DVD Jaquette de : Ballerina

Distribution

Interprètes
  • Ulyana Lopatkina
  • Diana Vichneva
  • Evgenia Obraztsova
  • Alina Somova
  • Svetlana Zakharova
  • Valery Gergiev
  • Manuel Legris
  • Pierre Lacotte
Réalisation
Bertrand Normand
Origine
France
Année
2008

Informations techniques

Durée
77'
Nombre de disques
1
Zone/Région
Zone 2
Éditeur
Floris Films
Distributeur
Films du paradoxe
Date de sortie
20/04/2009

Vidéo

Couleurs/N&B
Couleurs et N&B
Format images
1.33
Format vidéo
4/3
Codec/Standard vidéo
PAL

Audio

Version(s) sonore(s)
VF stéréo DD
Sous-titres
•  Français

Ballerina DVD

Note générale : 8/10

Documentaire


Ulyana Lopatkina.  D.R.Le réalisateur Bertrand Normand a suivi durant plus de deux ans cinq danseuses du Théâtre Mariinski de Saint-Pétersbourg promues à de belles carrières. Son regard discret, tendre et profondément humain nous rend spectateur de leur évolution, de leurs motivations et de la pratique de leur art. Le documentaire Ballerina est édité en DVD édité par Floris Films.

Il neige à Saint-Pétersbourg, la lumière est unique. Un chausson de pointe est enduit de colophane pour favoriser l'adhérence au sol ; l'entrée en scène est imminente. Ce sera la Variation du cygne blanc du Lac des cygnes puis, enchaînés de façon rapide, les saluts devant un public comblé… Ainsi débute le documentaire Ballerina de Bertrand Normand.



 

Le Théâtre Mariinski de Saint-Pétersbourg.  D.R.

 

Durant presque 3 ans, le regard bienveillant du réalisateur a suivi en parallèle les carrières de cinq ballerines du Théâtre Mariinski de Saint-Pétersbourg : Ulyana Lopatkina, Diana Vichneva, Alina Somova, Evgenia Obraztsova et Svetlana Zakharova. Cette dernière quittera le Mariinski pour le Bolchoï au cours du tournage.
La formation identique de ces ballerines à l'Académie Vaganova laisse à jamais une empreinte technique et artistique sur ces danseuses, ce que montre parfaitement le film. Si bien qu'il devient logique de retrouver à plusieurs reprises le témoignage avisé d'Altinaï Asylmuratova, superbe étoile de la danse elle-même, devenue Directrice artistique de l'Académie et, dès lors, responsable de la transmission d'un savoir que l'on s'efforce de préserver quasiment en autarcie.

Svetlana Zakharova.  D.R.Après 7 années de succès sur la scène du Mariinski, Svetlana Zakharova répondra au sirènes du Bolchoï et dansera désormais à Moscou. Si l'institution qui a vu naître sa carrière de danseuse restera à jamais "sa maison", elle reconnaît que la danse est plus libre au Bolchoï. Ballerina révèle en Zakharova une artiste assez réservée, sans doute mélancolique pour ne pas dire triste. Pour elle, jouer un personnage permet d'exprimer des émotions que la vie ne propose pas. N'aurait-elle pas changé d'avis, depuis ?

Alina Somova arrive en fin de scolarité. Elle répète le rôle soliste du ballet de fin d'année auquel assistent de nombreux directeurs de théâtre. À la fin du spectacle, elle sera engagée dans la troupe du Mariinski. Derrière le rideau, la tendresse s'exprime entre les danseurs avec une résonance d'adieu…
Bertrand Normand suivra l'évolution de la ballerine depuis le premier échelon du corps de ballet.
Alina Somova.  D.R.Un monde différent de celui de l'Académie, qui demande rigueur et organisation pour faire face à l'apprentissage rapide de nombreux rôles du répertoire et à la succession infernale des représentations. On sent chez Alina Somova l'interprète en devenir qui n'aura besoin que de quelques années pour éclore. Témoin ce Lac des cygnes dansé à seulement 18 ans. "Demain, tu ne viens pas au théâtre", lui impose le maître de ballet à l'issue de son premier Lac. Un ordre qui sonne comme une punition pour cette jeune danseuse qui a bien du mal à envisager la nécessité de ce reposer après le marathon que représente un ballet en trois actes au regard de sa jeune expérience.

