DVD Jaquette de : Ariane à Naxos (Fleming, Koch – Baden-Baden 2012)

Distribution

Interprètes
  • Renée Fleming
    Primadonna/Ariadne
  • Sophie Koch
    Der Komponist
  • René Kollo
    Der Haushofmeister
  • Jane Archibald
    Zerbinetta
  • Robert Dean Smith
    Der Tenor/Bacchus
  • Eike Wilm Schulte
    Ein Musiklehrer
  • Christian Baumgärtel
    Ein Tanzmeister
  • Michael Ventow
    Ein Offizier
  • David Jerusalem
    Ein Perückenmacher
  • Roman Grübner
    Ein Lakai
  • Nikolay Borchev
    Harlekin
  • Kenneth Roberson
    Scaramuccio
  • Steven Humes
    Truffaldin
  • Kevin Conners
    Brighella
  • Christina Landshamer
    Najade
  • Rachel Frenkel
    Dryade
  • Lenneke Ruiten
    Echo
Mise en scène
Philippe Arlaud
Chorégraphie
Anna-Marie Gros
Orchestre
Staatskapelle Dresden
Chef d'orchestre
Christian Thielemann
Réalisation
Brian Large
Origine
Festspielhaus Baden-Baden
Année
2012

Informations techniques

Durée
136'
Nombre de disques
1
Zone/Région
Zone ALL
Éditeur
Decca
Distributeur
Universal Music Classics
Date de sortie
06/05/2013

Vidéo

Couleurs/N&B
Couleurs
Format images
1.78
Format vidéo
16/9 compatible 4/3
Codec/Standard vidéo
NTSC

Audio

Version(s) sonore(s)
5.1 DTS mi-débit
Stéréo PCM
Sous-titres
•  Allemand
•  Anglais
•  Chinois
•  Espagnol
•  Français

Ariane à Naxos (Fleming, Koch – Baden-Baden 2012) DVD

Ariadne auf Naxos

Tutti ovation

Note générale : 10/10

Richard Strauss

Opéra


Casting de rêve et orchestre-star se sont donné rendez-vous à Baden-Baden pour cet Ariane à Naxos enregistré en 2012. Renée Fleming retrouve Sophie Koch pour former à nouveau le duo de leur mémorable Chevalier à la rose et Christian Thielemann dirige le Sächsische Staatskapelle Dresden. Philippe Arlaud signe la mise en scène épurée de cette production éditée par Decca en Blu-ray et DVD.

Renée Fleming dans <i>Ariane à Naxos</i> de Strauss à Baden-Baden.

 

Sophie Koch chante le rôle du compositeur.Ariane à Naxos présente plusieurs particularités : tout d'abord dans sa structure, composée d'un Prologue puis d'un Acte unique, par conséquent très long. On remarque aussi qu'un des personnages principaux, le Majordome (René Kollo), ne chante pas. Cela n'est pas une première si l'on se rappelle le Pacha de L'Enlèvement au sérail de Mozart. Quant au Compositeur, rôle principal du Prologue, il est tenu par une mezzo-soprano, ici l'excellente Sophie Koch, que nous n'entendrons plus dans l'Acte qui suit. Ceci étant, dans le Prologue, elle tient la vedette dans un rôle extrêmement difficile, joué ici de façon absolument parfaite, restituant avec beaucoup de force et d'émotion les états d'âme d'un compositeur bafoué. Lorsqu’il est séduit par la non moins excellente Jane Archibald, alias Zerbinette dans l'opéra, on la voit maculée de rouge autour des lèvres. Le baiser n'était pas feint… La mise en scène, vive et très bien menée, organise une remarquable animation sur scène, ce qui contribue grandement au côté à la fois dramatique et cocasse de ce Prologue illuminé par la Primadonna de Renée Fleming, composée avec un naturel à peine suraccentué pour plus de crédibilité. Et ce n'est pas peu dire que la caméra s'en délecte aux détours de nombreux plans.

 

Prologue d'<i>Ariane à Naxos</i> mis en scène par Philippe Arlaud à Baden-Baden. René Kollo (second à gauche) joue le rôle du majordome.

 

Christian Thielemann.Dans l'Acte qui lui succède, toutes les voix se montrent tout à fait adaptées à leur rôle. Dès le début, lorsque les trois nymphes (deux sopranos et une alto) chantent en trio, le ravissement s'installe en parfait équilibre avec l'excellent orchestre de la Staatskapelle de Dresde, finement dirigé par Christian Thielemann. Puis c'est au tour de l'immense Renée Fleming en Ariane, de nous régaler d'un grand air (plus de cinq minutes), lui aussi très riche en émotion que porte une voix merveilleuse. Renée Fleming fait ici ses débuts dans le rôle d'Ariane avec tant d'aisance que l'on croirait qu'il fait partie de son répertoire depuis aussi longtemps que le rôle de la Maréchale du Chevalier à la rose ou celui de la Comtesse de Capriccio, rôles dans lesquels elle excelle.

