Focus

Exposition !

L'Opéra Comique et ses trésors

Centre national du costume de scène - Moulins


Dans le cadre des événements organisés autour du tricentenaire de l'Opéra Comique, le Centre national du costume de scène de Moulins accueille une centaine de pièces dans ses murs du XVIIIe siècle magnifiquement réhabilités.

 

Visite en quelques images…

 

On accède au premier étage du CNCS par le splendide escalier d'honneur du XVIIIe siècle.

Escalier d'honneur du CNCS de Moulins.


































Agnès Terrier, Dramaturge de l'Opéra Comique et commissaire de cette exposition en collaboration avec Dephine Pinasa, Directrice du CNCS, a conçu un parcours à la fois sensible et ludique autour d'héroïnes emblématiques du genre : Giulietta, Manon, Mignon et Ciboulette, Carmen et Lakmé. Deux niveaux du bâtiment permettront au visiteur de cheminer, d'univers en univers, au fil d'une histoire vivante du théâtre musical, en passant par la reconstitution criante de vérité du Central costumes de la Salle Favart.

 

 

L'Opéra Comique naît au XVIIIe siècle dans l'univers des foires parisiennes.  © CNCS/Pascal François

 

Depuis leur alcôve, deux spectateurs absorbés par le spectacle…

Macha Makeïeff, Directrice du Théâtre de La Criée à Marseille et connue pour ses mises en scène à l'Opéra Comique, a développé une scénographie inspirée qui concourt pleinement à la réussite de l'exposition. Après une salle consacrée aux théâtres de foires parisiennes, de grandes vitrines panoramiques accueillent des costumes anciens et d’autres plus récents, issus de productions créées sous la direction de Jérôme Deschamps. Mais les vitres qui préservent les fragiles étoffes se font vite oublier car c'est un monde doué de vie qui s'épanouit dans "chaque mise en scène". Sans doute est-ce là le résultat d'un mannequinage si pointu qu'il devient transparent pour ne livrer que l'expression des mannequins, mais certainement aussi celui des lumières créées par François Menou, éclairagiste de scène, qui est parvenu ici à composer un relief et une dimension à la fois poétique et spectaculaire en dépit d'une limitation en puissance lumineuse due à la fragilité des étoffes.

 

 

Costume de la belle fille d'Isoline dessiné en 1958 par Jean-Pierre Ponnelle pour le conte de fées d'André Messager <i>Isoline</i>.  © CNCS/Pascal François

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




 

Macha Makeïeff fait dialoguer les costumes devenus personnages et le visiteur assiste à ces échanges muets pourtant si riches. Mais l'idée absolument géniale est d'avoir peuplé toutes ces scènes de nombreux petits objets, d'animaux majestueux et parfois très discrets, ou d'accessoires qui, tous, véhiculent une histoire, laquelle se conjugue à celles des personnages. Tout cela parle instantanément à notre sensibilité avec une infinie légèreté, y compris lorsque, près de Dulcinée, une dague est suspendue au-dessus d'un petit amas de pétales de fleurs rouges qui évoquent bien sûr le sang. Cette dague remonte-t-elle dans les airs après avoir atteint sa cible ? Ou est-elle plutôt en train de se précipiter vers le cœur qu'elle va frapper ? Chacun aura sans doute sa propre interprétation de la scène… Quoi qu'il en soit, des tensions infimes animent tous ces objets et chaque vitrine frémit d'une vie discrète et délicate.

 

 

Robe de Marcel Mültzer pour Dulcinée dans <i>Don Quichotte</i> de Jules Massenet en 1924.

 

 

 

 





 

Mannequinage expert par Fabienne Sabarros-Helly, Régisseur des œuvres, dans les ateliers de conservation préventive du CNCS.  © CNCS/Pascal François













 

 

 








Au détour d'une salle, il ne faudra pas manquer cette gravure de salle de théâtre percée d'œilletons. Le visiteur curieux s'approchera et aura la surprise de surprendre les différents types de spectateurs qui s'y dissimulent.



cette gravure percée d'œilletons permet d'observer les différents spectateurs installés dans la salle.



