Blu-ray Jaquette de : Bach : Oratorio de Noël (Gardiner)

Distribution

Interprètes
  • Claron McFadden
    Soprano
  • Bernarda Fink
    Alto
  • Christoph Genz
    Tenor
  • Dietrich Henschel
    Bass
  • Monteverdi Choir
Orchestre
English Baroque Soloists
Chef d'orchestre
John Eliot Gardiner
Réalisation
Bob Coles
Origine
Weimar, Herderkirche
Année
1999

Informations techniques

Durée
146'
Nombre de disques
1
Zone/Région
Région ALL
Éditeur
EuroArts
Distributeur
Harmonia Mundi
Date de sortie
30/09/2014

Vidéo

Couleurs/N&B
Couleurs
Format images
1.78
Codec/Standard vidéo
AVC
Résolution vidéo
1080i

Audio

Version(s) sonore(s)
5.1 DTS HD Master Audio
Stéréo PCM
Sous-titres
•  Allemand
•  Anglais
•  Chinois
•  Coréens
•  Français

Bach : Oratorio de Noël (Gardiner) Blu-ray

Note générale : 8/10

Johann Sebastian Bach

Concert  - Documentaire


En cette veille de l’an 2000, année Bach dûment célébrée à travers le monde, le chef d’orchestre John Eliot Gardiner entreprenait un vaste pèlerinage musical à travers l’Allemagne du Kantor en commençant dans la joie avec cet Oratorio de Noël BWV 248, capté à Weimar les 23 et 27 décembre 1999. Autour du chef étaient réunis les deux ensembles qu’il a fondés, les English Baroque Soloists et le Monteverdi Choir, qui demeurent des références dans le monde de la musique ancienne, tandis que Claron McFadden, Bernarda Fink, Christoph Genz et Dietrich Henschel tenaient les parties solistes. Ce concert, jadis paru chez TDK puis Arthaus Musik, et associé à deux documentaires, est édité en Blu-ray et DVD par EuroArts.

 

La soprano Claron McFadden dirigée par John Eliot Gardiner dans l'<i>Oratorio de Noël</i> de Bach en 1999.

 

Sir John Eliot Gardiner dirige l'<i>Oratorio de Noël</i> de Bach en décembre 1999 à Weimar.La première question qui vient à l’esprit est la justification de cette deuxième réédition. En effet, cette captation de concert est tout d'abord parue fin 2001 chez TDK, avant d’être reprise en 2005 par le label Arthaus Musik, et aujourd'hui chez EuroArts, en Blu-ray et en DVD. L’explication tient sans doute à une volonté de synergie avec la parution toute récente du vaste portrait du Kantor écrit par Sir John Eliot Gardiner, Musique au château du ciel, ouvrage édité en France par Flammarion.

 

Que ce soit au livre ou à la baguette, il est un fait que John Eliot Gardiner aime son Bach. Il connaît bien, entre autres, la culture et l’histoire germaniques et se sent tout à fait à son aise dans cet univers. Que ce soit dans les documentaires proposés ici pour accompagner l'Oratorio de Noël ou en concert, la joie de toucher du doigt un génie aussi exceptionnel se ressent à chaque instant par-delà l’élégante retenue toute britannique du chef.

De fait, son interprétation de l’une des musiques les plus enjouées de Bach rayonne littéralement dans ce lieu historique qu’est l’église Saint Pierre et Saint Paul de Weimar, que Bach a fréquenté le temps de baptême de certains de ses enfants. Les trompettes (notamment la première) virevoltent et scintillent, les archets dansent sur les violons, le hautbois de Marcel Ponseele décrit les volutes les plus suaves, doublées par des flûtes célestes. On le sait, l’ensemble chœur/soliste façonné depuis des années par Gardiner compte parmi les meilleures phalanges du monde, et cela est une fois de plus évident dès les premières notes.

 

Le ténor Christoph Genz.L'alto Bernarda Fink.

 

 

 

 

 

 

 

 

 





On jubile, il est vrai. Mais ce n’est pas pour autant que cet Oratorio de Noël est exempt de défauts. À commencer par les solistes vocaux. Si Bernarda Fink est une nouvelle fois parfaite tant dans l’émotion que la technique, aux côtés d’un Dietrich Henschel olympien, même dans les passages virtuoses (air avec trompette obligée de la Cantate I), on ne peut en dire autant de la soprano Claron McFadden, au timbre séduisant mais à l’articulation imprécise, notamment dans les ornements. Mais surtout, c’est le ténor Christoph Genz qui déçoit. Il s’était pourtant fait joliment remarquer dans les cantates dirigées par Sigiswald Kuijken. De fait, sa virtuosité dans les arias est exemplaire, mais ses aigus restent bas et, surtout, il demeure terriblement en retrait dans les récitatifs. Excellent chanteur, il fait un piètre évangéliste qui "récite" scolairement l’Écriture sans véritablement s’impliquer dramatiquement. Il faut dire qu’il n’est pas vraiment aidé par le continuo, irréprochable techniquement, mais qui n’a rien à transmettre non plus. Presque raide, oserons-nous dire. D’une mécanique parfaite, mais qui n’est en rien une mécanique du cœur. Idoine pour Handel, cette basse continue déshumanise Bach, en particulier dans les tuttis, les privant d’une véritable respiration, et c’est fort dommage. Comme le disait récemment Gardiner sur l'antenne de France Musique, il y a dans le dernier portrait de Bach l’intellect, qui se lit sur la partie haute du visage, mais aussi l’humanité et le bon vivant, que l’on retrouve sur la partie basse. Or ici, cette rencontre entre les "deux" Bach ne s’accomplit pas, comme s’il y avait impossibilité pour la divinité de s’incarner véritablement. Un comble pour un programme de Noël !

