après une très belle exécution en concert du quatuor Ainsi la nuit, le compositeur conclut sur la beauté de la musique, fût-elle une chanson de Brel, de Sarah Vaughan (on entend Lover Man), de Trenet ou de Barbara. Dutilleux replace avec infinie justesse l’œuvre dans sa dimension spirituelle et universelle. Il dit en cela l’essentiel…








Ce DVD fait l'objet d'une diffusion sélective.
Renseignements et vente sur le site de l'éditeur : http://www.collection-opus.fr/

 

Gilles Delatronchette

Suppléments du DVD

Aucun.

Bande-annonce du DVD

Critique Images et Son du DVD

Images

Ce master exprime une certaine douceur globale et des couleurs subtiles et naturelles, en particulier sur les paysages. La précision est bonne sans être trop accentuée, sans doute pour conserver une qualité de photographie en accord avec l'univers de Dutilleux, et se conjugue à des contrastes honnêtes.

Son

Le fort bon mixage de la partie documentaire, équilibré entre interventions parlées, citations musicales et sons de la nature, est distillé par une stéréo ouverte et précise. Le piano de Dutilleux ressort avec relief, tandis que le quatuor interprété à la fin du film profite d'une excellente dynamique et d'une remarquable profondeur. Nous aurions toutefois préféré un encodage PCM à ce Dolby Digital peu à même de servir au mieux les cordes.

Note technique : 8/10

Mots-clés

Henri Dutilleux
Quatuor Rosamonde

Index des mots-clés

Les derniers tests

Envoyer cette page à un(e) ami(e)

Envoyer

Imprimer cette page

Imprimer

Peuvent également vous intéresser

Tutti Ovation
Wozzeck mis en scène par Andreas Homoki - Tutti Ovation
Saul mis en scène par Barrie Kosky à Glyndebourne, Tutti Ovation
Adam's Passion d'Arvo Pärt mis en scène par Robert Wilson - Tutti Ovation
L'Elixir d'amour - Baden-Baden 2012 - Tutti Ovation
Les Maîtres chanteurs de Nuremberg - Salzbourg 2013 - Tutti Ovation

Se connecter

S'identifier

 

Mot de passe oublié ?

 

Vous n'êtes pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous

Fermer

logoCe texte est la propriété de Tutti Magazine. Toute reproduction en tout ou partie est interdite quel que soit le support sans autorisation écrite de Tutti Magazine. Article L.122-4 du Code de la propriété intellectuelle.