Focus

Un Ring pour le XXIe siècle

Production de Valencia éditée par C Major en Blu-ray et en DVD

 

On est stupéfait par la force dramatique et visuelle qui se dégage de ce Ring de Valence, comme par l’engagement extraordinaire de Zubin Mehta, de l’orchestre et d’une splendide distribution. Quant à la production de La Fura dels Baus, elle est tout simplement extraordinaire. Accompagnez-nous dans notre découverte de cette exceptionnelle Tétralogie

 

Le Palau de les Arts Reina Sofia.L'Opéra de Valencia, également appelé "Palais des Arts de la Reine Sofia" a été ouvert au public en 2006.
Cet immense vaisseau de 40.000 m2 dessiné par l'architecte Santiago Calatrava abrite plusieurs salles de spectacles, dont la principale offre 1.700 places.
Cette salle principale a vu naître une Tétralogie d'un genre nouveau.

La mise en scène étonnante a été confiée à Carlus Padrissa, connu pour la compagnie théâtrale qu'il dirige : La Fura dels Baus. Créée en 1979, la troupe catalane intègre dans ses spectacles des matériaux naturels et industriels, aussi bien que des technologies de pointe qui accompagnent la musique et les mouvements dans un but d'intégration du spectateur.
Carlus Padrissa s'intéressera quelques années plus tard à l'opéra et signera, entre autres, une Damnation de Faust de Berlioz pour le Festival de Salzbourg et un Orphée de Monteverdi dans un bateau acosté au port de Barcelone.
En 2007, La Fura dels Baus s'attelle à mettre en scène sa vision de l'Or du Rhin pour l'Opéra de Valence. Suivront Siegfried et La Walkyrie l'année suivante, et Le Crépuscule des dieux en 2009.


La Tétralogie de Valence, fimée entre 2007 et 2009, est maintenant disponible en Blu-ray et DVD édités par le label C Major.
Nous vous proposons quelques considérations en guise d'introduction aux critiques de ce Ring.
Vous pourrez accéder d'un simple clic au premier opus de la
Tétralogie à la fin de cette présentation…



Nous retiendrons certains éléments communs à chacune de ces incomparables "journées" du Ring :


L'Orchestre

Zubin Mehta est interviewé pour les bonus des Blu-ray et DVD du <i>Ring</i>.
Tout d’abord la direction de Zubin Mehta. Le chef, qui n'a hélas jamais enregistré d'opéra du Maître de Bayreuth en studio, est en fait un immense wagnérien. Il en maîtrise de part en part la dynamique autant que le style, en évite tous les écueils et allège sans cesse – particulièrement dans Le Crépuscule des dieux - une matière sonore de tous les dangers pour les chanteurs.


L’orchestre incarne de la première à la dernière note un idéal de poésie, de clarté, de transparence et de contrastes dans les couleurs.


La prise de son est à ce titre un modèle du genre, tant pour les voix que pour l’orchestre.
X
X
X

X  X

X

Les Chanteurs

Menu du Blu-ray <i>Das Rheingold</> édité par C Major et distribué en France par Harmonia Mundi.La distribution vocale de ce Ring est une magnifique réussite.
On retiendra tout d’abord la présence multiple et incomparable de Matti Salminen (Fasolt, Hunding et Hagen) !
Son compatriote finlandais Juha Uusitalo est un Wotan de très grande classe, qui ne faillit à jamais et transcende le rôle écrasant. Sa voix autant que sa présence sont magistrales.
Mention spéciale pour le duo Brünnhilde/Siegfried de Jennifer Wilson et Lance Ryan, ce dernier tant pour Siegfried que pour Le Crépuscule des dieux. Jennifer Wilson n’est certes pas à son avantage par un physique sans grâce mais c’est musicalement que les deux artistes nous comblent.
Peter Seifert est un incontournable wagnérien d’aujourd’hui et son Siegmund est un accomplissement.
Enfin, l’Alberich de Franz Joseph Kapellmann est aussi convaincant que le Mime de Gerhard Siegel, tous deux magnifiques comédiens de surcroît.



La Production

Nous faisons face à un Ring pas comme les autres, qui devra faire date dans l’histoire des productions scéniques wagnériennes.
L’inventivité, les décors, les images en 3D, les accessoires et agencements inouïs sont autant de surprises qui ne lâchent pas le spectateur de la première scène de l’Or du Rhin, à la dernière du Crépuscule ses dieux.
On ne révélera pas ici, pour laisser le plaisir de la découverte au spectateur à la vision des DVD et Blu-ray, les inventions plus insolites les unes que les autres de cette mise en scène à notre sens historique et jamais vue à l’opéra. Nous sommes ici à des années lumières des magnifiques atmosphères à la Bob Wilson ou des images vidéo flamboyantes très "mode" de Bill Viola, et encore plus loin du Ring du Centenaire Boulez/Chéreau à Bayreuth.
Preuve s’il en était de la possibilité d’un renouveau !

Carlus Padrissa intervient dans les making-of du <i>Ring</i> de Wagner édité par C Major.Une réserve importante s’impose toutefois sur les costumes, dont on ne comprend pas le manque de simplicité plastique, et dont le grotesque flirte parfois avec l’irrationnel !
Ni les coupes, ni les matières ne semblent apporter quoi que ce soit de logique ou de complémentaire à la production qu’elles alourdissent plutôt.

Ce dernier point pose d’ailleurs une question sur la captation en public de chacun des opéras. Devant la complexité parfois inimaginable du paysage visuel offert par l’incroyable armada de La Fura dels Baus, la présence rapprochée du regard de la caméra vient-elle en perturber profondément la lecture ?
On gagne sans doute en humanité, grâce aux exceptionnels artistes en présence, pour perdre une part de délire visuel digne de la plus folle entreprise qu’il nous ait été donné de découvrir depuis fort longtemps.
Mais comment peut-il en être autrement ?
Seule notre position de spectateur en salle pourrait nous permettre de répondre.






Mais ne gâchons pas par cette réserve le plaisir que réservent ces superbes éditions vidéo.
Et même, osons la question : à quand ce Ring dans d'autres hauts lieux du théâtre lyrique ?



Gilles Delatrochette








Pour lire le test de Das Rheingold,
premier volet du Ring,
cliquer sur le visuel ci-contre…

 

 

 

 

 

Vidéo

Bande-annonce du Ring de Valencia

Imprimer cette page

Imprimer

Envoyer cette page à un(e) ami(e)

Envoyer

Tutti Ovation
Andrea Chénier avec Jonas Kaufmann et Eva-Maria Westbroek - Tutti Ovation
Don Pasquale à Glyndebourne, Tutti Ovation
Les Blu-ray et DVD des Maîtres chanteurs de Nuremberg à Glyndebourne obtiennent le label Tutti Ovation
L'Elixir d'amour - Baden-Baden 2012 - Tutti Ovation
Les Maîtres chanteurs de Nuremberg - Salzbourg 2013 - Tutti Ovation

Se connecter

S'identifier

 

Mot de passe oublié ?

 

Vous n'êtes pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous

Fermer

logoCe texte est la propriété de Tutti Magazine. Toute reproduction en tout ou partie est interdite quel que soit le support sans autorisation écrite de Tutti Magazine. Article L.122-4 du Code de la propriété intellectuelle.