DVD Jaquette de : Bach : La Passion selon Saint-Jean (King's College, Cambridge - Cleobury + CD)

Distribution

Interprètes
  • John Mark Ainsley
    The Evangelist
  • Stephen Richardson
    The Christ
  • Catherine Bott
    Soprano
  • Michael Chance
    Alto
  • Paul Agnew
    Tenor
  • Stephen Varcoe
    Bass/Pilate
  • The Choir of King's College, Cambridge
Orchestre
Brandeburg Consort
Chef d'orchestre
Stephen Cleobury
Réalisation
Arjen Terpstra
Origine
King’s College Chapel, Cambridge
Année
1995

Informations techniques

Durée
115'
Nombre de disques
3
Zone/Région
Zone ALL
Éditeur
House of Classics
Distributeur
Codæx France
Date de sortie
24/11/2010

Vidéo

Couleurs/N&B
Couleurs
Format images
1.78
Format vidéo
16/9 compatible 4/3
Codec/Standard vidéo
NTSC

Audio

Version(s) sonore(s)
5.1 DD
5.1 DTS mi-débit
Stéréo DD
Sous-titres
•  Aucun

Bach : La Passion selon Saint-Jean (King's College, Cambridge - Cleobury + CD) DVD

St. John Passion

Note générale : 7/10

Johann Sebastian Bach

Concert


Voici une Passion selon Saint-Jean assez rarement enregistrée puisqu’il s’agit de la deuxième version sur les quatre écrites par Bach, datée de 1725. Elle est présentée ici dans le cadre de la Chapelle du King’s College, le lieu même où fut créée la première version, un an plus tôt. Interprétée sur instruments d’époque et avec chœur d’enfants sous la direction de Stephen Cleobury, la reconstitution est intéressante…

 

Comme pour La Passion selon Saint-Mathieu et Le Messie de Haendel, dirigés par Stephen Cleobury à la tête du Brandenburg Consort et critiqués par Tutti-magazine, l'éditeur House of Classics propose un DVD au côté du CD-Audio de la même œuvre. Cette Passion selon Saint-Jean se présente ainsi dans un coffret accueillant 1 DVD, 2 CD et un livret en anglais avec texte de l‘œuvre en allemand.

 

Chanteurs du King's College de Cambridge dans <i>La Passion selon Saint-Jean</i> dirigée par Stephen Cleobury.

 

Il est difficile de reconnaître LA Passion selon Saint-Jean de Bach tant elle a connu de versions différentes. On s’accorde volontiers autour de la première version de 1724, tandis qu’on a perdu pas mal de matériel des versions III et IV. Quant à la version enregistrée ici, on l'oublie souvent. Elle fait appel non seulement à des éléments neufs, mais également à un chœur emprunté à la toute première ébauche de cet oratorio datant de 1717, et qui sera repris dans La Passion selon Saint-Mathieu : le fameux "O Mensch, bewein dein Sünde gross", lequel clôt la première partie de la BWV 244.
D’où, au commencement de ce programme, une impression étrange de s’être trompé de DVD !

Mais il n’en est rien et notre écoute de ce monument musical en est même renouvelée. Aucun bouleversement véritable, admettons-le, car il ne s’agit que de cinq numéros se retrouvant en lieu et place de chœurs et d’airs bien connus, à tel point que le livret d’accompagnement a cru bon de les omettre purement et simplement et de leur préférer le chapitrage de la version 1724, ce qui ajoute un peu plus à la confusion…
De plus, les 2 CD qui accompagnent ce DVD proposent quant à eux les numéros de la version I intégrale, ainsi que les nouveautés de 1725 en appendix. Le DVD, lui, propose uniquement la version II, sans alternative.

 

Le chœur du King's College de Cambridge chante <i>La Passion selon Saint-Jean</i> de Bach sous la direction de Stephen Cleobury.

 

Cela dit, au-delà de ce léger imbroglio éditorial, l’intérêt de cette version est réel, tant sur le plan archéologique que musical. D’une part, on découvre une approche résolument concertante voire moderne de cette œuvre, d’autre part les voix d’enfants du chœur de Cambridge déploient un timbre pour lequel cette musique a été originellement pensée. Ils se marient en outre de façon idoine avec les cordes, notamment quand l’orchestre double le chœur, ce à quoi une formation mixte ne pourra jamais prétendre. Enfin, les musiciens ici réunis sont de premier ordre et nous livrent une version vivante, énergique et même prenante par moments, même si elle ne peut faire l’économie d'un certain flegme et de distance.