 

Jane Archibald (Zerbinette) et Renée Fleming (Ariane) dans <i>Ariane à Naxos</i> à Baden-Baden.

 

Dans Ariane à Naxos, Richard Strauss mélange avec une très grande adresse une pièce dramatique et une farce. Le côté cocasse est fort bien rendu par d'habiles enchaînements "triste-gai". Ainsi, sitôt après le grand air d'Ariane, apparaissent quatre personnages masculins truculents, dont le numéro s'apparente à celui de nos fameux "Frères Jacques" ! Mais l'inattendu sommet "lyrico-comico-scénique" survient avec l'incroyable performance de Zerbinette (Jane Archibald) qui déroule son grand air de plus de douze minutes sans que l'on ne s'ennuie une seconde ! Du très grand art qui n'est pas sans rappeler celui des vedettes de music-hall américain. De plus, ici, la performance se double d'une très grande aisance au regard d'un texte musical d'une extrême difficulté, au point qu'on restera ébahis par tant de talent… Nos "Frères Jacques" nous gratifient ensuite d'un nouveau numéro !

 

Robert Dean Smith interprète le rôle de Bacchus dans <i>Ariane à Naxos</i> mis en scène par Philippe Arlaud.

 

Le seul rôle important de l'opéra chanté par un homme, celui de Bacchus, est tenu par Robert Dean Smith. Très lyrique, doté d'un timbre de baryton à l'italienne, il nous régale lui aussi jusqu'à la conclusion en compagnie d'Ariane. Enfin, les somptueux décors que l'on doit, comme la mise en scène, à Philippe Arlaud, et les costumes de bon ton d'Andrea Uhmann rehaussent, s'il en était besoin, la qualité totale de cette production captée en public par Brian Large.

 

Applaudissements pour la production d'<i>Ariane à Naxos</i> mise en scène à Baden-Baden par Philippe Arlaud.


Une chose est désormais certaine : cette magistrale exécution d'Ariane à Naxos, et cette rare perfection ne vont pas être concurrencées de sitôt !

Lire le test du Blu-ray Ariane à Naxos avec Renée Fleming

Retrouvez la biographie de Richard Strauss sur le site de notre partenaire Symphozik.info

Daniel Barda

Suppléments du DVD

Aucun.

Bande-annonce du DVD

Critique Images et Son du DVD

Images

Cette belle captation est fort bien valorisée par un master HD de toute beauté. La lumière, tout d'abord, permet un affichage parfait avec constance. Ensuite, les contrastes, la précision des contours et une saturation de bon ton des couleurs composent les bases solides d'un visionnage en tout point satisfaisant. Enfin, la précision est au rendez-vous des plans serrés mais se dilue logiquement dans les plans larges. Sur ce point, le Blu-ray de ce programme se montre idéal.

Son

La piste stéréo diffuse un bon équilibre en scène et fosse. Les timbres sont clairement exposés et la dynamique globale ménage des contrastes très appréciables. Si le médium et le haut du spectre sont parfaitement affichés, les basses manquent toutefois à cet ensemble pourtant très plaisant.
C'est un tout autre relief que nous propose le mixage 5.1. Les voix gagnent une superbe projection et l'orchestre parvient à exprimer des contrastes bien supérieurs. Le rendu gagne en intensité et bénéficie des superbes graves du caisson de basses et de l'aération discrète mais suffisamment sensible apportée par les haut-parleurs surround. Aucun doute, cette piste multicanale dote la reproduction d'une vie que la stéréo demeure incapable de véhiculer malgré ses qualités intrinsèques.

Note technique : 9/10

Acheter ce titre

Tutti-magazine.fr est un site gratuit. Vous pouvez lui apporter votre soutien en commandant dans la Boutique Amazon les titres présentés aux mêmes prix et conditions de livraison que sur Amazon.fr

Mots-clés

Ariane à Naxos
Christian Thielemann
Festspielhaus Baden-Baden
Philippe Arlaud
Renée Fleming
Richard Strauss
Sophie Koch
Staatskapelle Dresden

Index des mots-clés

Les derniers tests

Envoyer cette page à un(e) ami(e)

Envoyer

Imprimer cette page

Imprimer

Peuvent également vous intéresser

Tutti Ovation
Andrea Chénier avec Jonas Kaufmann et Eva-Maria Westbroek - Tutti Ovation
Don Pasquale à Glyndebourne, Tutti Ovation
Les Blu-ray et DVD des Maîtres chanteurs de Nuremberg à Glyndebourne obtiennent le label Tutti Ovation
L'Elixir d'amour - Baden-Baden 2012 - Tutti Ovation
Les Maîtres chanteurs de Nuremberg - Salzbourg 2013 - Tutti Ovation

Se connecter

S'identifier

 

Mot de passe oublié ?

 

Vous n'êtes pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous

Fermer

logoCe texte est la propriété de Tutti Magazine. Toute reproduction en tout ou partie est interdite quel que soit le support sans autorisation écrite de Tutti Magazine. Article L.122-4 du Code de la propriété intellectuelle.