Répétition d'une variation de La Fontaine de Bakhtchisaraï. L'épanouissement se lit sur le visage si photogénique d'Evgenia Obraztsova. Il plaît à la caméra autant qu'aux spectateurs de ballets. Cédric Klapisch ne s'y trompera pas en lui confiant un rôle dans Les Poupées russes. Pas étonnant non plus de voir les liens qui existent entre la danseuse et son public. La caméra témoigne de ces échanges fabuleux d'une artiste généreuse, surdouée et pourtant si simple avec des femmes de tous âges dont l'admiration portée à la danseuse semble être la raison de vivre. Peut-être même la seule…

 

Evgenia Obraztsova dans <i>La Légende d'amour</i>.  D.R.Evgenia Obraztsova et Alina Somova.  D.R.

 

Diana Vichneva.  D.R.Diana Vichneva est moins classique que les autres. Peut-être plus épanouie, plus libérée. Que d'émotion jaillit de sa présence au cours d'une répétition de Cendrillon ! Dès l'ébauche d'un geste, d'une inclinaison de la tête, l'expression artistique est là, parfaite, totale, palpable. Nous la suivons à Paris où elle répète L'Histoire de Manon de Kenneth MacMillan pour trois représentations. Le danseur Étoile du ballet de l'Opéra National de Paris Manuel Legris confiera avec admiration : "Elle est le personnage".


Ulyana Lopatkina a dû s'arrêter de danser suite à une blessure. Deux ans après, elle reprend le chemin du théâtre pour recommencer progressivement à habituer son corps à la danse et acquérir à nouveau ses réflexes de danseuse. Durant cette retraite forcée, elle s'est mariée et a donné naissance à un enfant que nous voyons très souvent à ses côtés. Après 8 mois de préparation, Ulyana Lopatkina peut à nouveau danser les grands rôles du répertoire comme celui de Shéhérazade lors d'une tournée du ballet du Mariinski aux USA. La caméra est là pour cette renaissance.

Ulyana Lopatkina.  D.R.Les ballerines, à Saint-Pétersbourg, ont un statut bien supérieur à celui du danseur, lequel tient plutôt un rôle de faire-valoir. Leur renommée est installée et les spectateurs viennent voir sur scène les danseuses qu'ils préfèrent. Manuel Legris témoigne avec spontanéité de la spécificité de la ballerine russe, tandis que Pierre Lacotte, que l'on peut voir remonter Ondine, apporte quelques considérations historiques et artistiques assez intéressantes.

Ballerina témoigne avec discrétion du quotidien des artistes, de leurs accidents de parcours, de leurs joies et de leurs souhaits. De telle sorte que nous nous approchons de ces personnalités pour en saisir ce que les images disent si bien. De nombreux extraits de ballets ponctuent le film, la plupart passionnants, comme ces sublimes extraits de La Légende d'amour, une des réussites de Yuri Grigorovitch avec Spartacus et Ivan Le Terrible, un ballet qu'il monta au Mariinski avant de le reprendre au Bolchoï… Valery Gergiev nomme les Étoiles et son témoignage, comme celui de quelques autres intervenants, enrichissent le propos sans l'ampouler ni le faire dévier de l'essentiel : les ballerines.

Bertrand Normand pendant le montage de <i>Ballerina</i>.  D.R.Le réalisateur Bertrand Normand a dit à propos de Ballerina : "Le film est destiné à ceux qui peuvent s'identifier à moi, c'est-à-dire à ceux qui ne connaissent pas le monde du ballet". Nous ajouterons que les amateurs de ballets y trouveront tout autant leur compte car Ballerina propose un regard inédit sur le monde de la danse et a su saisir d'uniques instantanés de carrières. Ce film en devient particulier et très attachant.