 

 

 

Jérôme Deschamps interprète le rôle d'une abonnée râleuse qui nous conte à sa manière la petite histoire de l'Opéra Comique.



 

 

 

Costume de Christian Lacroix pour Juliette dans <i>Roméo et Juliette</i> de Pascal Dusapin.  © CNCS/Pascal François

 

 





















Robe d'Alain Blanchot pour Cendrillon.  © CNCS/Pascal François

























Scénographie imaginée autour de <i>Mignon</i> d'Ambroise Thomas.  © CNCS/Pascal François

 

Différents costumes représentatifs de la société autour de <i>Ciboulette</i> de Reynaldo Hahn.  © CNCS/Pascal François

 

Autour de <i>Lakmé</i> de Léo Delibes.  © CNCS/Pascal François

 

Costume dessiné en 1995 par Yvonne Sassinot de Nesle pour le rôle-titre de <i>Lakmé</i>.

 

Entre deux salles d'exposition, des planches à trou attendent les photographes…Au premier plan : robe de Mélisande dessinée par Charles Bianchini pour la reprise de <i>Pelléas et Mélisande</i> de Claude Debussy en 1952. À l'arrière : Costume pour le rôle-titre de <i>Cendrillon</i> de Jules Massenet créé par Alain Blanchot en 2011


Reconstitution du Central costumes de la salle Favart pour l'exposition <i>L'Opéra Comique et ses trésors</i> au CNCS de Moulins.  © CNCS/Pascal François





































Depuis 2013, le CNCS dédie un espace permanent à la collection Rudolf Noureev. Trois salles sont dédiées au danseur-chorégraphe et à ses passions de collectionneur, aux costumes présentés par roulement, à des maquettes de ballets montés à l'Opéra national de Paris, à des meubles… Tout cela dans un cadre intimiste, là aussi, savamment scénographié par le décorateur Ezio Frigerio, collaborateur de Noureev.

 

Reconstitution d'une partie du salon de l'appartement de Rudolf Noureev, Quai Voltaire à Paris. Au-dessus du canapé : <i>Achille blessé</i> - Cercle de François Boucher, vers 1760.

 



Moulins est à 300 km de Paris, mais l'occasion est trop belle pour la laisser passer. Du 7 février au 6 septembre, le Centre national du costume de scène accueille les visiteurs tous les jours de 10h à 18h pour leur ouvrir les portes de L'Opéra Comique et ses trésors.
Plus de renseignements ICI

 










À noter : le catalogue de l'exposition,
luxueux volume de 192 pages
richement documenté et illustré,
est disponible par téléphone au 04.70.20.76.20
et sur la nouvelle boutique en ligne du CNCS.
Cliquer ICI pour le commander…

 

 

 

 

Philippe Banel

Reportage réalisé le 6 février 2015

Mots-clés

Agnès Terrier
Centre national du costume de scène - Moulins
Delphine Pinasa
L'Opéra Comique et ses trésors
Macha Makeïeff
Opéra Comique

Index des mots-clés

Imprimer cette page

Imprimer

Envoyer cette page à un(e) ami(e)

Envoyer

Tutti Ovation
Andrea Chénier avec Jonas Kaufmann et Eva-Maria Westbroek - Tutti Ovation
Don Pasquale à Glyndebourne, Tutti Ovation
Les Blu-ray et DVD des Maîtres chanteurs de Nuremberg à Glyndebourne obtiennent le label Tutti Ovation
L'Elixir d'amour - Baden-Baden 2012 - Tutti Ovation
Les Maîtres chanteurs de Nuremberg - Salzbourg 2013 - Tutti Ovation

Se connecter

S'identifier

 

Mot de passe oublié ?

 

Vous n'êtes pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous

Fermer

logoCe texte est la propriété de Tutti Magazine. Toute reproduction en tout ou partie est interdite quel que soit le support sans autorisation écrite de Tutti Magazine. Article L.122-4 du Code de la propriété intellectuelle.