 

La basse Dietrich Henschel dans l'<i>Oratorio de Noël</i> de Bach dirigé par John Eliot Gardiner en 1999.

 

Cela n’occulte bien sûr en rien les qualités que nous avons relevées plus haut, mais les amoindrit. À notre grand regret, car l’entreprise revêtait le plus grand intérêt.

 

 

Lire le test du DVD Oratorio de Noël dirigé par John Eliot Gardiner

 

 

Retrouvez la biographie de Johann Sebastian Bach sur le site de notre partenaire Symphozik.info

Jean-Claude Lanot

Suppléments du Blu-ray

Sir John Eliot Gardiner intervient dans les deux documentaires proposés en annexe de l'<i>Oratorio de Noël</i> de Bach.
En HD et en anglais ou allemand (selon les intervenants) stéréo PCM, avec sous-titres, français, anglais, allemands et japonais :

 

- Deux documentaires - Introduction to the Christmas Oratorio (25'56) et J.E. Gardiner in Saxony and Thuringia (26'10) accompagnent le concert. Le premier consiste en une présentation du projet pharaonique de John Eliot Gardiner, à savoir l’organisation de plus de 80 concerts à travers l’Allemagne de Bach, avec enregistrements à l’appui des oratorios et cantates du Kantor.
Quant au second, plus émouvant et plus naturel, il s’agit d’une visite par le chef de lieux connus de Bach.

Bande-annonce du Blu-ray

Critique Images et Son du Blu-ray

Images

Cette captation de 1999 se situe en deçà des standards de qualité images actuels. Si les gros plans donnent satisfaction, les plans généraux se montrent très peu définis. La colorimétrie est en revanche équilibrée et les noirs profonds permettent à de bons contrastes de s'afficher. Reste que des zones sombres sont particulièrement enterrées et qu'une granulosité peu seyante s'exprime constamment.

Son

Le mixage stéréo, clair et ouvert, permet d'apprécier tant la dynamique de l'ensemble que les timbres instrumentaux et vocaux. Les attaques sont précises et une certaine profondeur permet une écoute agréable.

Avec la piste 5.1 c'est un tout autre rendu qui s'invite dans la reproduction. La scène avant s'épanouit latéralement et se creuse en profondeur, valorisant orchestre et chœurs. Les timbres paraissent mieux définis et les contrastes de dynamique s'affichent avec plus de clarté. Le caisson de graves distribue de formidables basses, rondes et parfaitement maîtrisées, tandis que les enceintes arrière participent à l'épanouissement d'une écoute en tout point convaincante.

Note technique : 6/10

Acheter ce titre

Tutti-magazine.fr est un site gratuit. Vous pouvez lui apporter votre soutien en commandant dans la Boutique Amazon les titres présentés aux mêmes prix et conditions de livraison que sur Amazon.fr

Mots-clés

Bernarda Fink
Christoph Genz
Claron McFadden
Dietrich Henschel
Johann Sebastian Bach
John Eliot Gardiner
Oratorio de Noël

Index des mots-clés

Les derniers tests

Envoyer cette page à un(e) ami(e)

Envoyer

Imprimer cette page

Imprimer

Peuvent également vous intéresser

Tutti Ovation
Andrea Chénier avec Jonas Kaufmann et Eva-Maria Westbroek - Tutti Ovation
Don Pasquale à Glyndebourne, Tutti Ovation
Les Blu-ray et DVD des Maîtres chanteurs de Nuremberg à Glyndebourne obtiennent le label Tutti Ovation
L'Elixir d'amour - Baden-Baden 2012 - Tutti Ovation
Les Maîtres chanteurs de Nuremberg - Salzbourg 2013 - Tutti Ovation

Se connecter

S'identifier

 

Mot de passe oublié ?

 

Vous n'êtes pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous

Fermer

logoCe texte est la propriété de Tutti Magazine. Toute reproduction en tout ou partie est interdite quel que soit le support sans autorisation écrite de Tutti Magazine. Article L.122-4 du Code de la propriété intellectuelle.