À noter : Les nombreuses interventions en russe, et quelques-unes en anglais, sont systématiquement sous-titrées en français.



Pour en savoir plus sur le réalisateur Bertrand Normand :
www.bertrandnormand.com

 

 

Jean-Claude Lanot

Suppléments du DVD

 

Neuf modules documentaires de durées variables constituent 44' de suppléments qui prolongent à fort bon escient le contenu du film sans le doublonner au moyen de témoignages et d'extraits de ballets. Un seul regret : il n'est pas possible de les lire en continu, et il faut systématiquement lancer chaque thème en passant par le menu.



- Alina Somova filmée dans le cadre de l'Académie et lors de la cérémonie de fin d'année ; Retour avec Pierre Lacotte sur les liens entre la France et la Russie ; Répétition d'Evgenia Obraztsova, témoignage de sa mère, elle même danseuse, et superbe variation de La Légende d'amour ; témoignage éclair du réalisateur Cédric Klapisch sur le tournage des Poupées russes ; Svetlana Zakharova témoigne des différences entre le Mariinski et le Bolchoï ; une spectatrice assidue depuis 60 ans parle de l'évolution des danseuses au fil des années ; Diana Vichneva répète un pas de deux de L'Histoire de Manon avec un partenaire peu expérimenté ; Manuel Legris dresse un parallèle entre les danseuses russes et françaises ; Ulyana Lopatkina témoigne de l'importance du travail et de la tradition, comme de son attachement au ballet La Légende d'amour.

 

 

 

 

Bande-annonce du DVD

Critique Images et Son du DVD

Images

La variété des lieux filmés et les différents extérieurs ponctuant la narration se marient de façon harmonieuse au sein de ce documentaire. La lumière est le plus souvent fort belle et expressive (la cathédrale Saint-Nicolas, le canal Griboyedov), mais forcément en retrait dans les captations difficiles de coulisses et de certains spectacles live. De façon globale, la précision se montre correcte et les contrastes participent à un visionnage plaisant. Quelques images d'archives sont présentées "au mieux". À noter : quelques images manquantes à 52'08.

Son

L'unique piste stéréo proposée ici diffuse un mixage naturel dans lequel l'expression parlée est toujours parfaitement audible, à l'exemple de la voix off richement timbrée de Alain Ghazal. Les séquences musicales sont plus variables mais ne dépareillent pas un ensemble équilibré.

Note technique : 7/10

Acheter ce titre

Tutti-magazine.fr est un site gratuit. Vous pouvez lui apporter votre soutien en commandant dans la Boutique Amazon les titres présentés aux mêmes prix et conditions de livraison que sur Amazon.fr

Mots-clés

Alina Somova
Bertrand Normand
Diana Vichneva
Evgenia Obraztsova
Pierre Lacotte
Svetlana Zakharova
Ulyana Lopatkina

Index des mots-clés

Les derniers tests

Envoyer cette page à un(e) ami(e)

Envoyer

Imprimer cette page

Imprimer

Peuvent également vous intéresser

Tutti Ovation
Wozzeck mis en scène par Andreas Homoki - Tutti Ovation
Saul mis en scène par Barrie Kosky à Glyndebourne, Tutti Ovation
Adam's Passion d'Arvo Pärt mis en scène par Robert Wilson - Tutti Ovation
L'Elixir d'amour - Baden-Baden 2012 - Tutti Ovation
Les Maîtres chanteurs de Nuremberg - Salzbourg 2013 - Tutti Ovation

Se connecter

S'identifier

 

Mot de passe oublié ?

 

Vous n'êtes pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous

Fermer

logoCe texte est la propriété de Tutti Magazine. Toute reproduction en tout ou partie est interdite quel que soit le support sans autorisation écrite de Tutti Magazine. Article L.122-4 du Code de la propriété intellectuelle.