La basse Stephen Varcoe interprète Pilate.Certes, le chœur du King’s College ne nous a pas habitués à des enregistrements parmi les plus délurés de la discographie. Mais, pour la présente captation, l’angélisme n’est pas de mise, et on peut dire que ces jeunes chanteurs se donnent à fond, au risque de proposer une articulation parfois un peu rude. Malgré cette réserve, l’ensemble demeure de grande classe et montre une grande propreté dans la technique.
Les adultes dominant malgré tout l’effectif apportent tout autant de rondeur que de vie, que ce soit dans le chœur ou parmi les solistes. Sans jamais bouleverser la discographie, les chanteurs entre eux font preuve d'une belle cohérence. L'interprétation du texte est bonne, à commencer par l’Evangéliste très honorable de John Mark Ainsley. Les tempi sont alertes, les vocalises précises et ad hoc, même si les timbres, notamment de la soprano Catherine Bott et de la basse Stephen Varcoe, ne sont pas d’une présence ahurissante.

Sur le plan visuel, on regrettera une prise de vues qui semble dater des années cinquante, passablement figée, quasi hiératique - L’Évangéliste paraît coincé dans son cadre ! -, et qui tend malheureusement à priver cette interprétation de la vie que les musiciens pouvaient lui insuffler. Une approche visuelle à contre-courant, donc, qui nous ferait malheureusement préférer par moments la version purement discographique, sur laquelle notre imagination peut davantage nous faire voyager et, surtout, éviter des erreurs cruciales de cadrages comme ces hautbois da caccia coupés net. Avec leur corps en bois, courbé, et leur bocal en métal, ces instruments rarissimes sont de véritables curiosités du point de vue de la facture. On aurait beaucoup apprécié de les découvrir dans leur ensemble…



En conclusion, cette version n'est peut-être pas la version la plus passionnante, ni la plus réussie sur le plan éditorial, mais elle revêt un réel intérêt musical et historique.

 

 

Retrouvez la biographie de Bach sur le site de notre partenaire Symphozik.info.

 

 

Jérémie Noyer

Suppléments du DVD

Aucune.

Bande-annonce du DVD

Critique Images et Son du DVD

Images

Alors que les habits des musiciens sont d’un rouge flamboyant, les couleurs paraissent plutôt passées, comme si la captation datait de plus longtemps qu’elle ne l’est en réalité. La lumière assez froide qui baigne ce concert participe de fait à figer l'ensemble.
Pourtant la production longtemps aux commandes des splendides captations d'Opus Arte officie ici, et cela se voit dans la nature HD de la captation qui permet d'obtenir une définition tout à fait correcte sur ce DVD.

Son

La stéréo fait montre d'une belle précision de timbre et d’un bel équilibre entre voix et orchestre. Les contours sont nettement définis et le spectre se montre plutôt large et lumineux dans les aigus.
La piste multicanale encodée en Dolby Digital présente des contours moins marqués et légèrement plus nimbés, acoustique du lieu oblige, ce qui n'est forcément pas au service de la clarté sonore. Mais l'expérience reste très agréable, nette et foisonnante.
En revanche, la piste DTS vise définitivement le bas du spectre avec des graves artificiellement gonflés et des aigus gommés. Les bois en perdent de leur fruité et les violons de leur précision. Les écarts de dynamique sont néanmoins mieux rendus.

Note technique : 7/10

Acheter ce titre

Tutti-magazine.fr est un site gratuit. Vous pouvez lui apporter votre soutien en commandant dans la Boutique Amazon les titres présentés aux mêmes prix et conditions de livraison que sur Amazon.fr

Les derniers tests

Envoyer cette page à un(e) ami(e)

Envoyer

Imprimer cette page

Imprimer

Peuvent également vous intéresser

Tutti Ovation
Wozzeck mis en scène par Andreas Homoki - Tutti Ovation
Saul mis en scène par Barrie Kosky à Glyndebourne, Tutti Ovation
Adam's Passion d'Arvo Pärt mis en scène par Robert Wilson - Tutti Ovation
L'Elixir d'amour - Baden-Baden 2012 - Tutti Ovation
Les Maîtres chanteurs de Nuremberg - Salzbourg 2013 - Tutti Ovation

Se connecter

S'identifier

 

Mot de passe oublié ?

 

Vous n'êtes pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous

Fermer

logoCe texte est la propriété de Tutti Magazine. Toute reproduction en tout ou partie est interdite quel que soit le support sans autorisation écrite de Tutti Magazine. Article L.122-4 du Code de la propriété intellectuelle.